Nom du navire

LE COLIBRI

Année de labellisation

2016

Anciens Noms (éventuels)

Néant

N° Immatriculation

449578

Type, série, ou nom local

Canot

Genre :

Maritime

Architecte :

Jean BELLOT Cherbourg

Chantier constructeur

Chantier naval Jean BELLOT CHERBOURG

Année de construction (ou mise en service) :

1961

Longueur hors tout :

4m08

Longueur coque :

4m08

Longueur flottaison :

3m80

Largeur Maître bau :

1m80

Tirant d’eau :

0m60

Tirant d’air :

3m60

Déplacement (en tonnes) :

Inconnu

Jauge administrative (en tonneaux) :

Inconnu

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

– Canot creux voile/aviron nage et godille avec anneaux de levage – Voile au tiers adaptée en plaisance – Bordés sapin Nord-rouge et Douglas, à francs bord sur membrures ployées frêne – Quille, étrave chêne

Pont et superstructures : description, matériaux

– Petit pontage AV ajouté à la plaisance, sapin Douglas – Plancher lattes frêne sur taquets frêne – Plats bords chêne, bancs en sapin Nord-rouge

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

– Mât de misaine pour voile au tiers ajoutée à la plaisance – espars (mât et vergue) en bois sapin douglas – ferrures en acier noir – cordage, drisses et écoutes imitation chanvre

Voilure : description, surfaces, matériaux

Misaine en tergal, blanche ralinguée, avec deux bandes de ris ; cosse en bronze ; surface de 7,5m2

Emménagements : description, matériaux

Pas d’aménagements hors matériel de navigation, quatre avirons (deux de nage, un de godille et un mixte de rechange, gaffe bois et bronze …)

Moteur(s) : type, puissance, année

Sans. L’étambot est percé et rebouché ; le safran est prévu pour le passage d’hélice mais aucun aménagement intérieur (bâti etc. …) ne laisse supposer la présence, à un moment, d’une motorisation.

Témoignage humain :

Jean BELLOT, constructeur de navire (Chantier Naval) à Cherbourg à également travaillé à l’arsenal militaire de Cherbourg juste à l’après guerre pour y apprendre le dessin. Il apporte à l’établissement les méthodes et formes des canots que son frère André, constructeur à Barfleur, réalise. Cela servira à construire une série de canots (vaquelotte) dans le cadre de la reconstruction de la petite flotte de pêche. Jean Bellot s’imprègne des réalisations de petits canots de sauvetage de la marine et proposera dans sont chantier, fin 50, début 60, lors de l’évolution des bateaux de pêche, aux plus gros cordiers neufs et chalutiers, la fourniture de petites embarcations (petits canot) pour le sauvetage, légères, facile à hâler et stocker sur le pont. LE COLIBRI en est. D’autres cordiers plus anciens s’en équiperont.

Témoignage technique ou conceptuel :

Embarcation légère facilement transportable et facile à hâler grâce à ces deux anneaux de levage sur l’avant juste dans le haut et à l’intérieur de l’étrave et à l’arrière au centre du tableau juste en dessous du dégagement de godille. C’est canot seront progressivement placés à l’arrière sans et bâchés puis le bois sera remplacé par du « plastique » de meilleur conservation, servant, pour certains, encore aujourd’hui, d’annexes notamment au port des Flamands à Tourlaville et enfin remplacés par des équipements moderne de sauvetage.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

La fourniture de ces canots de sauvetages en bois ne perdurera pas bien longtemps et, bien que l’ensemble des chantiers naval Cherbourgeois en propose la fourniture, leur nombre est assez réduit en raison du peu d’importance accordé à leur conservation. Peu ont passé à la plaisance. Ce fut pourtant le cas du « LE COLIBRI » ainsi sauvegardé. Le Musée Maritime de Tatihou à conservé le « ST-Thérèse-Souvenez-Vous », premier mixte Chalut/corde construit chez André Bellot Barfleur, avec son canot de sauvetage. Le chantier Doucet/Lebarbanchon de Cherbourg, dans les mêmes périodes, propose également cette construction mais en y apportant la finesse et le soin particulier que ce chantier possède par ses constructions plaisance.

Autres éléments remarquables :

Néant

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Construit en 1961 comme canot de sauvetage selon les témoignages d’anciens pêcheurs et armateurs locaux, ce canot « LE COLIBRI » à été sauvegardé grâce à son passage à la plaisance. L’association AMARRAGE l’ayant récupéré et n’en ayant pas usage pour leurs activités, l’a transmis à l’association « Cherbourg-Voiles Cotentine » pour sa sauvegarde et mise en usage.

Localisation : Département

50

Localisation : Port d’attache habituel

CHERBOURG

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image