Nom du navire

CROIX DE LORRAINE

Année de labellisation

2017

Numéro de francisation :

3474/0950 (J6589) Nouveau : 03474009501

N° Immatriculation

CH 273765

Quartier d'immatriculation

CH Cherbourg

Type, série, ou nom local

Sloop

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2014

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

moteur

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Architecte :

André BELLOT

Chantier constructeur

Chantier BELLOT BARFLEUR

Année de construction (ou mise en service) :

1945

Longueur hors tout :

12.9

Longueur coque :

8.9

Longueur flottaison :

8.1

Largeur Maître bau :

3.52

Tirant d’eau :

1.76

Tirant d’air :

14.2

Déplacement (en tonnes) :

12.1

Jauge administrative (en tonneaux) :

7.41

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

– Construction sur gabarits des années trente – bordés à francs bords en sapin nord rouge et douglas sur membrures sciés en chêne doublées avec jambettes intégrées à la membrure. – Quille, étrave, étambot, membrures en chêne du pays – lest en gueuses fonte d’acier – jolie tonture, plat bord de pont à tiroir – étrave droite, arrière à tableau avec quête

Coque : état actuel

Etat général correct et coque seine; quelques membrures à reprendre ; talon de quille et faux-étambot à remplacer, étambot à reprendre

Pont et superstructures : description, matériaux

– barrots et barrotins de ponts chêne et sapin – plats bords de pont à tiroir en chêne – pavois et lisses en sapin nord rouge et douglas – pont sapin douglas – roof de descente en cp marine avec hublots rond ouvrant en bronze

Pont et superstructures : état actuel

Etat correcte, pont à recalfater

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

– Sloop, cotre aurique avec mat de flèche – espars en bois

Gréement : état actuel

– incomplet – l’ensemble du gréement est à réaliser – travaux en cours

Voilure : description, surfaces, matériaux

Les voiles réalisées en 2002 sont neuves – grand voile 3 ris 40,80m2 – trinquette ½ laize 8,6m2 – grand foc ½ laize 12,6m2 – en prévision un flèche de 13,30m2 Pour une surface totale de 75,30m2 Toutes les voiles en dacron de DOYLE SAILMAKERS Cherbourg

Voilure : état actuel

Voiles neuves de 2002 non encore utilisées (2016)

Emménagements : description, matériaux

– poste et intérieur à aménager

Emménagements : état actuel

Sans

Moteur(s) : type, puissance, année

– IVECO AIFO – Type 8031M55 – Puissance réel moteur sortie inverseur 36,06 KW/ 49 cv (calcul= 7,50 cv administratifs) – Retenus par l’administration 42 KW pour 11cv administratifs – Refait et fourni en 2014, en attente de montage

Témoignage humain :

– Issu d’une lignée de constructeur à Barfleur, le bateau sort des Chantiers BELLOT de Barfleur réalisé sur de plans des années trente – Propriété de familles de Pêcheurs de 1946 à 1991, il aura nourrît de nombreuses familles – Lors de son passage à la plaisance, il est successivement la propriété d’un jeune charpentier de Marine puis d’un haut Fonctionnaire aux AFFMAR – En 1970 le bateau « Croix-de-Lorraine » participe au tournage du film « Le mur de l’Atlantique ». C’est sur ce bateau qu’embarque Léon DUCHEMIN (BOURVIL) pour rejoindre l’Angleterre. Plusieurs scènes du film le font distinguer notamment lors d’une altercation avec une vedette Allemande dans ce film…

Témoignage technique ou conceptuel :

Ce type de bateau, de même concept que les célèbres « Bautiers de Barfleur à voute » mais à tableau, ce qui les faisait appeler « Demi-Bautiers » par certains pêcheurs Barfleurais, semble avoir disparu et le « Croix-de-Lorraine » serait le dernier survivant.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Outre son nom « Croix-de-Lorraine », choisi par le pêcheur et jamais changé, marquant l’attachement d’une région à sa libération juste à l’après guerre, le bateau à effectué la quasi-totalité des petites pêches en Cotentin (cordes, filets, ligne, casiers à crustacés, à bulots, drague des moules, petit chalutage …) permettant à de nombreuses familles de vivre de ce métier difficile et contribuer à la réponse aux besoins nutritionnels de la population.

Autres éléments remarquables :

– Bateau construit à l’unité mais sur model de ceux issus du même chantier de Barfleur dans les années trente.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

– 1945, commande de M. Eugène OSMONT de Réville (50), propriétaire à l’époque de la vaquelotte « Rose-Effeuillée » pour la construction du bateau au chantier Bellot de Barfleur sur des plans (gabarits) des années trente (bautier à tableau), qu’il baptisera le « Croix-de-Lorraine », pêche aux cordes (palangres)… – 1960, vente du « Croix-de-Lorraine » à M. René OSMONT de Saint-Vaast-la-Hougue (50), sans lien de parenté – 1963, reconditionnement du « Croix-de-Lorraine » au chantier FOUACE de St-Vaast-la-Hougue, grage (drague) aux moules et petit chalutage. – 1973, vente du « Croix-de-Lorraine » à M. Jean-Claude LEJUEZ, famille de pêcheurs du bassin Cherbourgeois, pêche aux cordes, petit chalutage, casiers crustacés, filets … – 1978, vente à M. BERTOT Michel de Port-Bail, même pêche plus bulots – 1991, sortie de la flottille de pêche – 1992, vendu à M. EVE Michel, Charpentier de marine de Bréville-sur-Mer (50). Passage à la plaisance. Il n’obtiendra pas la dénomination de voilier. – 2001, après avoir restauré le « Croix-de-Lorraine » proche de son origine, le jeune charpentier est contraint de le vendre. Le « Croix-de-Lorraine » est acquis par M. Alexandre KEMPFF alors responsable aux AFFMAR de Cherbourg – 2002, le « Croix-de-Lorraine » est convoyé par mer au chantier Pierre Legueltel de Blainville-sur-Mer pour adaptation à la voile. Les voiles seront réalisées par DOYLE SAILMAKERS de Cherbourg sur plans de François RENAULT. – 2011 (décembre), acquis par l’association « Cherbourg-Voiles Cotentines » (CHVCOT) pour sa sauvegarde alors que M. KEMPFF, muté à Bruxelles, en 2007 à mis le « Croix-de-Lorraine » en vente sans trouver preneur. – 2012/2014, constitution de l’association « Les Amis du Croix de Lorraine » avec l’association « Barfleur-Voile et Traditions » (BVT) pour propriété et gestion du « Croix-de-Lorraine ». Suite aux travaux du chantier Legueltel, passage du bateau au statut de voilier (SLOOP) – 2015, lancement de la campagne de financement et mise en chantier du bateau « Croix-de-Lorraine » au chantier Bernard de St-Vaast-la-Hougue. Premiers accords avec la région Basse-Normandie et la Fondation du Patrimoine Normand avec le soutien du CRPMN (Comité Régional du Patrimoine Maritime Normand. Outre cela le « Croix-de-Lorraine » a participé, en 1970 au tournage du film « Le mur de l’Atlantique ».

Localisation : Département

50

Localisation : Port d’attache habituel

BARFLEUR (50)

Chantier d’hivernage :

hivernage à flot

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image