Nom du navire

MIREILLE

Année de labellisation

2012

Renouvelé en DATE DE

2016

Anciens Noms (éventuels)

Ernestine en juillet 1948; Petit Gilbert en Décembre 1948, et Mireille en 1983

N° Immatriculation

MT180342

Type, série, ou nom local

Barquette Marseillaise ou Pointu

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Architecte :

Barelier Georges Artisan

Chantier constructeur

Charpentier: Barelier Georges Chantier Madragues de Montredon Marseille

Année de construction (ou mise en service) :

1948

Longueur hors tout :

7,55 m

Longueur coque :

7.42 m

Longueur flottaison :

7.28 m

Largeur Maître bau :

2.52 m

Tirant d’eau :

0.5 m

Tirant d’air :

6.1 m

Déplacement (en tonnes) :

3 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

1.99 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Barque bordé en bois de pin, creux 0.7m, arrière aigu. Membrures et barrots de chêne, capots de forme d'origine, refaits en contre plaqué dense. La forme de la coque est plutôt effilée, le dessous est assez plat.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont d'origine en planches longues et larges de pin. Jambettes en chêne, et liston très travaillé, en chêne.Modifié en 2010

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Latin avec Arbre en pin de 6m, antenne en pin d'orégon de 9.5m, et beauprès en bois dur de 3.5m. Le beauprès était l'ancien mât de charge, qui servait à hisser les thons sur le pont.

Voilure : description, surfaces, matériaux

Grand voile de 25m carré, polacre de 5m carré. date de 1999, modifiée en 2012. Voiles en polyester.

Emménagements : description, matériaux

En 1998, j'ai démonté la cabine de timonier chère aux pêcheurs. J'ai rajouté un petit roof en bois ne dépassant pas de plus de 30cm du pont. Les cloisons sont en acajou, le toit en contreplaqué dense.

Moteur(s) : type, puissance, année

Moteur diesel Nanni (à partir de base Kubota), 29cv. Fabriqué et monté en 2008. tous les accessoires ont été remplacés neufs, y compris l'hélice.

Témoignage humain :

Les témoignages humains, sont ceux de mon vendeur en 1995, monsieur Claude Emmanuel, Mireille était à Port de Bouc.J’ai noté à cette époque : Mireille était équipé (après la guerre d’une voile latine), et pratiquait la pêche professionnelle. Un des Monsieur Villevieille (année 1960) était douanier. Impossible de prendre contact avec les anciens de la famille Pouchy (année 68 à 73), pour savoir où était la voile et le gréement. Monsieur J Gauthier l’utilisait (années 70) en plaisance pour faire des loups. Monsieur L Carletto (années 1980) pêchait le thon à la ligne, et donc avait équipé le mât de charge et les gancie pour les remonter, je les ai toujours.

Témoignage technique ou conceptuel :

Mireille semble avoir été construite à l’économie. En 1948, 75000F,pour la pêche professionnelle :Bordés et planches de pont en pin, clous en fer galvanisé. Membrures allant jusqu’au pavois faisant office de jambettes Petit moteur Baudouin de 10 cv Pourtant le liston est en chêne, massif, et taillé pour l’encastrement des jambettes, encastrement aussi du plaquage des panneaux du pavois.J’étais désespéré de remplacer ce beau travail par trois longueurs de sipo au moment où j’ai refait les 24 jambettes du ventre. Il reste les extrémités pour témoigner

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Bateau de travail qui a pêché le thon à Port de Bouc dans les années 1980 où avait lieu encore le championnat du monde de la pêche au gros à Port de Bouc.

Autres éléments remarquables :

Surpris par un coup de vent nord-est à proximité de l’embouchure du grand Rhône le dimanche de Pentecôte 2000, j’ai été obligé de faire demi tour et rentrer sur Carro, ne voyant plus où était l’embouchure. Mireille (long de 7.4m) a pris les vagues de trois quarts, d’une manière étonnante, bouchonnant, sans se faire balayer une seule fois par une lame, pendant 2 heures d’affilées. Les cargos et pétroliers dans le golfe de Fos pour tenir sur leur ancre avaient mis leur moteur en marche. La Couronne avait mesuré des pointes de 120 km/h . Je suis maintenant convaincu que ces barques tiennent bien la mer.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

De 1948 à 1995, des changements de moteurs. La famille Villevieille pêcheurs professionnels de 1948 à 1967 Ils devaient utiliser aussi la voile latine. M Pouchy de 1968 à 1973 utilisait la voile latine .En 1973, abandon du gréement, adjonction de la fameuse cabine carrée pour abriter le timonier. En 1999 création du gréement latin. Pour les différents propriétaires voir châpitre 6, témoignages humains.

Localisation : Département

83

Localisation : Port d’attache habituel

Bandol

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image