Nom du navire

GAVIRIA II

Année de labellisation

2010

Renouvelé en DATE DE

2018

Anciens Noms (éventuels)

AHIMSA (jusqu’en 2006)

Numéro de francisation :

36431/425

N° Immatriculation

MA. 780.913

Quartier d'immatriculation

MA Marseille

Type, série, ou nom local

Tahiti Ketch

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Site internet

tahitiketch.free.fr

Année d’acquisition du navire :

2005

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

John G. HANNA (1923)

Chantier constructeur

SIRVENT-Frères ex-Fernand PFISTER à Aigues-Mortes (Gard, 30220)

Année de construction (ou mise en service) :

1977

Longueur hors tout :

11m

Longueur coque :

9,15m

Longueur flottaison :

8 m

Largeur Maître bau :

3,08m

Tirant d’eau :

1,44 m

Tirant d’air :

11,70 m

Déplacement (en tonnes) :

8 tonnes

Jauge administrative (en tonneaux) :

7,37 tx (brute), 2,37 tx (nette).

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque forme norvégienne (poupe pointue), quille longue; Safran extérieur, barre franche; Construction classique; Quille, étrave, étambot, marsouin, en iroko; Bordés (30 mm) en iroko sur membrures en acacia; Lest fonte (environ 2,3 t). Son étrave bien défendue lui autorise les gros temps, et son arrière norvégien facilite la fuite lorsque la progression devient dangereuse. Un maître bau important permet la tenue d’une cape rassurante, secondé par un plan de voilure divisé, équilibré et raisonnable, offrant des possibilités de réglages multiples.

Coque : état actuel

Etat d’origine.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont en contre-plaqué marine 10mm doublé de lattes en teck 20mm sur barrots acajou. Petit cockpit arrière, bancs de timonerie en caillebotis teck; larges passavants; Plat-bord, pavois, rouf, jambettes de pavois en acajou.

Pont et superstructures : état actuel

Etat d’origine.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Gréement de ketch (grand-voile et artimon bermudien, trinquette, Génois); Espars en pin d’Orégon; Gréement dormant inox; Gréement courant synthétique; Poulies en frêne; Chaumards bronze.

Gréement : état actuel

Grande voile, artimon et trinquette d’origine + génois sur enrouleur.

Voilure : description, surfaces, matériaux

GV marconi: 22,5 m2, 3 bandes de ris; Artimon marconi: 6 m2, Trinquette: 5 m2, Génois sur enrouleur: 36,4 m²; Yankees: 21 m2 et 15 m². Textile synthétique. Housses de mouillage sur grande voile, artimon. Toutes voiles blanches. Surface totale (au près) 69,9m².

Voilure : état actuel

Etat d’origine.

Emménagements : description, matériaux

Poste avant avec 1 couchette, soute à voiles, puits de chaîne, citerne d’eau galvanisée, étagères. Cabinet WC marin sur babord avant; Carré avec 2 banquettes/couchettes; Placard à cirés, sur tribord; Espace cuisine sur tribord arrière dans le carré; Table dans le centre du carré; Table à cartes sur tribord arrière dans le carré; Compartiment moteur dans la pointe arrière; Toutes boiseries en acajou verni, cloisons en contre-plaqué verni.

Emménagements : état actuel

Etat d’origine.

Moteur(s) : type, puissance, année

Renault Couach RC 30D RC = Renault Couach, 30= 30 Ch, D = Diesel Nr 102905 Hélice tripale

Témoignage humain :

