Nom du navire

PINCO

Année de labellisation

2007

Renouvelé en DATE DE

2015,2019

N° Immatriculation

SB 778 124

Type, série, ou nom local

PINQUE

Genre :

Maritime

Architecte :

Mr César ORSINI

Chantier constructeur

Chantier TERRIZZANO Onéglia (IMPERIA) 50 km de Menton.

Année de construction (ou mise en service) :

1989

Longueur hors tout :

10,90 m

Longueur coque :

10,50 m

Longueur flottaison :

10,30 m

Largeur Maître bau :

3,50 m

Tirant d’eau :

1,30 m

Tirant d’air :

11 m

Déplacement (en tonnes) :

11 tonnes

Jauge administrative (en tonneaux) :

11,94 tonneaux

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Robuste construction traditionnelle en chêne et mélèze Quille longue, lest intérieur

Pont et superstructures : description, matériaux

Mélèze sur barrots massifs en chêne Deux petits roofs en CTP sur charpente classique et mini timonerie

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Mat en épicéa de haute-savoie massif, haubanage traditionnel avec caps de moutons

Voilure : description, surfaces, matériaux

Voilure aurique 50 m2 avec foc 16m2 et trinquette 17m2 en dacron couleur crème et cachou (foc)

Emménagements : description, matériaux

Simple et rustique, fonctionnel Table à carte en timonerie, réchaud à cardan, trois couchettes de mer, un lit double, un cabinet de toilette soute à voile

Moteur(s) : type, puissance, année

BMW 50 CV de 1997. 1500 heures

Témoignage humain :

PINCO est un pointu méditerranéen de construction traditionnelle en chêne et mélèze construit en 1989. Les frères TERRIZZANO du port d’Onéglia (IMPERIA) situé à une soixantaine de Kilomètres de Menton, qui ont construit PINCO à la demande de l’architecte César ORSINI (auteur également d’une réplique de Tartane qui navigue à Marseille), sont les descendants directs d’une lignée de constructeurs de Pinques (Pinco en Ligure, la langue parlée en Ligurie, région d’Italie limitrophe de la France).

Témoignage technique ou conceptuel :

Ces navires du XVIIème siècle, caboteurs à tout faire, pêche ou fret, sillonnaient la méditerranée et pouvaient arborer des gréements variés : phares carrés, voilure au tiers, aurique ou latine. Les derniers ont été démolis il y a une cinquantaine d’années, victimes des primes à la démolition. Pour être un brin cocardier, rappelons que pour des raisons fiscales de l’époque, la plupart de ces navires portaient le pavillon des Rois de France, puis celui de la République, jusqu’en 1880, date à laquelle l’Italie réunifiée réforma le code de navigation.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Après un Tour de Méditerranée en famille et quelques années dans les eaux charentaises avec ses premiers propriétaires, PINCO est basé port du Légué (Saint Brieuc/Plérin) depuis février 2005. Il navigue en Manche et Bretagne Nord et participe régulièrement aux rassemblements de Vieux Gréements où sa silhouette atypique devient familière. C’’est un bateau bon marcheur à toutes les allures (qui en surprend plus d’un, trompé par son allure rustique) agréable à vivre et à manœuvrer en équipage réduit.

Autres éléments remarquables :

Pinco pousuit maintenant son chemin au sein de l'association Ciel et Mer avec un programme de découverte de la navigation "traditionnelle" dans le joli cadre de la baie de Saint-Brieuc.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Construction pour la famille Loubet qui emmène Pinco autour de la méditerranée lors d'une année sabatique. Changement du moteur Saab 10cv d'origine pour un BMW 50CV en 1997. Changement de propriétaire et de région en 2004. Gréement remis à neut en 2007.

Localisation : Département

22

Localisation : Port d’attache habituel

Pontrieux

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image