Nom du navire

TANIMARA

Année de labellisation

2020

Numéro de francisation :

FV666042501

N° Immatriculation

F96554

Quartier d'immatriculation

ST Sète

Type, série, ou nom local

KETCH BEAUFORT 16

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2019

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

HERBULOT Jean-Jacques

Chantier constructeur

Société d'études de carènes ( Essor Naval du Midi )

Année de construction (ou mise en service) :

1974

Longueur hors tout :

15 m 90

Longueur coque :

15 m 90

Longueur flottaison :

12 m 90

Largeur Maître bau :

4 m 32

Tirant d’eau :

2 m 40

Tirant d’air :

16 m 40

Déplacement (en tonnes) :

15 400 kg

Jauge administrative (en tonneaux) :

23,81 Tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Feuilles de contreplaqué de 10 et 5mm, ployées et collées sur lisses avec des recouvrements décalés atteignant 50 cm. L'épaisseur totale de 25mm est obtenue par une feuille de 5 enserrée entre deux feuilles de 10 pour les parties les moins bombées et par cinq feuilles de 5 dans les autres parties. La construction se fait à l'endroit d'un bout à l'autre. Toutes les pièces de la coque sont collées avec de la résine polyuréthane. Le chantier utilise également celle-cie pour la plastification finale qui comporte un tissus de verre et deux couches de résine blanche.

Coque : état actuel

Coque en état correct, délaminage à la jonction coque et pont.

Pont et superstructures : description, matériaux

Les hiloires de roof du roof se prolongent pour ceinturer le cockpit. Le pont est entièrement recouvert de lattes de teck et est parsemé de capots en plexiglas transparents pour l'aération et l'éclairage.

Pont et superstructures : état actuel

Le pont est en mauvais état, il faut retirer toutes les lattes de teck, refaire l'étanchéité et la jonction coque-pont avec du tissus de verre et de la résine, puis remettre des lattes de teck.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Tanimara est gréé en ketch. Les mats sont en alliage léger. Le grand mât comporte deux étages de barres de flèches bien que les haubans aient beaucoup de pied. Le gréement dormant est en inox pré-étiré. La barre d'écoute de la grand'voile est fixée sur le roof mais celle d'artimon montée dans le cockpit derrière la barre. Le balcon arrière s'ouvre en son milieu pour pouvoir installer une passerelle.

Gréement : état actuel

Le gréement dormant est en bon état, le gréement courant est à mi-usure.

Voilure : description, surfaces, matériaux

La grand'voile fait 29 m2, l'artimon 16, 80 m2 et le génois 74,10 m2. Elles sont en fibre polyester.

Voilure : état actuel

Les voiles sont en mauvais état ( artimon et génois sont à remplacer) et moyen pour la grand'voile.

Emménagements : description, matériaux

La cuisine est à babord et le poste de navigation à tribord. Avec le carré cela fait une surface à vivre d'environ 16m2. Il dispose de deux carrés, un sur chaque bord; derrière lequel on va trouver sur babord une cabine double ainsi que sa salle d'eau et wc. Séparée de celle de tribord ( double également )par une cloison en bois. Une porte sépare chaque cabine du carré. En prolongement à babord, une salle d'eau- wc donnant également sur la cabine avant dont l'accès peut aussi se faire par un panneau de pont. Ses couchettes sont en V. De nombreux rangements sont disponibles, dans chaque cabine, penderie, armoire.A l'arrière tribord derrière la table à carte, un grand espace de rangement avec placards et penderies. Ce même volume à babord sert de stockage d'outils.

Emménagements : état actuel

L'état actuel est à rafraîchir pour l'ensemble et à rénover pour les vaigrages ou les infiltrations depuis le pont ont fait quelques dégâts. Deux réservoirs d'eau (400 litres sous chacune des deux cabines doubles) et un réservoir à gas oil au milieu sous le carré. Les toilettes sont électriques. Un chauffe eau électrique permet d'avoir l'eau chaude à quai. Un groupe installé sur le moteur permet de le faire fonctionner en navigation. Un chauffage à air pulsé situé dans le coqueron arrière permet de chauffer le voilier. L'essentiel des appareils sont en 24v, un convertisseur permet d'avoir du 12v pour les autres.

Moteur(s) : type, puissance, année

Le moteur est un diésel Perkins 4.2.36, de 1980. Quatre cylindres, développant 90 cv. Il est situé sous le cockpit et accessible par les panneaux de la descente et latéraux arrière cuisine et arrière table à cartes. Le moteur peut être démarré et commandé depuis le cockpit ou depuis le tableau de bord intérieur. Le moteur et l'inverseur ont besoin d'être remis à neufs.

Témoignage humain :

L'architecte qui a conçu le Beaufort 16 est Jean-Jacques HERBULOT, qui a pensé entre autres le Vaurien, le Corsaire, la Caravelle, la Corvette, le Mousquetaire, la Frégate, et les Ambasadeur, Gouverneur et Empereur. Ces trois derniers marquant le début de sa collaboration avec Serge GALLIAN et son chantier : l'Essor Naval du Midi.

Témoignage technique ou conceptuel :

M HERBULOT a promu la construction de série en contre-plaqué et le processus de fabrication a changé la façon de construire les bateaux. A la fois par l'économie de main d'oeuvre permise qui permis aussi des prix plus bas à la vente, notamment pour les unités importantes. En effet, malgré leur taille, les Beaufort 16 sont entièrement préparés à l'établi.Et construits non par des charpentiers de marine, mais des menuisiers formés à la menuiserie industrielle. Ainsi ils sont construits en deux étapes. La préfabrication puis le montage. La pose du moteur et des blocs d'emménagements a lieu avant celle des bordés, qui se composent de feuilles de contre-plaqué de 10 et 5 mm, ployées et collées sur lisses avec des recouvrement décalés atteignant 50 cm. L'épaisseur totale de 25mm est obtenue par une feuille de 5 mm enserrée entre deux feuilles de 10 mm pour les parties les moins bombées et par cinq feuilles de 5 mm dans les autres parties. La construction se fait à l'endroit d'un bout à l'autre, les différents corps de métiers travaillant presque de plain-pied dans la coque, évitant ainsi les classiques échaffaudages et la perte de temps qu'ils entraînent. Toutes les pièces de la coque sont collées avec de la résine polyuréthane qui combine un fort pouvoir accrochant avec une bonne souplesse. Résine également utilisée pour la plastification finale qui comporte un tissus de verre et deux couches de résine blanche.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

je suis le troisième propriétaire, les précédent étant M FREEMAN Alexis ( Monégasque ) propriétaire depuis 1994 et M VAMOS Youri ( Monégasque).

Localisation : Département

34

Localisation : Port d’attache habituel

Balaruc les Bains, sur l'étang de Thau ( 34)

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image