Nom du navire

LE NOROIT

Année de labellisation

2010

Renouvelé en DATE DE

2018

N° Immatriculation

8608276

Type, série, ou nom local

Grand Noroit

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Architecte :

Cesare Orsini

Chantier constructeur

chantier armateur Philippe Prost 01000 Bourg en Bresse

Année de construction (ou mise en service) :

1982

Longueur hors tout :

15 m

Longueur coque :

10.40 m

Longueur flottaison :

10 m

Largeur Maître bau :

3.96 m

Tirant d’eau :

1.80 m

Tirant d’air :

15 m

Déplacement (en tonnes) :

14 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

13.84 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque de construction classique mixte : par collage et lamellage. La quille, lacontre étrave, l’étambot, les varangues sont lamellées. Les membrures composées de trois couches de frêne collées. le bordé est classique, iroko 34mm. La nouveauté est l’utilisation expérimentale d’un élastomère pour le collage du bordé jointif.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont: virures en iroko 30cm sur barrots et barrotins en chêne 8x6cm superstructures: hiloire contre-collée iroko et teck, barrotage de chêne 8x5cm hublots bronze un capot d’ouverture à l’avant une descente à l’arrière

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Gréement type goélette la mâture est en pin du nord et pin d’Aleph Espars, baume, pics et bout-dehors en pin d’orégon gréement dormant: inox ridés par cap de mouton gréement courant: polyester imitation chanvre poulies havraises matelotage tradition: queues de rats, cercles de mât et capelage cousus fourrés cuir

Voilure : description, surfaces, matériaux

Grand voile, misaine, yankee, foc n°2, foc volant, fabrication traditionnelle en dacron par Marc Philippe surface au près: 90m2

Emménagements : description, matériaux

Pic avant, puits à chaine, rangement voiles et cordage. Un lit breton avec équipets en cpm et bois peint en blanc sur tribord: cuisine, évier, réchaud, four, placards et équipets sur babord: cabinet de toilette, lavabo, w-c, douche avec cuves eaux grises et noires, pompes manuelles Carré: sur tribord: une couchette, glacière, poêle à charbon, table à carte sur babord: table avec fargues, siège au pourtour pour 6 personnes, sellerie de cuir, bibliothèque, équipets, soute à voile. L’ensemble des emménagements est traité de façon traditionnelle: chêne ciré ou verni, laque blanche, paillols iroko, éclairage au pétrole.

Moteur(s) : type, puissance, année

Beaudouin D 104 puissance 76 cv 1983

Témoignage humain :

Le Noroit est, à notre connaissance, le seul bâteau de type grand Noroit construit selon les directives de Cesare Orsini. Philippe Prost, charpentier, l’a mis en chantier en 1982. Il s’est appliqué pendant 10 ans, à mettre en oeuvre cette construction en s’efforçant de suivre au plus juste les méthodes de fabrication dictées par l’architecte. Méthodes parfois originales, à la fois traditionnelles et très contemporaines pour l’emploi de certains matériaux

Témoignage technique ou conceptuel :

Réussir l’aménagement le plus volumineux et confortable possible dans une coque de 10m40. Cet impératif a conduit l’architecte à se rapprocher des formes d’un gros canot Normand, sans élancement; par contre, avec un fort tirant d’eau; et à faire passer les superstructures sous la forme des surbots qui étaient aménagés sur ces bâteaux pour le petit cabotage. Le gréement est celui d’une goèlette simplifiée avec un mât de misaine résolument déporté vers l’avant; tout à fait semblable aux misainiers qui sont passés à l’aurique pour faciliter le cabotage. Orsini, à travers cette réalisation, n’a fait que suivre l’adaptation d’un type de bateau à sa nouvelle fonction, tant sur le plan méthodes de construction que d’utilisation. On peut considérer à ce titre, que ce genre d’évolution a perduré à travers les siècles.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

A ce jour, le Noroit a parcouru un peu plus de 5000 Miles, dans les eaux françaises, italiennes et espagnoles. Il participe aux fêtes du vent de Calvi, aux regroupements d’ATM, et aux acampado de Carènes à la Ciotat.

Autres éléments remarquables :

néant

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Pour des raisons familiales et après différents incidents, Philippe Pros, propriétaire et constructeur du Noroit, l’abandonne aux débuts des années 2000. En 2005, nous l’avons trouvé en très mauvais état, notamment le gréement, le pont et les superstructures; néanmoins, les qualités de construction de la coque et l’intérêt de cette réalisation nous a encouragé à en devenir acquéreurs et à entreprendre sa restauration. Les nouveaux propriétaires Hélène Loumagne et Mathias Douay, grâce à leurs compétences (les Douay père et fils sont charpentiers de marine) et à la participation du chantier Classic Works, le bateau fut entièrement restauré et navigue depuis juillet 2007.

Localisation : Département

13

Localisation : Port d’attache habituel

La Ciotat

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image