Nom du navire

FRANCOISE-LOUISE

Année de labellisation

2010

Renouvelé en DATE DE

2018

Anciens Noms (éventuels)

LOUISE

Numéro de francisation :

non francisé

N° Immatriculation

CH 162775

Quartier d'immatriculation

CH Cherbourg

Type, série, ou nom local

Canot de Barfleur-Vaquelotte du Cotentin

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2008

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Chantier constructeur

Barfleur (50)

Année de construction (ou mise en service) :

1903

Longueur hors tout :

5m20

Longueur coque :

4m95

Longueur flottaison :

4m78

Largeur Maître bau :

1m78

Tirant d’eau :

0m80

Tirant d’air :

5m80

Déplacement (en tonnes) :

0,980 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

1,97 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Construction bois, bordés en sapin sur membrures sciées en chêne. Coëffe, violons, quille en orme du pays. Etrave, tableau et son couronnement en chêne.

Coque : état actuel

Etat moyen

Pont et superstructures : description, matériaux

Non ponté. Coëffe support de collier de misaine.

Pont et superstructures : état actuel

Etat moyen

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Misaine au tiers; foc sur boutdehors. Ferrures en acier forgé.

Gréement : état actuel

Trés mauvais état

Voilure : description, surfaces, matériaux

Foc; Misaine au tiers en coton. surface à recalculer.

Voilure : état actuel

Trés mauvais état, déchirée.

Emménagements : description, matériaux

NEANT

Emménagements : état actuel

NEANT

Moteur(s) : type, puissance, année

Sans. A l’origine était équipé d’un « Dedioin Bouton » de 6cv en 1947.

Témoignage humain :

Le chantier à disparu et, à notre connaissance, ce canot est la seule construction existant encore de ce chantier.

Témoignage technique ou conceptuel :

Construction du type Vaquelotte du Cotentin avec violons, coëffe et gréement misaine au tiers avec foc sur boutdehors. Barre franche au dessus du tableau; anneau liverloof pour l’écoute demisaine sur tableau arriere.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Ce canot pratiquait la petite pêche d’abord à Barfleur (50) puis à Cherbourg (50).

Autres éléments remarquables :

Il n’existe plus, a notre connaissance, de vaquelotte aussi ancienne de ce chantier en navigation en Cotentin.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Le canot est construit à Barfleur (50) en 1902/1903. Selon le registre de la matricule de Cherbourg (50), le canot est francisé le 25 mai 1903 et armé pour la « petite-pêche » pour le compte de M. PRENTOUT Pierre, domicilié rue de la marine à Cherbourg, sous le nom de « LOUISE ». Il est enregistré sous le n° 1898, quartier de Cherbourg (CH). Plusieurs chantiers existent, à l’époque, à Barfleur mais selon les relevés effectués sur le canot (méthode de construction, habitudes du chantier etc. …), le constructeur pourrait être le chantier BELLOT. La « LOUISE » est vendue en octobre 1903 (acte du 05 oct. 1903) au Docteur LESETA (LESETOT) domicilié également rue de la marine à Cherbourg. Elle passe à la plaisance. En 1919, elle est vendue à M. AUNE Sosthène, 1er Mbr vétéran, domicilié 137 rue Thiers à TOURLAVILLE (50), toujours en plaisance. Selon le registre de la marine marchande, le canot non ponté « LOUISE » est réarmé à la petite-pêche en 1947 et équipé d’un moteur « DEDION-BOUTON » de 6cv pour le compte de M. LEFEVRE Charles, puis désarmé en 1948. En 2000, acquise par M. AUBERT Pierre de Cherbourg, la « LOUISE » prend le nom de « FRANCOISE-LOUISE » et, lors de l’établissement de la carte de navigation, les AFFMARS indiquent comme constructeur le chantier Varin de Querqueville. C’est vraisemblablement ce chantier qui, en 1947, adapte le canot à nouveau à la petite-pêche et lui monte le moteur. Ce chantier à disparu mais les témoignages recueillis confirment que ce chantier était particulièrement orienté vers les adaptations et reconstructions dans le cadre de remise à niveau et dommages de guerre. La « FRANCOISE-LOUISE » est immatriculée CH 162775. Elle coulera dans l’avant-port de Cherbourg en 2006. Vendue en 2007 à M. ANCERET Jean-Baptiste, charpentier de marine, la « FRANCOISE-LOUISE » est abandonnée sur une cale au fond du port de Cherbourg. En 2008, la vente est annulée et notre association « Cherbourg-Voiles-Cotentines » s’en porte acquéreur prés de M. AUBERT. D’abord confiée au CNCN de Caen (Pavillon SAVARE) dés 2008, en attente de restauration, la « FRANCOISE-LOUISE » est rapatriée en février 2014 à l’atelier de notre association à TOURLAVILLE pour restauration. Cette restauration sera conduite en recherchant le plus possible le retour à l’origine du canot. Nous n’avons pu recueillir d’informations sur les périodes de 1919 à 1947 et de 1948 à 2000.

Localisation : Département

14

Localisation : Port d’attache habituel

CHERBOURG

Chantier d’hivernage :

Pavillon SAVARE Caen

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image