Nom du navire

CANAIMA 1888

Année de labellisation

2017

Anciens Noms (éventuels)

FRANCK BOURGOGNE (Compagnie HPLM)

N° Immatriculation

P015762F

Quartier d'immatriculation

PA Paris

Type, série, ou nom local

Péniche

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

1979

Genre :

Fluvial

Usage à l’origine :

Transport de marchandises

Mode de propulsion (à l'origine)

halage

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Chantier constructeur

CHANTIERS NAVAL DE COMPIÈGNE

Année de construction (ou mise en service) :

1888

Longueur hors tout :

35

Longueur coque :

35

Longueur flottaison :

34.25

Largeur Maître bau :

5

Tirant d’eau :

1.4

Tirant d’air :

3.9

Déplacement (en tonnes) :

120

Jauge administrative (en tonneaux) :

330

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Acier rivé, Membrures tous les 50cm, Bouchains Ronds, Etrave verticale et très pointue, Formes avant du bateau jusqu’a 9 mètres. « Cul  » dit « de remorqueur ». Un léger rampage caractéristique des bateaux français d’avant 1900.

Coque : état actuel

Acier Rivé en parfait état d’entretien depuis 130 ans. Acier fortement cartonné peu sensible à la corrosion.

Pont et superstructures : description, matériaux

La timonerie d’origine est en Iroko. Le logement du marinier est spacieux, percé de 4 fenêtres en Iroko. Les écoutilles d’origine ont été conservées. Quelques hublots anciens ont été installés et l’on entre dans la cale par des tabernacles légèrement rehaussés.

Pont et superstructures : état actuel

Parfait état d’entretien, acier et boiseries.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

néant

Gréement : état actuel

néant

Voilure : description, surfaces, matériaux

néant

Voilure : état actuel

néant

Emménagements : description, matériaux

Des portes étanches ont été percées dans les cloisons étanches afin d’assurer une circulation intérieur. Des lingots de plomb assurent la stabilité latérale du bateau pour équilibrer les aménagements intérieurs.

Emménagements : état actuel

Excellent état d’entretien.

Moteur(s) : type, puissance, année

1) Halage, jusqu’en 1920. 2) CLM, 3 cylindres, 60 CV, régime lent jusqu’en 1950. 3) BAUDOUIN, DB6, 6 cylindres, 72 CV, jusqu’en 1988. 4) BAUDOUIN, 6P15S, 6 cylindres, 330 CV.

Témoignage humain :

Construit en 1888 à Compiègne ce bateau de 38,50 mètres de long fut acquis par la compagnie HPLM (Le Havre-Paris-Lyon-Marseille) pour assurer des transports entre Paris et Le Havre. Compte tenu de ses formes particulièrement effilées, il fut rallongé après guerre à 47 mètres afin de pouvoir charger l’équivalent des bateaux « modernes » soit 280 tonnes à 1,80 mètres d’enfoncement. Sous la devise BOURGOGNE, il continua a assurer cette ligne. A la disparition de HPLM, il fut sauvé une première fois du décharge par Mr GAUDRY, marinier qui en fit l’acquisition pour transporter des céréales entre les coopératives agricoles de l’Yonne et Le Havre. Trop long et trop couteux, il fut sauvé une deuxième fois par le propriétaire actuel qui le ramena à sa longueur d’origine et assura une restauration soignée.

Témoignage technique ou conceptuel :

Construit en 1888, CANAIMA, est un des rares rescapés français des différentes campagnes de déchirage ayant été organisées par les services de la navigation. Les formes de ce bateau sont proches des grands navires marchands et de guerre ayant été construits dans cette dernière partie du 19ème siècle.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

HPLM jusqu’en 1950. Mr GAUDRY jusqu’en 1979. Mr LEPERT de 1979 à aujourd’hui.

Localisation : Département

75

Localisation : Port d’attache habituel

paris

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image