Nom du navire :
AR WOALADEN
Anciens Noms (éventuels):
Navire labélisé en :
2017
Numéro d'immatriculation :
CC 388455 J
Quartier d'immatriculation :

CONCARNEAU
Type, série, ou nom local :
CANOT MISAINE
Protégé au titre des Monuments Historiques :
Non
Type de Navire :
Maritime
Architecte :
NEANT
Chantier constructeur :
André LE GALL Pont L'Abbé
Année de construction (ou de mise en service) :
1963
Genre à l’origine :
Pêche
Longueur hors tout :
8.50
Longueur coque :
7
Longueur flottaison :
5.5
Largeur Maître bau :
2.59
Tirant d’eau :
1.25
Tirant d’air :
7
Déplacement (en tonnes) :
3
Jauge administrative (en tonneaux) :
2.56
Coque : type de construction, matériaux, formes particulières... :
Construction traditionnelle en chantier naval local sur gabarits anciens. Charpente chêne, bordage chêne et sapin, cloutage carvelles
Pont et superstructures : description, matériaux :
Pont en sapin rouge sur barrots chêne, bateau 2/3 ponté, petite chambre arrière
Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux :
mat, vergue de misaine, bout dehors (occasionnel) en sapin.
Voilure : description, surfaces, matériaux :
misaine 34m2 en synthétique de 2006, 1/2 laizes et finitions traditionnelles, foc (occasionnel) en coton
Emménagements : description, matériaux :
pas d'emménagements à proprement parler, deux bat-flancs dans la cale avant pour rangement et couchage possible, panneau moteur, petite chambre de rangement à l'arrière
Moteur(s) : type, puissance, année :
diesel Renault Couach 30CV, au moins 30 ans d'âge.
Témoignage technique ou conceptuel :
Le chantier naval Le Gall de Pont l'Abbé travaillait pour la pêche. Il acceptait des commandes pour la plaisance, mais sans modifier ses méthodes de construction, se servant alors de ses gabarits anciens qu'il avait conservé. Cette coque est celle des canots à misaine bigoudens de l'après seconde guerre : quête d'étambot importante, quille en différence, courbures prononcées des retours de galbords et des genoux de membrures, méthode de traçage des membrures, de lissage des bordés, d'assemblages de charpente et d'échantillonnage des matériaux.
Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :
bateau de travail représentatif des métiers de pêche côtière de l'entre deux guerres, qui a participé à de très nombreuses fêtes maritimes, des premières Vieilles Coques de Concarneau aux fêtes de Douarnenez, en passant par de multiples événements plus intimes, Merrien, Groix, Doelan, Brigneau, La Foret Fouesnant, Ile Tudy, Lesconil, etc...
Autres éléments remarquables :
ce bateau est membre de l'association La Misaine depuis sa création en 1984, association destinée à la préservation des canots à misaine de travail du sud finistère.
Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues :
Ce bateau a été construit sur commande de mon père en 1963. J'ai donc navigué très jeune à bord. En 1970, après le décès de mon père j'ai pris la responsabilité du bateau et j'en suis devenu propriétaire en 1977. J'en ai assuré moi même l'entretien et les rénovations classiques (préceintes et plat-bords, tampo et violons, réfections : piquet d'étambot,membrures, allonges d'estains, bordage)
Informations particulières : misainier traditionnel membre de l'association La Misaine https://lamisaine.jimdo.com/
Département :
29
Port d’attache habituel :
la forêt fouesnant