Nom du navire

ALBARQUEL

Année de labellisation

2009

Non renouvelé en DATE DE

2017

Numéro de francisation :

NC

N° Immatriculation

493072

Quartier d'immatriculation

DP Dieppe

Type, série, ou nom local

voilier

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2014

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

Chantiers Pedronios

Chantier constructeur

Chantiers Pedronios – Portugal

Année de construction (ou mise en service) :

1957

Longueur hors tout :

25 m

Longueur coque :

19,46 m

Longueur flottaison :

19,40 m

Largeur Maître bau :

5,70 m

Tirant d’eau :

1,89 m

Tirant d’air :

22 m

Déplacement (en tonnes) :

55 tonnes à lège

Jauge administrative (en tonneaux) :

37,12 tonneaux

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Navire construit à l’unité selon une méthode traditionnelle. Matériaux : bois (pin sylvestre, pin maritime et pin rouge). Structure composée d’;une pièce de quille avec varangues dans les fonds et contre-quille intérieure. Bateau ceinturé par des bordés en pin jointoyés à l’;étoupe. Totalité des intérieurs vaigrés en pin. La coque est large et le tirant d’eau faible pour sa longueur (lest fonte rapporté) avec deux quilles latérales pour stabilité et facilité d’échouage. Bouge de pont important, étrave droite et haute pour une forte défense à la mer.

Coque : état actuel

Coque en excellent état. De grands travaux de rénovation ont été effectués de janvier à avril 2008 par les chantiers TRAMASSET à Le Tourne en Gironde (chantier historique). Quille extérieure refaite en 2001. Trois lignes de bordés tout autour du bateau ont entièrement été changées en 2008 ainsi que toutes les jambettes, douze têtes de membrures, les ferrures d’étrave et de gouverne (ces pièces ayant été travaillées par les Chantiers du Bois Marin à Oléron).

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont traditionnel en lames de pin rouge de Russie de 55 mm. jointé par élastomère WKT. Ceintes, préceintes, jambettes, lisses, pavois, dalots, bollards, mains courantes, cadènes bronze galvanisées à chaud. De l’;avant à l’;arrière : les surbaux des descentes au poste équipage et puits à chaînes, coffre étambrais grand mât, grand roof des aménagements principaux (carré, cuisine, coursive principale, cabines, douches et toilettes) avec ses deux descentes, coffre étambrais mât d’;artimon, coffre à gaz, Timonerie sont réalisés en pin massif. Les couvertures du poste équipage, du grand roof et de la Timonerie sont réalisées en CP marine bois rouge.

Pont et superstructures : état actuel

Le pont est neuf, refait en 2008. Lisses, pavois, jambettes, toutes les ferrures et tous les surbaux sont neufs, refaits en 2008 (18 m3 de pin sylvestre, pin maritime et pin rouge de Russie ont été changés par les chantiers TRAMASSET (Le Tourne). Davier, ferrure d’;étrave et secteur de barre sont neufs (bronze et acier galvanisé à chaud)

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Albarquel est un ketch aurique. Grand mât et artimon traversent le pont et reposent sur la quille intérieure. C’est une construction traditionnelle en pin. Le beaupré (5 mètres de long) est très relevé et haubané par moustaches sur ridoirs et sous-barbe volante. Il est également réalisé en pin, retenu par une jolie pièce de bronze à l’étrave et articulé par une vis de mulet tout bronze au guindeau hydraulique, lui-même ancré sur la plage avant. Les bômes de trinquette, de grand voile et d’artimon sont toutes articulées par ferrures et vis de mulet tout bronze et fabriquées en frêne et pin massif. Idem pour les piques de grand voile et d’artimon. Tout le gréement dormant est de type multi-toron galvanisé et fourrage de protection traditionnel « à la mailloche ». Les ridoirs traditionnels sont en acier galvanisé à chaud. Les épissures des câbles sont traditionnelles et protégées par du cuir naturel. Toutes les poulies sont en bois de type « la nantaise » et marquées en couvre-axe par des pièces laiton gravées. Toutes les manoeuvres courantes sont en polypropylène texturé imitation chanvre. Tout le matelotage à bord est fait avec grand soin dans les règles de l’art traditionnel.

Gréement : état actuel

Le flèche d’artimon a été refaite sur sa partie haute en 2008. Des bois massifs de ragage pour les encornas de GV et d’artimon ont été rajoutés. Tout le gréement courant est neuf ainsi que 2/3 des poulies. Le bateau a été démâté en 2008 et chaque pièce du gréement dormant révisée. Le tout est en excellent état.

Voilure : description, surfaces, matériaux

260 m_ Clin Foc, Foc, Trinquette à ris bômée, Grand voile Artimon Toute la voilure est en dacron 550 grammes. 2 génois légers de 30 m_ complètent la garde robe (dacron 250 grammes). Taud de protection intégral pour chaque voile à poste.

