Nom du navire

PEN DUICK III

Année de labellisation

2007

Renouvelé en DATE DE

2015,2019

Anciens Noms (éventuels)

PEN DUICK III GAULOISES II CACHAREL

N° Immatriculation

4122/2600

Type, série, ou nom local

Voilier Prototype gréé en ketch

Genre :

Maritime

Architecte :

Eric Tabarly

Chantier constructeur

Chantiers de La Perriere à Lorient

Année de construction (ou mise en service) :

1967

Longueur hors tout :

17.45 m

Longueur coque :

16.05 m

Longueur flottaison :

13.80 m

Largeur Maître bau :

4.21 m

Tirant d’eau :

2.75 m

Tirant d’air :

19 m

Déplacement (en tonnes) :

15 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

18.30 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque en AG4 MC, à bouchains arrondis, d'une épaisseur de 100mm dans les fonds, dégressif juque 4 mm sur le pont, renforcé par des membrures de type L

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont en AG4 MC d'une épaisseur de 4mm

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Voilier gréé en ketch depuis 1989. Grand Mât Sparkraft mis en service en 1989 : 17.50m Artimon 1967 : 16m Gréement dormant: Cables en Sarma Gréement courant: Drisses et Ecoutes en textile (dyneema)

Voilure : description, surfaces, matériaux

Grand voile en dacron 2004: 40m_ Artimon en dacron 2004: 32m_ Yankee 1 en dacron 2004: 50m_ Yankee 2 en dacron 1999: 35m_ Voile d'Etai en dacron 2007: 25m_ Trinquette: 25m_ Spi Maxi 2006: 180m_ Spi Asymétrique 1989: 120m_ Spi Lourd 1999: 80m_

Emménagements : description, matériaux

Cuisine avec deux feux, four sur cardan Table à carte sur cardan 6 Banettes cadre dans l'espace de vie principal, 3 de chaque côté 3 Couchages dans le carré Isolation mousse + commasel Planchers neufs en teck 2005 Entourages en Hêtre

Moteur(s) : type, puissance, année

Volvo Marine 40CV, 2004

Témoignage humain :

Eric Tabarly a conçu Pen Duick III pour la Transat en solitaire de 1968 avant d'imaginer Pen Duik IV.

Témoignage technique ou conceptuel :

Avec ses 17,45 m de long, Pen Duick III a été conçu pour répondre au règlement de jauge du RORC qui arbitre les différentes courses anglaises se disputant avec équipage au temps compensé. Conçu en 1966, Tabarly compte également pouvoir utiliser ce bateau pour la Transat en solitaire anglaise de 1968. L'aluminium utilisé pour sa construction n'est pas habituel pour l'époque, mais le skipper des Pen Duick n'y voit que des avantages. Dans la lignée du contreplaqué léger qui a servi à Pen Duick II, l'aluminium allie la recherche de légèreté, la facilité et la rapidité de construction, et la solidité. Sa coque tulipée à l'avant, plutôt large au maître-bau, possédant plusieurs bouchains et très fine à l'arrière, est planante. C'est un des premiers bateaux océanique à planer au vent arrière par forte brise. Sa quille, formée d'un aileron portant à son extrémité un lest en plomb, et son gouvernail séparé, renforcent les allures de près. Quant à son gréement, il est le seul de toute la flotte de 1967 à posséder la configuration d'une goélette avec deux mâts de hauteur identique. Tabarly, dans le cadre de la jauge, a imaginé un gréement évolutif : grande misaine à bordure libre pour le largue et le vent arrière, petite misaine lattée pour le près. Sous spi, ce bateau de 13,5 tonnes porte une voilure totale de 320 m2, une surface très importante pour l'époque

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Avec la goélette mise à l'eau en 1967, Tabarly terrorise les Anglais à l'occasion de leur championnat du Royal Ocean Racing Race. Pen Duick III, construit en aluminium et long de 17, 45 m (une grande taille pour l'époque), gagne toutes les courses importantes de la saison. Ses qualités nautiques lui confèrent une longévité exceptionnelle et permettent de s'aligner avec succès dans de nombreuses épreuves océaniques durant plus de vingt ans. La chère goélette demeure la propriété de Tabarly, mais elle est confiée à d'autres skippers. Ils vont devenir célèbres et allonger un sillage époustouflant. Marc Linski – disparu en mer en 1996 à bord de son bateau – l'utilise longtemps pour son école de croisière. Il passe le Horn à son bord en revenant du Pacifique. Eric Loizeau court la seconde Whitbread 1977/78 sous le nom de Gauloises II. En 1978, c'est au tour de Philippe Poupon de disputer la Route du Rhum à bord de Pen Duick III baptisé "St-Malo – Pointe-à-Pitre" pour la circonstance. Il fera équipe l'année suivante avec Patrick Tabarly dans une Transat en Double vers les Bermudes et retour. Benoît Sangnier fait ensuite naviguer le bateau en école de croisière durant cinq ans, suivi par Arnaud Dhalenne de 1984 à 88. Quant à Jean-François Coste, il effectue, à bord du bateau mythique rebaptisé "Cacharel", le tour du monde sans escale en solitaire dans la course du Vendée Globe Challenge de 1989. Aux mains de Patrick Tabarly, la célèbre goélette ira ensuite flâner pendant deux ans jusqu'en Antarctique. Depuis l'an 2000, c'est Arnaud Dhalenne qui l'utilise à nouveau en stage dans le cadre du " Club Croisière Pen Duick ".

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

1967 : Eric Tabarly (70%) et Chantiers La Perriere (30%) 1995 : Eric Tabarly (30 %) et Olivier Lautman (70%) 2002 : Michel Lebrun (33.3%), Marcel Dumont (33.3%), Christian François (33.3%) 2003 : Marie Tabarly (75%) et Jacqueline Tabarly (25%)

Localisation : Département

56

Localisation : Port d’attache habituel

Lorient

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image