Plan conçu en 1923 en Floride pour la navigation hauturière par l’Américain John Griffin Hanna, née à Galveston, Texas, le 12 Octobre 1889. En 1917,il aménage à Dunedin, Floride, USA, où, l’achat d’un bateau de pêcheur d’éponges grecs, aux extrémités symétriques, et son étude détaillée lui livrent les idées qui, plus tard, aboutiront au modèle du Tahiti Ketch. Le premier Tahiti Ketch était nommé Neptune. Le Tahiti Ketch connait un grand succès dans la construction amateur après la publication des plans dans « How to Build 20 Boats » en 1935 et, le plus important, dans “Modern Mechanix” et reste le plus grand succès de Hanna. Le principe de ce bateau était d’offrir des plans pour un bateau faisant rêver (et pourquoi pas de Tahiti, l’ile qui fit rêver Gauguin?!), et qui pourrait être construit par des amateurs pendant leur temps libre. C’était l’époque de la grande dépression aux Etats Unis, et les projets de grand yachts chers n’étaient pas de l’actualité. Bateau adopté par de nombreux tour-du-mondistes inconnus (i.e n’ayant pas écrit de livres …) ou connus (Les plus connus sont « ATOM » du chef cuisinier français Jean GAU : deux tours du monde et une douzaine de transats en solitaire, ainsi que l’Américain Tom Steele dans “ADIOS”.). Son architecture et son gréement traditionnels suscitent partout un grand intérêt et attirent toujours des compliments admiratifs.

Témoignage technique ou conceptuel :

Technique révolue à bordés classiques ; Concept architectural : coque norvégienne « à la Colin Archer » ; Contrairement au plan d’origine de John Hanna, Gaviria II dispose d’un grand mat grée en Marconi avec 2 barres de flèche et en conséquence un plus grand génois.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Thomas STEELE (USA) : sur Tahiti Ketch « Adios », deux tours du monde (1954-1955, 1957-1963). Jean GAU (France/USA) : sur Tahiti Ketch « Atom », deux tours du monde (1953-1957, 1962-1968), 10 traversées de l’Atlantique. Voir : The Circum Navigators : Small Boat Voyagers of Modern Times. Don Holm, Prentice Hall (1974), 496pp, ISBN-10=0131344528, ISBN-13=978-0131344525. A Ketch Called Tahiti: John G. Hanna and His Yacht Designs. John Stephen Doherty, Inti Marine Pub (1987), 208 pp, ISBN-10=0877422095, ISBN-13=978-08774422099. Architecture navale : Pfister & Sirvent, le constructeur français desTahiti Ketch. G. Fourcras, Chasse Marée n° 196 (2007, p 41-45) ISSN=0292-4609. John G. Hanna, les origines du Tahiti Ketch. B. Cadoret, Chasse Marée n° 196 (2007, p 32-40) ISSN=0292-4609. Voir aussi le site internet : http://tahitiketch.free.fr/

Autres éléments remarquables :

De 1959 à 1983, le chantier Sirvent, ex Pfister, a lancé 88 Tahiti ketch, soit la totalité des voiliers construits en France sur ce plan.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Si les Tahiti Ketch que l’on trouve dans les ports français sont tous originaires du chantier Pfister à Aigues-Mortes, il s’en trouve beaucoup sur toutes les mers du monde mais qui n’ont de point commun que le plan d’origine. Le chantier Pfister voit le jour officiellement en 1945. La plupart des ouvriers qui y travailleront habitent dans le quartier, à l’instar de Mr. Sirvent. Le chantier restera un chantier local, où jusqu’à six ouvriers travailleront. Le choix d’Aigues-Mortes n’a rien de stratégique. Mr. Pfister habite le village et c’est ici qu’il s’installe, le petit kilomètre du canal pour rejoindre la mer n’étant pas un problème. De 1959 à 1983, le chantier Sirvent, ex Pfister, a lancé 88 Tahiti ketch, soit la totalité des voiliers construits en France sur ce plan. Gaviria II, ex Ahimsa, fut construit pour un Belge en 1977 et exporté en Belgique, puis réimporté en décembre 1989. Pascale-Marie Bortolotti de Nimes et Marc Weymuller de Paris de 1989 à 1999, Safran Jean Luc de Marseille Escriva José et Morand Savelli de Marseille de 2001 à 2005, Gunter Schöch à partir de 2005. Grande rénovation de 2007 à 2008 : démâtage et recollage intégral des mats d’origine, remplacement de la plupart des pièces en acier galvanisé par de l’inox 316 (cadènes, chandeliers, balcons, accastillage sur mats et bômes).

Localisation : Département

66

Localisation : Port d’attache habituel

Canet en Roussillon

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image