Nom du navire

LAGAFFE

Année de labellisation

2019

Anciens Noms (éventuels)

Capucine, La Brie II

Numéro de francisation :

non francisé

N° Immatriculation

P14981F

Quartier d'immatriculation

PA Paris

Type, série, ou nom local

Automoteur gabarit freycinet dit "Solvay"

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

1990

Genre :

Fluvial

Usage à l’origine :

Transport de marchandises

Mode de propulsion (à l'origine)

moteur

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Chantier constructeur

Chantiers navals Franco Belge à Villeneuve la Garenne

Année de construction (ou mise en service) :

1925

Longueur hors tout :

39,09 m

Longueur coque :

38,30 m

Longueur flottaison :

36,50 m

Largeur Maître bau :

5,05 m

Tirant d’eau :

0,50 m

Tirant d’air :

3,40 m

Déplacement (en tonnes) :

100

Jauge administrative (en tonneaux) :

100

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque en acier riveté de 5 ou 6 mm en forme à l’avant et à l’arrière.

Coque : état actuel

<b>Fond (refait dans les années 60) en acier soudé de 6mm. La structure du fond est constituée de profilés en I de 100mm placés tous les 50 cm. Entre le fond et le bordé l’assemblage est à cornière sur la longueur de la cale de 27m de long.</b> <b>Bordés en acier soudé de 5mm. La structure des bordés est constituée de cornières de 70 x 70mm placées tous les 50 cm.</b>

Pont et superstructures : description, matériaux

<b>Plats bords, pont avant et arrière et denbords en acier riveté ou soudé de 5mm.</b>

Pont et superstructures : état actuel

<b>Les plats bords de 40 cm de large sont assemblés au bordé par une cornière de 50×50 mm et une ceinture de 200 mm allant des veules avants aux veules arrières. La rigidité de l’ensemble est assurée par des goussets triangulaires de 40×40 cm placés tous les 50 centimètres. Le denbord de 70 cm de hauteur est rigidifié par une cornière longitudinale de 50 x 50mm et un fer plat de 50mm. Les écoutilles en tôles galvanisées sont cintrées et posées sur un sommier (poutre métallique de 100 x 50mm), l’ensemble reposant sur trois overgonds (poutrelles transversales métalliques en U de 17 x 8 mm à hauteur des denbords). Le bachot, en forme, est en acier soudé avec 2 caissons étanches à l’avant et à l’arrière</b>

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Néant

Gréement : état actuel

Néant

Voilure : description, surfaces, matériaux

Néant

Voilure : état actuel

Néant

Emménagements : description, matériaux

<b>Les volumes intérieurs d’origine ont été respectés ainsi que les cloisons étanches. Le poste avant (poste d’équipage) est vaigré en bois et est resté comme à l’origine. La cale (aménagée en habitation) est vaigrée en bois, les plafonds ont gardées la forme cintrée des écoutilles. La salle des machines n’a subi aucune transformation depuis l’achat du bateau en 1990. La timonerie (poste de pilotage) est démontable ainsi que le taud de protection de la descente.</b>

Emménagements : état actuel

<b>L’allure générale du bateau a été conservée pour lui garder son aspect de « bateau de commerce » (bateau de travail). Aucune superstructure n’a été crée. Les hublots de l’habitation ont été posés en suivant la ligne de rampage et sont discrets.</b>

Moteur(s) : type, puissance, année

<b>Moteur Baudoin 6F11SP de 192 CV.</b>
<b>Ce moteur à régime rapide a remplacé en 1986 le moteur Baudoin DF6. Il semblerait qu’il ait été conçu à l’origine pour équiper des chars d’assaut. Sa taille compacte a été choisie pour s’adapter à l’exigüité de la salle des machines.</b>

Témoignage humain :

<b> Ce bateau appelé communément « Solvay » a d’abord travaillé au transport de la pierre à Chaux pour les usines Solvay sur les canaux de l’Est (Dombasle sur Meurthe ?). Il ne comportait pas de logement. Il effectuait des transports à la journée sur le canal entre la carrière et l’usine. Il était équipé d’une hélice, un « monte-et-baisse », fixée sur une crémaillère permettant d’adapter l’enfoncement à la charge du bateau adapté à la navigation sur le canal.</b>
<b>Racheté en 1981 par la Coopérative de la Brie à Melun dans le 77, il subit quelques transformations pour modifier son volume de transport (hausse des denbords),  un changement de motorisation pour un moteur Baudoin DF6 et la transformation du système de gouverne par un gouvernail à double inclinaison facilitant les manœuvres.</b>

Témoignage technique ou conceptuel :

<b>Ce bateau construit à l’origine pour la société Solvay a une forme très particulière à l’arrière conçue pour des ballasts à eau (4 tonnes) installés sous le pont arrière. Un autre ballast de 6 tonnes se situe verticalement à l’arrière du bateau.</b>

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

<b>Quand il était la propriété de la Coopérative Agricole de la Brie, ce bateau effectuait en été des allers et retours entre les lieux de productions céréalières (petite Seine) et les silos de Melun. En hiver, il chargeait aux silos de Melun ou de Corbeil pour aller sur les Moulins de Pantin ou à Rouen.</b>
<b>Depuis que nous en sommes propriétaires, il a navigué sur la Seine de Nogent à Rouen, sur la Marne de Paris à Epernay, sur le Loing et le canal de Briare, sur le canal des Ardennes, la Meuse, le canal du Centre, le canal du Nord, l’Aisne et l’Oise. (243 jours de navigation, 7093 km parcourus et 940 écluses franchies)</b>

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

<b>Compagnie Solway, Compagnie Saint Gobain, Coopérative agricole de la Brie, Damien Bressy et Christine Le Brasseur</b>

Localisation : Département

91

Localisation : Port d’attache habituel

Corbeil Essonnes

Chantier d’hivernage :

néant

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image