Nom du navire

LA FRANCOISE

Année de labellisation

2016

N° Immatriculation

AY B35446

Quartier d'immatriculation

AY Auray

Type, série, ou nom local

Yole de BANTRY

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

architecte du modèle original non connu (arsenaux de la Marine). Plan de formes par Steve KILLING, plan de structures Paul M KERRIGAN sur un relevé de Cyril CHISHOLM au musée de Dublin. Gréement conçu par François VIVIER (1986).

Chantier constructeur

Chantier du Guip (Ile aux Moines) et bénévoles de l’association RAM’DAM

Année de construction (ou mise en service) :

1999

Longueur hors tout :

11,64 m

Longueur coque :

12,60 m

Longueur flottaison :

11,25 m

Largeur Maître bau :

2,11 m

Tirant d’eau :

0,50 m

Tirant d’air :

7m (mâté)

Déplacement (en tonnes) :

0,8 Tonnes

Jauge administrative (en tonneaux) :

3,20 Tonneaux

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Construction à franc bord et deux clins supérieurs en pin sur quille, étrave, étambot et membrures en chêne.

Pont et superstructures : description, matériaux

Non pontée

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Gréement au tiers pour les 3 mâts, « à gambeyer » pour la misaine et le taillevent. Gréement dormant composé de 3 mâts en pin, une queue de malet en pin. Gréement courant composé de vergues en pin, drisses et écoutes mixtes, poulies en bois Les 10 avirons et l’aviron de godille sont en pin.

Voilure : description, surfaces, matériaux

3 voiles au tiers « à gambeyer » : Misaine de 15,2 m2 Taillevent de 18,8 m2 Tape-cul de 5 m2 Voiles mixtes coton/synthétiques

Emménagements : description, matériaux

Néant

Moteur(s) : type, puissance, année

Sans objet

Témoignage humain :

il s’agit de la réplique du canot personnel (dit « chaloupe Amirale ») de l’Amiral Nielly, chef de la troisième escadre lors de l’expédition d’Irlande en décembre 1796. Ce canot y a été perdu et est resté comme trophée dans une famille irlandaise.

Témoignage technique ou conceptuel :

Témoignage de la construction navale militaire des canots de la fin du XVIIIème siècle

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Ce canot est typique de la construction des canots fins utilisés par les officiers à la fin du XVIIIème siècle, avant la « standardisation ». Ils étaient construits sur mesure, et sans plan, dans les arsenaux de la Marine, à la demande de l’officier, qui devait le payer, comme son uniforme.

Autres éléments remarquables :

l’original, dans son musée à Dublin, est le plus vieux bateau Français existant.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

La Françoise (son nom depuis l’origine) a été construite en 1999 par le chantier du Guip à l’Ile aux Moines (56) et par les bénévoles de l’association Ram’dam (association à l’époque sur Auray) au boat shop de Baden. Elle navigue régulièrement dans le Golfe du Morbihan et la baie de Quiberon. L’association change de nom vers 2004 : « Treho », puis cède la Françoise à VPGM en 2014. La Françoise a servi à l’équipage du Danemark pour participer à l’Atlantic Challenge 2014 dans le Golfe du Morbihan.

Localisation : Département

56

Localisation : Port d’attache habituel

SENE 56860

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image