Nom du navire

NEREÏDES

Année de labellisation

2019

Anciens Noms (éventuels)

MAURICET

Numéro de francisation :

5792/095

N° Immatriculation

CH273842

Quartier d'immatriculation

CH Cherbourg

Type, série, ou nom local

BARQUETTE

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Site internet

amarrage-asso.fr

Année d’acquisition du navire :

2001

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Architecte :

???

Chantier constructeur

LONGUEMARRE à Grandcamp (14)

Année de construction (ou mise en service) :

1930

Longueur hors tout :

10,50 m

Longueur coque :

8 m

Longueur flottaison :

7,29 m

Largeur Maître bau :

2,78 m

Tirant d’eau :

1,20 m

Tirant d’air :

9 m

Déplacement (en tonnes) :

7

Jauge administrative (en tonneaux) :

3,63

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

-Construction classique

-Bordés en mélèze et chêne

– lest en plomb de 2 tonnes

– Etrave droite, arrière à tableau, quille longue

Coque : état actuel

Très bon état Restauration récente réalisée

Pont et superstructures : description, matériaux

Semi ponté (iroko) avec rouf

Pont et superstructures : état actuel

Très  bon état

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

– Cotre aurique

– Espars en douglas

– Gréement dormant inox (épissé)

– Gréement courant synthétique imitation chanvre

– toutes les ferrures de gréement en galva

 

 

Gréement : état actuel

– Très bon état ( neuf)

Voilure : description, surfaces, matériaux

-Grand voile, grand flèche, trinquette de route, foc de route, petit foc,

-Foc ballon ( à venir)

-Toutes les voiles sont en "Dacron" coloris traditionnel

Voilure : état actuel

– Neuve (Voilerie Cherbourgeoise 2017)

Emménagements : description, matériaux

-Poste avant avec couchette

– Carré avec 2 couchettes, boiseries mélèze et pin

 

Emménagements : état actuel

Bon état

Moteur(s) : type, puissance, année

– MIDIF MD 2 300

– 60 CV

– Mis à bord neuf en 2003

Témoignage humain :

le 28 mars 1930, la "MAURICET" (possède le prénom de la femme du propriétaire MAURICETTE transformée en "MAURICET" par une erreur des Affaires Maritimes), barquette de Grandcamp à chalut latéral vient de naître dans les chantiers LONGUEMARRE de Grandcamp et reçoit son certificat de construction. Non motorisée et gréée en cotre ( gréement aurique, foc et trinquette), elle partira pour la pêche en baie de Seine.

En 1936, son deuxième propriétaire la ramène à Port en Bessin et lui donne Grandcamp comme port d'attache.

le 07/08/1961, seul exemplaire restant de ce type?, elle est rachetée par Mr LEMENUELLE Claude et a pour port d'attache Cherbourg. Son utilisation est la pêche et les promenades en mer à Cherbourg (première à le faire). La rehausse d'un bordé lui permet alors d'atteindre les normes de sécurité.

Quelques années plus tard, la "MAURICET" passe de la pêche à la plaisance et faillit terminer sa vie à l'automne 1987 lors d'une tempête très violente. Elle se couche sur son ber et se fracasse trois membrures, cinq bordés et la ventrière.

Abandonnée pendant 2 ans, elle est considérée comme une épave. Attiré par cette barquette et passionné  de restauration, Alain PERRINE la rachète pour la somme de 3 000 francs. Il la répare provisoirement afin de la remettre à l'eau pour lui permettre de gonfler. Ainsi, mise à quai dans le port des Flamands, Alain entreprend les premiers travaux en supprimant les pièces malades qui s'avèrent être beaucoup plus nombreuses que prévu: toutes les allonges de membrures, le pont, le tableau, l' étrave et une grande partie des bordés sont à changer.

Fin 1992, elle est grutée pour terminer la coque, passer les barreaux de pont et ajouter une cabine.

En avril 1995, Mr perrine la nomme "NEREÏDES"(qui sont les 5 filles des Dieux Grecs de la marine Nérée et Doris). En mai, les travaux de peinture commencent et sa silhouette magnifique est donnée!. Avec son ami "JOJO", la vitalité lui est redonnée en l'équipant de son moteur d'origine qui lui aussi a dû être refait(un MWM Renault). Son second lancement, début juin, lui permet de participer au rassemblement de bateaux traditionnels de Cherbourg nommé "Toutes voiles dehors" où elle fait la une des journaux avec son grand pavois, attendant sa "garde robe"( ses voiles). En été, première mise à disposition de la "NEREÏDES" auprès des adhérents de l'association Amarrage. A l'automne, elle retourne au sec pour recevoir ses aménagements intérieurs. Alain profite de l'hiver pour fabriquer poulies, taquets, espars, préparer des drisses et choisir l'arbre en sapin rouge pour son mât définitif et pouvoir l'armer de ses haubans et ferronneries. Il ne lui manquera alors que ses voiles pour pavoiser dans les rassemblements organisés dans la région: Barfleur pour le lancement du canot de sauvetage, Cherbourg pour l'accueil de la Starmanche…et pour ses navigations le long des côtes de la Manche et en baie de Seine.

En 1997, Alain Perrine crée avec d'autres membres d'Amarrage et quelques proches l'association "Voiles Ecarlates" afin de mettre la "NEREÏDES" à disposition de différents publics.

En 2001, Alain devient technicien de l'association Amarrage (financé par le Centre Hospitalier spécialisé Bon sauveur de Picauville) et fait DON de la "NEREÏDES" à l'association Amarrage. Suite à cela, un moteur neuf de 60CV est acheté.

La "NEREÏDES" navigue sous pavillon Amarrage jusqu'en 2009, date à laquelle une restauration en profondeur est décidée. Celle-ci  se fera au rythme de la vie de l'atelier sous la direction de Olivier BERRAT, nouveau charpentier naval d'Amarrage. Toutes le pièces maîtresses sont changées (quille d'origine, étrave, étambot, contre étambot, membrures, bordés…). le rouf est en mélèze bouveté et entoilé au coton. La remise à l'eau, après 6 années de travaux a lieu le 7 juillet 2016 à Cherbourg en présence des membres qui ont œuvré à cette belle rénovation, de nombreux  élus et partenaires sous l’œil attentif de plus de 400 personnes, accompagnée de la prestation de la chorale d'Amarrage. S'en est suivie la fabrication d'un mât en pin douglas, sa pose, le haubanage, la pose moteur, les aménagements intérieurs.. Les premières navigations se sont déroulées à partir du partir du printemps 2017 et se sont amplifiées en 2018 où 82 sorties totalisant 780 embarquements ont été effectuées.

Témoignage technique ou conceptuel :

– Membrures sipo en lamellé-collé

-Bordés classiques en mélèze et en chêne pour les préceintes et ventrières.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

– En 2000, navigation depuis Cherbourg jusqu'à 'Brest (BREST 2000)

– En 2005, participation à la TALL SHIP RACE à Cherbourg en embarquent gratuitement de nombreux passagers

-Participation régulière aux manifestations locales et régionales

 

Localisation : Département

50

Localisation : Port d’attache habituel

CHERBOURG

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image