Nom du navire

MARIE-JEANNE III

Année de labellisation

2014

Renouvelé en DATE DE

2018

Anciens Noms (éventuels)

DE HOOP NOVA CURA

N° Immatriculation

P15452F

Type, série, ou nom local

KLIPPERAAK

Année d’acquisition du navire :

1988

Genre :

Maritime

Architecte :

néant

Chantier constructeur

DRAAISMA à Franeker (Pays Bas)

Année de construction (ou mise en service) :

1913

Longueur hors tout :

25.70 m

Longueur coque :

20 m

Longueur flottaison :

18.70 m

Largeur Maître bau :

5 m

Tirant d’eau :

de 1.20m à 3.20m (dérives abaissées)

Tirant d’air :

de 4,.50m à 22m mât de garnd voile relevé

Déplacement (en tonnes) :

81 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

49.70 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Bateau à voiles traditionnel d'origine hollandaise, intermédiaire entre le klipper, dont il a l'avant très tulipé, et le tjalk, à l'arrière très formé. En acier riveté, le fond est plat. Comporte 2 dérives latérales abaissables et relevables et 2 mâts en bois massif fixés chacun sur un axe afin de pouvoir les abaisser et permettre ainsi un navigation fluviale.

Pont et superstructures : description, matériaux

Bateau entièrement ponté comportant à l'avant un treuil d'ancrage à double disque, 2 ancres de 300kg,2 chaînes d'ancre de chacune 80m. Le système de giration est assuré par un gouvernail commandé par une installation hydraulique depuis la timonerie, recouverte d'une marquise démontable, qui se trouve au-dessus de la cabine arrière et également à l'aide d'une barre de manœuvre fixée au pied du mât d'artimon. Le peak avant est à usage de puits de chaîne.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Bateau gréé en ketch aurique comportant : un bout-dehors (5,20m) une chèvre de relevage (6m) permettant de basculer les mâts, une bôme de trinquette (6m), un mât de grand voile (22m) et sa bôme (10m), un mât d'artimon (20m) et sa bôme (6,50m) et 2 cornes fixées sur chaque mât de 4m et 3m respectivement. Les mâts s'abaissent ou se relèvent à l'aide d'un treuil installé au pied du mât d'artimon (lequel treuil sert également à border la grand-voile) et de 2 espars de 6m formant un triangle (chèvre de démâtage). Les dérives latérales d'une tonne chacune environ mesurent 5mx2,20m sont en pin et cerclées d'acier. Elles se descendent ou se remontent à l'aide d'un treuil sur chaque bord. Les manœuvres des voiles se font à l'aide d'un treuil à 4 rouleaux et de cordages.

Voilure : description, surfaces, matériaux

Un yankee de 55m2 une trinquette bômée de 70m2, une grand-voile de 80m2 et une voile d'artimon de 35m2 en dacron marron. Au total 200m2.

Emménagements : description, matériaux

Bateau logement composé d'une timonerie donnant accès à une table à cartes et à partir de laquelle on accède à la cabine arrière restée dans son état d'origine et dotée de 2 couchettes. A la suite, un roof de 16m de long comprenant un couloir desservant sur bâbord une cuisine, puis un grand salon en partie recouvert de 2 claires-voies, d'une cabine avec salle d'eau attenante, WC, et, tout à l'avant, une troisième cabine (2 couchettes) vaigrage en acajou et plafond et parquet en pin.

Moteur(s) : type, puissance, année

Kromhout Gardner type 6 LW, 6 cylindres à 4 temps, de 1958 90CV. N° d'usine : 11406.

Témoignage humain :

Marie-Jeanne, vieux gréement centenaire hollandais, amarré au cœur du Paris historique, à quelques dizaines de mètres du Pont Neuf depuis plus de 25 ans, suscite un grand étonnement et beaucoup de questions de la part des touristes qui, nombreux, se promènent sur les berges de la Seine. Elle retient également d'attention d'un grand nombre de photographes travaillant pour des éditeurs de cartes postales que l'on peut se procurer, notamment auprès des bouquinistes installés sur les quais, eux-aussi très fréquentés.

Témoignage technique ou conceptuel :

La bivalence du klipperaak lui autorisait une navigation économiquement viable, tant maritime (grâce à ses dérives latérales lui permettant de tenir un cap, que fluviale, grâce à son dispositif de manœuvre des mâts par une seule personne). Cette combinaison, originale et astucieuse, apparait aujourd'hui comme une curiosité qui confirme son intérêt historique.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Le klipperaak est un bateau traditionnel typique d'une navigation ancienne aux Pays Bas, en mer du Nord et en mer Baltique. Il est aujourd'hui le témoignage d'une activité commerciale importante qui était pratiquée selon des techniques qui ont maintenant totalement disparu : on ne voit plus de cargos à voiles en activité

Autres éléments remarquables :

Marie-Jeanne intéresse des artistes peintres. Citons, en particulier, Alain BAILHACHE, peintre de la Marine, Pierre FRANCOIS (pastel), Gérard TOGLA LERIS (huiles), COLCOMB ainsi que Stas BORODIN, peintre russe de renommée internationale. Le tableau (huile) que ce dernier a fait de Marie-Jeanne est aujourd'hui accroché dans un musée de SAINT PETERSBOURG.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

De 1913 à 1959 : ? de 1959 à 1988 Monsieur KNEEPKENS (PAYS BAS) de 1988 à ce jour (2014) EDWARD BRUNEAU

Localisation : Département

75

Localisation : Port d’attache habituel

PARIS Port de CONTI

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image