Nom du navire

JOUR D'ESPOIR

Année de labellisation

2014

Non renouvelé en DATE DE

2018

Numéro de francisation :

03468/0950

N° Immatriculation

273818 D

Quartier d'immatriculation

CH Cherbourg

Type, série, ou nom local

Canot ( vaquelotte)

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2002

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Architecte :

chantier Bellot

Chantier constructeur

Chantier Bellot-Fouace Saint-Vaast la Hougue

Année de construction (ou mise en service) :

1957

Longueur hors tout :

6.23 m

Longueur coque :

6.23 m

Longueur flottaison :

5.75 m

Largeur Maître bau :

2.43 m

Tirant d’eau :

1.75 m

Tirant d’air :

6.23 m

Déplacement (en tonnes) :

2.91 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

4.16 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Bordés jointifs en chêne sur membrures chêne. calfatage, quille en orme. tableau droit, canot ouvert non ponté, type bourcet malet.

Coque : état actuel

Bon état

Pont et superstructures : description, matériaux

Pas de pont, coéffe à l'avant sur laquelle s'appuie le mât

Pont et superstructures : état actuel

Bon état

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

2 voiles au tiers ( misaine et tape cul), foc sur bout dehors

Gréement : état actuel

Bon état

Voilure : description, surfaces, matériaux

GV : 24 m² dacron blanc de chez Tonnerre, TAPE CUL dacron ocre de chez North sails: 8.70 m² FOC : dacron ocre de chez North sails : 8.20 m²

Voilure : état actuel

Bon état

Emménagements : description, matériaux

Canot ouvert, capot moteur , un banc central, un banc à l'arrière pour le barreur, plancher bois sur toute la surface, coeffe à l'avant

Emménagements : état actuel

Bon état

Moteur(s) : type, puissance, année

2002 Volvo diesel 27 CV

Témoignage humain :

« Jusqu’aux années 60 les pêcheurs côtiers du Nord Cotentin ont utilisé des canots gréés d’une grand-voile au tiers (le bourcet) d’un foc et d’un tapecul et dont la longueur était généralement comprise entre 5 et 8m. Certains de ces canots furent enregistrés comme « vaquelottes » mais ce terme n’était employé ni par les marins ni par les charpentiers Si ces canots furent construits en grande majorité à Barfleur par les chantiers Bellot, Lecannelier puis Lemonnier, quelques-uns furent construits à Saint Vaast par Pierre Bellot, les Guerrand et Fouace ou à Cherbourg mais ce type de bateau est typiquement barfleurais. Les chantiers de Barfleur et de Saint Vaast étaient réputés pour la qualité de leur construction (certains canot sont centenaires) et en 1990 il restait encore environ 150 « canots de Barfleur ». Malheureusement, depuis cette date et en dépit des efforts de particuliers ou d’Associations comme BVT ou Amarrage ce nombre a beaucoup diminué ( François POCHON).

Témoignage technique ou conceptuel :

Les canots ont permis de pratiquer tous les types de pêches côtières: ligne (maquereau, colin, bar…), filet fixe ou dérivant pour le hareng, parfois le chalut avec les plus grosses vaquelottes, corde (congre, hâ…) mais la pêche la plus pratiquée fut sans doute la pêche avec des casiers en bois (claies) pour le homard et les crabes ou avec des nasses à crevettes. Du temps de la voile la pêche côtière se pratiquait au rythme des marées : on partait avec le flot et on revenait au jusant ou inversement. En raison de la force des courants, les chiens qui permettent de repérer les engins de pêche, coulent et ne remontent à la surface qu’au moment de l’étale c’est donc à ce moment qu’il faut remonter les casiers ou les nasses. » (François POCHON).

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

bateau de travail

Autres éléments remarquables :

Le Jour d’espoir a été construit en 1957 au chantier FOUACE pour le compte d’un pêcheur qui l’exploita à la petite pêche pendant de nombreuses années avec son épouse (M. et Mme Féron). C’est son nom d’origine, toujours gravé sur son tableau arrière. Il pratiqua notamment la pêche au maquereau. Ensuite il appartint à plusieurs propriétaires. L’association Barfleur Voile et Tradition en a fait l’acquisition en 2002, année où il fallut lui faire subir de nombreux travaux, surtout dans la partie avant. Au cours de l’hiver et du printemps 2012-2013, les bénévoles ont repris les membrures et les bordés de l’arrière. Il a été complétement recalfaté et repeint.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

construction en 1957 à Saint Vaast la Hougue, exploitation à la pêche jusqu'en 1992, ensuite il a appartenu à différents propriétaires jusqu'en 2002 année de son acquisition par l'association Barfleur, Voiles &tradition. restauration importante en 2013 par les bénévoles de l'association

Localisation : Département

50

Localisation : Port d’attache habituel

BARFLEUR

Chantier d’hivernage :

BARFLEUR

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image