Nom du navire

ET.CAETERA

Année de labellisation

2013

Renouvelé en DATE DE

2017

Anciens Noms (éventuels)

SYLVER VANITY (nom d'origine)

Numéro de francisation :

615/408

N° Immatriculation

SN276072

Quartier d'immatriculation

SN Saint-Nazaire

Type, série, ou nom local

Goélette

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

1999

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

Mr John BAIN

Chantier constructeur

A James Silver

Année de construction (ou mise en service) :

1937

Longueur hors tout :

18.33

Longueur coque :

16.53

Longueur flottaison :

15

Largeur Maître bau :

3.66

Tirant d’eau :

1.80

Tirant d’air :

15

Déplacement (en tonnes) :

45T

Jauge administrative (en tonneaux) :

16.78TX

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque norvégienne- Quille longue – Bordées Acajou (à l’origine) Membrures chêne.

 

Coque : état actuel

Remise en état en 20010 Travaux effectués : remplacement de la serre tribord, révision de certaines membrures et bordées.

 

Pont et superstructures : description, matériaux

Le pont en teck d’origine ayant été plastifié dans les année 70, on avons retiré ce plastique qui avait endommagé le teck et nous l’avons doublé par un pont en pin d’orégon.

 

Pont et superstructures : état actuel

Depuis la réalisation de ces travaux en 2010, le pont et ses superstructures sont en parfait état. Un entretien annuel des vernis sont réalisés

 

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Gréer en goélette aurique, les mâts ont été reait à neuf en 2010 également en pin d’orégon vernis, les espars sont également en bois bois d’orégon vernis. Des caps de moutons ont remplacé les ridoirs inox afin d’améliorer la souplesse des haubans sur des mâts en bois.

 

Gréement : état actuel

L’ensemble du gréement est comme neuf ayant été refait en 2010. Le gréement courant est en synthétique imitation chanvre. Hauban Inox mono-toron.

 

Voilure : description, surfaces, matériaux

Gréement aurique en voile couleur Tan. Il est constitué d’une GV Aurique d’artimon, d’une GV aurique de misaine. Les 2 GV sont surmontées de voile de flèche.La voilure avant est composée: d’une trinquette bômée, d’un génois, et de clin foc sur le bout dehors.

 

Voilure : état actuel

Les voiles malgré leur age (?) (déjà sur le bateau lors de son achat en 1999) sont en bonne état générale, ne restant jamais à poste en dehors des navigations.

 

Emménagements : description, matériaux

L’entrée se fait par la timonerie en acajou vernis située en centre du bateau au-dessus de la salle des machines, elle dessert vers l’avant un carré, une cambuse équipée d’un évier double bac, une cuisinière 4 feux + four à gaz, micro onde 800W,et d’un frigo. A la pointe se trouve une cabine avec 2 bannettes superposées d’un cabinet de toilette comprenant 1 lavabo, une douche et un WC relié à un broyeur situé dans les cales. A l’arrière de la timonerie nous arrivons dans une coursive donnant accès à 4 cabines (3 singles et 1 double) ainsi qu’a un cabinet de toilette composé d’une douche et d’un lavabo et à un WC séparé relié à un broyeur situé également sous le planché de la coursive.L’escalier servant à rejoindre la timonerie sert de porte pour accéder à la salle des machines. Les eaux noires des 2 WC sont rejetées dansune cuves rétention en inox de 500 litres, les eaux grises de l’éviers et des 2 cabinets de toilette sont récupérées dans une seconde cuve inox de 500 litres. Afin de me libérer des contraintes de vidange, je suis en train d’installer une station de traitement des eaux noires (Electroscan) et d’une station d’épuration des eaux grises (Biolan light) qui permettra de rejeter des eaux claires au normes CE.

 

Emménagements : état actuel

Suite aux travaux réalisé en 2010 qui a nécessité de retirer les vaigrages pour accéder à la coque m’oblige à refaire ces derniers de font en comble. Travaux que je réalise actuellement à temps perdu.

 

Moteur(s) : type, puissance, année

Dans la salle des machines se trouve 2 moteurs diesel 6 cylindres Lister de 60 CV chacun. Ils ont été installé en 1957, une révision complète a été révisés en 2013 avant le convoyage de Caen à Rochefort.Dans la salle des machines on y trouve également un chauffage central à eau de 24V qui alimente des radiateurs soufflants de 24v dans chaque cabine du bateau. Un ballon d’eau chaude de 60 litres branché sur les moteurs et sur le quai. Un groupe électrogène diesel de 4.7KW pour alimenter en navigation en combi Mastervolt de 4800w. De ce fait, le bateau est alimenté en 12V pour les appareils de navigation, en 24V pour l’environnement moteur et les pompes de cale, et en 220V pour tous les équipements ménagers et d’éclairage, le tout protégé par des disjoncteurs différenciels de 500 milliampères pour la sécurité des utilisateurs.

 

Témoignage humain :

Bateau sous pavillon britannique de 1937 à 1960. C’est pourquoi en 1939 du fait de sa taille et son état (quasi neuf) il a certainement du être réquisitionné pour l’opération « Dynamo » de Dunkerque comme la majorité des bateaux britanniques de type.(Malheureusement malgré de longues recherches auprès des autorités britannique je n’ai pu obtenir confirmation car cela les obligerait à l’inscrire sur la liste des littles ships déjà composée de + de 1200 bateaux déjà inscrits (qu’ils s’engagent à entretenir…!)

 

Témoignage technique ou conceptuel :

En 1916, le designer John Bain prend en charge la gestion des Chantiers A James Silver. Mr Bain n’était pas seulement un concepteur de yacht à voile et à moteur de mérite, il était aussi un gestionnaire avisé et ce partenariat fut d’apporter la renommée au chantier et la prospérité au cours des cinquante années suivantes

 

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Yacht exclusivement de plaisance construit à cet effet dans les années 30

 

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Pour les raisons évoquées ci-dessus (Littles Ships) avec les autorités britanniques, impossible d’obtenir les propriétaires durant sont immatriculation en Angleterre Depuis 1960 date d’arrivée en France il a appartenu successivement à : -Gaston THUBE jusqu’en 1968 -Jean-Yves CONDROYER jusqu’en 1974 -Suzanne ELBAZ jusqu’en 1999 date à laquelle je l’ai acheté.

 

Localisation : Département

17

Localisation : Port d’attache habituel

ROCHEFORT

Chantier d’hivernage :

ROCHEFORT

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image