Voilure : état actuel

Tout le jeu de voiles (qui date de 1999) est révisé chaque année par le fabricant All Purpose Manche (ex-Starvoiles Manche)

Emménagements : description, matériaux

Tous les aménagements sont réalisés en bois massif. Les planchers sont en chêne. Tous les lieux de vie sont éclairés. De l’avant à l’arrière : – 1 poste équipage (avec accès puits à chaînes) avec 2 couchettes simples sur chaque bord et échappée pont – 1 cabine typa familiale avec 2 couchettes doubles, 2 lavabos eau chaude et froide, radiateur. Espace buanderie (lave linge et sèche linge). Echappée pont et accès direct coursive principale – Bâbord : 1 cabine triple avec radiateur, lavabo eau chaude et froide + 1 cabine double même équipement – Tribord : 1 cabine double idem bâbord + 2 cabinets toilettes et douche indépendants avec WC marins eau de mer et caisse eaux noires + eau chaude eau froide & radiateurs – 1 grand carré (table pour 12 personnes) + 1 cuisine (table d’;office 3 personnes) toute équipée four, micro-ondes, cuisinière 5 feux gaz, double évier, eau chaude et froide, réfrigérateur 230 litres, congélateur 250 litres). Placard à cirés et bottes chauffé Nombreux coffres et équipés de rangement. Radio FM, lecteur CD, HP stéréo, écran plat, lecteur DVD, ordinateur de salon. Radiateur pour chauffage – Timonerie indépendante à l’arrière sur le pont avec PC navigation et pilotage (Girouette anémomètre, 2 GPS , compas, Pilote auto, 2 VHF fixes, NAVNET, cartes électroniques, sondeur…etc. + PC électrique (220V, 24V, 12V) + PC radio ( SMDSM, Inmarsat, ASN…) Table à cartes format Grand Aigle, PC ordinateur avec imprimante + téléphone satellite Iridium. 1couchette homme de quart, coffres et rangements.

Emménagements : état actuel

En excellent état, les aménagements ont été construits en 2002 et en grande partie refaits en 2008

Moteur(s) : type, puissance, année

La salle machine comprend : – 1 MP CUMMINS 160CV de 1957, 6 cylindres en ligne 12 litres – 1 Groupe électrogène PERKINS 5.5 KVA 230/24, protection biphasée, refroidissement eau, cocon insonorisation – 1 Groupe puissance électro-hydraulique couplé au MP – 1 Groupe électro-hydraulique à commande électronique pour pilote automatique NKE – 1 surpresseur eau avec ballon eau chaude 80 litres en permanence – 1 chaudière GO Eberspacher 9000 W – 2 réservoirs eau douce inox (1000 litres chaque) – 4 réservoirs GO (2400 litres au total) + 1 caisse GO journalière de 100 litres avec pompe électrique

Témoignage humain :

Albarquel est une construction classique très soignée réalisée par le chantier portugais aujourd’hui disparu PEDRONIOS (ou Pedrouios, orthographe incertaine) près de Lisbonne.

Témoignage technique ou conceptuel :

Les assemblages des pièces maîtresses imposantes et massives de la structure sont réalisées en type queue d’aronde chevillés.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Albarquel a été conçu en 1957 pour transporter jusqu’à 80 tonnes de sel le long des côtes portugaises et le long du Tage afin de livrer les salaisons et les tanneries. Ainsi chargé (à marée basse et échoué volontairement), il déplaçait plus de 130 tonnes à la voile (initialement gréement de type gabarre et au moteur).

Autres éléments remarquables :

Seul navire de ce type encore navigant, Albarquel à été sauvé par un de ses précédents propriétaires qui l’a sorti d’une vasière près de Saint Nazaire et l’a réhabilité pour le faire naviguer entre France, Amérique du Sud, Amérique du Nord et Europe du Nord avant qu’il ne soit restructuré sur une partie de ses aménagements intérieurs en 2000-2002 et remis en état actuel (coque, pont, aménagements, équipements, gréement…) en 2008.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Les premiers propriétaires (portugais) ne sont pas connus. Après son activité commerciale, il a été abandonné 5 ans dans une vasière. (éléments recueillis auprès d’Olivier Puget). Le premier propriétaire connu est un ancien officier de la Marine Marchande Française qui l’a cédé à une association de Boulogne sur Mer. L’avant-dernier propriétaire était, (de 1998 à 2008) la SARL Hissez Haut Côte d’Albâtre.

Localisation : Département

76

Localisation : Port d’attache habituel

DIEPPE

Chantier d’hivernage :

Norheimsund (Norvège)

Navire soumis au DAFN ?

non

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image