Nom du navire :
ALMA
Anciens Noms (éventuels):
CELINA II
Navire labélisé en :
2015
Numéro d'immatriculation :
P015528F
Quartier d'immatriculation :

PARIS
Type, série, ou nom local :
Péniche
Protégé au titre des Monuments Historiques :
Non
Type de Navire :
Fluvial
Architecte :
Chantier naval Hellemans
Chantier constructeur :
Hellemans à Boom (Belgique)
Année de construction (ou de mise en service) :
1930
Genre à l’origine :
Péniche automoteur
Longueur hors tout :
38,64m gouvernail déplié
Longueur coque :
38,55m gouvernail replié
Longueur flottaison :
38,00m
Largeur Maître bau :
5,06m
Tirant d’eau :
1,45m
Tirant d’air :
3,91 cabine montée - 3,57 cabine démontée
Déplacement (en tonnes) :
120 t
Jauge administrative (en tonneaux) :
330 tx
Coque : type de construction, matériaux, formes particulières... :
La construction est entièrement en tôles d'acier rivé. Les membrures sont en doubles cornières inversées en acier. Les membrures sont placées tous les 38cm environ dans la partie cale et 19cm dans les formes avant et arrière. La coque est à bouchain dans les formes avant et arrière, et à cornière dans la partie cale. L'étrave est droite, quasi verticale, l'arrière est en cul de poule.
Pont et superstructures : description, matériaux :
La marquise est d'origine. Elle est en teck et est placée en avant de l'habitation. Elle est percée de 3 fenêtres sur chaque bord. Les plabords sont exceptionnellement larges (75cm) et permettent une circulation très confortable. Les écoutilles (d'origine) sont en acier rivé sur cornières cintrées reposant sur des godes traditionnels en U, également cintrés. Certaines écoutilles ont été remplacées en utilisant la même technique: plexiglas épais fixé sur cornières en forme. La terrasse centrale comportait à l'origine le système de levage: mat central et 2 mats articulés sur vit de mulet pour charger les cales avant et arrière. La cambuse, placée devant la marquise, est en forme de chapeau de gendarme. Elle abrite toujours les WC d'un côté. De l'autre côté la cuisine a été remplacée par l'escalier d'accès à la cale.
Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux :
Sans objet
Voilure : description, surfaces, matériaux :
Sans objet
Emménagements : description, matériaux :
La marquise et l'habitation du marinier sont dans leur état d'origine, simplement restaurés. La qualité exceptionnel des aménagements intérieur en acajou et teck a été préservée ainsi que les mobiliers d'origine, les verres gravés à l'acide et bombés, la céramique, la fausse cheminée en marbre, etc. La cale a été transformée en habitation résolument contemporaine, elle est éclairée par des écoutilles transparentes qui sont réalisées comme les écoutilles d'origine. Elle comporte tous les éléments du confort moderne. Le logement du matelot, à l'avant a été transformée chambre principale reliée à la cale par une porte étanche métallique. Latéralement des hublots ronds, tous de la même taille, ont été placés exactement sur le ligne de renfort de la coque de manière à ne pas la dénaturer.
Moteur(s) : type, puissance, année :
Le moteur est d'origine, c'est un BRONS de 90PK construit en Hollande à Appingedam. C'est un régime lent, de 100 à 300t/mn. Il pèse environ 13 tonnes pour 2 cylindres. Le démarrage se fait à air comprimé et l'hélice (1,20m, quatre pales) est accouplée par un embrayage/inverseur à commande manuel. Il est totalement opérationnel et l'Alma navigue plus d'un mois chaque année. Le bateau comporte également un moteur Deutz monocylindre àplat semi lent (700 t/mn) qui sert de groupe électrogène et motopompe.
Témoignage humain :
Le chantier Hellemans est un chantier réputé et la mise en oeuvre de cette unité sort du commun des péniches de l'époque par la qualité des aménagements du bateau, tant intérieur qu'extérieur. On retient en particulier le luxe de l'habitation du marinier et la qualité du moteur, encore en service 85 ans plus tard.
Témoignage technique ou conceptuel :
La construction du bateau est classique, mais l'échantillonnage nécessaire à l'installation du moteur a été renforcée. Le bateau vide pèse environ 110 tonnes. Les techniques de construction en acier riveté sont aujourd'hui révolues.
Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :
Le poids propre du bateau a rendu cette unité difficilement exploitable commercialement après les années 50/60. Les derniers transports en 1975 se faisaient entre Anvers et Hamme, en Belgique. Le bateau chargeait lui-même du cisal à couple de cargos dans le port d'Anvers et déchargeait ces ballots de cisal sur le quai d'Hamme, à proximité d'une usine de cordes, ficelles et tapis.
Autres éléments remarquables :
La transformation de l'Alma en logement s'est faite à partir de 1975, en respectant tous les éléments d'origine (à part les mâts de charge), et en s'interdisant toute excroissance et surélévation. Les équipements d'origine ont été conservés, y compris les sauterelles et les transformations se sont faites de manière à être au plus proche des éléments existants (écoutilles, hublots ronds tous identiques, etc).
Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues :
Le bateau a eu 3 propriétaires successifs, le premier l'a gardé jusqu'en 1969, le deuxième jusqu'en 1975. Depuis l'Alma appartient à X. Esselinck. Il a été transformé en habitation et basé en plein de centre de Paris dans le 5ème arrondissement. L'Alma navigue chaque année et ses différentes pérégrinations l'ont amenée sur toutes les rivières et canaux Français belges et hollandaises, Sainte Marie de la Mer à la baie de Somme, de la Meuse à Amsterdam, Groningen, de l'Ijsselmeer à Terneuzen...
Informations particulières :
Département :
75
Port d’attache habituel :
PARIS