Nom du navire

INTREPIDE

Année de labellisation

2012

Renouvelé en DATE DE

2016,2020

Numéro de francisation :

1940/9310

N° Immatriculation

ST E16192

Quartier d'immatriculation

ST Sète

Type, série, ou nom local

Cotre coureauleur de l'Île d'Oléron

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2009

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Chantier constructeur

Les Frères Mignon – Marennes – Charente Maritime – 17

Année de construction (ou mise en service) :

1952

Longueur hors tout :

7,60 mètres (dont 1,30m de boute-dehors)

Longueur coque :

6,30 mètres

Longueur flottaison :

6,10 mètres

Largeur Maître bau :

2,05 mètres

Tirant d’eau :

0,70 mètres

Tirant d’air :

8,30 mètres (9,40 en extrémité de la corne)

Déplacement (en tonnes) :

1,8 tonne

Jauge administrative (en tonneaux) :

2,53 tonneaux

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

De type sloop. Poupe en demi-cul de poule et tableau arrière. Ponté à l'avant avec un rouf. Pont avec bouge léger, baignoire à l'arrière et étrave arrondie. Coque à quille longue et faible tirant d'eau, munie d'une barre d'étambot en acier. Gouvernail sur barre d'étambot. Membrures, quille, étrave et tablier arrière en chêne. Bordées en pin d'Oregon.

Coque : état actuel

Membrures, quille, étrave et tablier arrière en chêne. Bordées en pin d'Orégon. La coque est actuellement en cours de restauration.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont en chêne. Rouf en contre plaqué marine.

Pont et superstructures : état actuel

Pont en chêne. L'ensemble du pont et du rouf seront entièrement restaurés en teck.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Mât en pin traversant, posé sur la quille, 4 haubans latéraux. Corne de 4 mètres, bôme : 4,25 mètres.

Gréement : état actuel

Mât en pin traversant, posé sur la quille tenu par quatre haubans latéraux et un étai. Corne de 4 mètres, bôme : 4,25 mètres. Boute-dehors : 1,30 mètre.

Voilure : description, surfaces, matériaux

Voiles en coton – Voile aurique de 17 m², voile de flèche de 3m², foc de 4,6 m², trinquette de 3,6m².

Voilure : état actuel

Toute la voilure sera refaite en polyester et dans les mêmes surfaces.

Emménagements : description, matériaux

Rouf bas. Baignoire à l'arrière avec moteur central. Pas d'aménagement spécifique dans le rouf.

Emménagements : état actuel

Idem.

Moteur(s) : type, puissance, année

A l’origine, ce bateau était équipé d’un moteur Baudoin de 10cv. Remplacé plus tard par un moteur diesel Volvo penta de 15 cv (3,57 administratif) de type MD2.

Témoignage humain :

Ce bateau construit à Marennes est de type coureauleur, dont le nom spécifique provient de coureau, qui est un passage maritime de faible profondeur séparant une île du continent. Les génériques de ce type de bateaux sont le coureau de l’Île d’Oléron et le coureau de l’Île de Ré. Il a appartenu au docteur Lagrange (Angoulême) puis fut vendu en 1957 à M. Albert Paul-André. En 2009, la famille de M. Albert en fait don à l’association "Les Gréements Languedociens" de Frontignan afin de le restaurer et de le réhabiliter à la navigation.

Témoignage technique ou conceptuel :

Intrépide est le deuxième coureauleur existant actuellement en France après l’Argo de 1909 rattaché à St Georges d’Oléron et qui navigue toujours. Il n’en existe pas d’autres. Ce bateau par sa conception est unique de la région d’Oléron.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Intrépide a été construit par René Mignon en 1952 pour le Docteur Lagrange d'Angoulême. Certificat du constructeur établi le 24 août 1964. Son N° d'immatriculation est alors : 3821 IO (quartier du Château d’Oléron – La Cotinière). Il a servi à la pêche aux casiers pour les homards et à la pêche au filet jusqu’en 1966. Le 5 février 1957, il est vendu à M. Albert Pau-André. (Acte de vente faisant foi). Le 12 avril 1965, un certificat de jaugeage est établi à Château d'Oléron par la Direction générale des douanes et droits indirects. Document fourni par le service des douanes de Rochefort. Il est alors toujours immatriculé sous le N° 3821 IO. Le 16 juin 1966, il passe à la plaisance sous le N° 575 S IO. Le premier Acte de francisation (N° 1940/9310) et Titre de navigation est établi le 25 avril 1968. Le 20-10-2009, il est vendu à l'Association "Les Gréements Languedociens". Il est enregistré le 6 novembre 2009 au service des douanes de Rochefort, son port d'attache officiel. Le 26 janvier 2010, il est déclaré aux affaires maritimes de Sète et est immatriculé sous le N° ST E16192 – Numéro HIN – identification de coque : FR- VXB02430A252.

Autres éléments remarquables :

Ce bateau fut ramené en Languedoc Roussillon, le 2 novembre 1996, à Balaruc les Bains et a navigué sur l’Étang de Thau et en Méditerranée jusqu’en 2004 où il fut mis à terre pour raisons de santé de M. Albert.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Construction : 1952 – 1957 :Docteur Lagrange (Angoulême). 1957 – 2009 : Paul-André Albert 06-11-2009 : Association Les Gréements Languedociens – Frontignan 34110.

Localisation : Département

34

Localisation : Port d’attache habituel

Frontignan

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image