Nom du navire

FRANCOIS MONIQUE

Année de labellisation

2009

Renouvelé en DATE DE

2017

Anciens Noms (éventuels)

PETIT FOC (1971-2008) François MONIQUE (1935-1971)

Numéro de francisation :

NEANT

N° Immatriculation

BR 496 777

Quartier d'immatriculation

BR Brest

Type, série, ou nom local

SLOUP COQUILLIER DE LA RADE DE BREST

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2008

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

Auguste TERTU

Chantier constructeur

Chantier Auguste TERTU au FRET (29)

Année de construction (ou mise en service) :

1912

Longueur hors tout :

11.40 m

Longueur coque :

11.40 m

Longueur flottaison :

9.40 m

Largeur Maître bau :

3.93 m

Tirant d’eau :

1.90 m

Tirant d’air :

13.50 m

Déplacement (en tonnes) :

17 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

7.97 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Construction classique, membrures doublées en chêne bordés en orme (oeuvres mortes) bordés en chêne (oeuvres vives), quille en orme lest (métal + brai) environ 1.5t fonds presque plats, retour de galbord prononcé platbord marqué d’une double tenture.

Coque : état actuel

Coque d’origine en bon état.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont latté en pin Douglas sur barrottage en chêne (type langoustier).

Pont et superstructures : état actuel

Pont restauré, recalfaté et étanché au brai en 2008.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Côtre aurique avec mât de flèche, grand voile dite à corne (particularité : absence de ris remplacé par un tour de rouleau installé sur le gui), voile de flèche, trinquette gréement dormant inox epissé, toutes les ferrures de gréement en inox.

Gréement : état actuel

Gréement en parfait état, entièrement refait en 2009.

Voilure : description, surfaces, matériaux

Grand voile de 67m² (Tissu Duradon), Trinquette de 22m² (Tissu Duradon), Voile de flèche de 18m² (Tissu Duradon)

Voilure : état actuel

Voilure neuve

Emménagements : description, matériaux

Taud pour la grand voile Béquille, gaffes, tangons… Ancres à jas, une de 35kg, une de 17kg Mouillage de 35m, chaîne de 12mm Mouillage secondaire de 25m, chaîne de 12mm plus bouts de diamètre 35mm DECCA Philips AP 4, table à cartes, évier inox, pompe Whale, réservoir 100 litres plus jerrycan eaux usées, WC chimiques, jerrycan et entonnoir pour le gasoil, compas de route, VHF, pompe de cale Henderson, caisse à outils de base, 15 gilets de sauvetage plus brassières, équipement obligatoire catégorie V et VI, gazinière deux feux avec four, éclairage électrique, alternateur et batterie 140 Ah et 100 Ah.

Emménagements : état actuel

Bon état

Moteur(s) : type, puissance, année

Bonni Valmet 4404 AN 85 cv inverseur TM93

Témoignage humain :

Courriers et photos de Mme NICOLAS, Mr Klass Stelman, Mr Hascoet Jean Claude

Témoignage technique ou conceptuel :

Patrimoine maritime de la rade de Brest travaillant de 1935 à 1969

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Bateau de travail de 1935 à 1969 (pêche de la coquille St Jacques/palourdes/huîtres et goëmon). Bateau de plaisance de 1969 à nos jours.

Autres éléments remarquables :

Lors de la propriété de Mr Klass Stelman, ce bateau a navigué pendant 3 années sur les côtes irlandaises, écossaises et suédoises.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Historique du coquillier le François et Monique. Le François et Monique est un sloup coquillier de la rade de Brest, construit en 1935 au chantier du Fret par M. Auguste Tertu. Ce bateau fut réalisé pour le compte de M. Hervé Salaün, pêcheur à Logona Daoulas, afin de pêcher la coquille St Jacques, de récolter du maërl (sable calcaire pour l’amendement des terres) et le goémon rouge pour fertiliser les champs. L’origine du nom de baptême du bateau est : François, nom du parrain du bateau, François Kermarrec, 1er matelot à bord. Monique, nièce de M. Salün Hervé Le 28 juin 1957, M. Salaün et Mr Mallejac Yves vendirent le bateau à M. Blaize Pierre, épouse Salaün Raymonde pour la somme de 500 000 anciens Francs qui le mit sous le commandement de Mr Salaün Lucien, parent de Mme Salaün Raymonde. Le 28/08/1958, le bateau fut vendu à une famille de pêcheurs de Rostiviec, M. et Mme Nicolas pour la somme de 400 000 anciens Francs. Il servit : 1/ à la pêche aux coquillages (St Jacques, praires, huîtres). 2/ à la récolte du maërl et du goémon rouge. Le bateau est amarré à son corps mort devant le café de l’ancre (propriété de M. et Mme Nicolas). Dans la nuit du 11 au 12 février 1970, lors d’une tempête, dans la rade de Brest, le vent drossa le bateau sur les rochers. A l’époque, le coût de la réparation, estimé par M. Tertu, étant trop élevé, a contraint M. et Mme Nicolas à vendre le bateau dans l’état. Renfloué et remorqué par les autres coquilliers, il fut ramené jusqu’au chantier Tertu à Rostelec et posé sur les vasières. En 1971, le François et Monique fut racheté pour la somme de 1 000 Anciens Francs par M. Lemonnier Guy, ingénieur demeurant en région parisienne, qui le fit restaurer au chantier Tertu et armer en plaisance. C’est ainsi qu’il fut sauvé d’une fin probable et rebaptisé petit foc. En 1979, il fut racheté par deux copains, M. Hascoët JC et M. Germain Jarret de St Malo. Il entreprit de gros travaux au chantier de la passagère à St Malo, lui redonne son caractère de vieux gréement et navigua à nouveau du côté de St Malo. En 1989, petit foc est racheté par M. Klass Stelman, charpentier de marine à Paimpol. Celui-ci fit à nouveau de gros travaux sur la coque, membrures, varengue et le pont actuel, dans le but de naviguer vers les mers du Nord où il fut aperçu en 1995 dans le port de Kinvarra en Irlande. En 2001, vente de petit foc à Jérôme Morvan à Vannes. Le bateau propose des sorties plaisance aux estivants, dans le golfe du Morbihan. En 2005, rachat du bateau par M. Curtet Berget Aurélien. Il part aux Sables d’Olonne et est utilisé de la même manière, à des sorties plaisance dans la baie des Sables d’Olonne. En 2008, rachat du vieux gréement par M. Franck Brize, rapatriement du bateau, création de l’association petit foc. qui a entamé la restauration du coquillier et le rebaptisa le François et Monique Br 5818 le 23/10/2008 selon ses origines. Le but de l’association est de redonner à ce vieux gréement de 1935, son caractère de coquillier de la rade de Brest, avec ses couleurs et son gréement d’antan et de retracer son histoire. L’association a pour but des sorties pédagogiques, culturelles et environnementales en Normandie sur la côte fleurie et la côte de nacre.

Localisation : Département

14

Localisation : Port d’attache habituel

Trouville su Mer

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image