Nom du navire

LIBRE PENSEUR

Année de labellisation

2017

Anciens Noms (éventuels)

Fleur des eaux

N° Immatriculation

PV 408 149R

Type, série, ou nom local

barque catalane

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Architecte :

bateau de chantier construit traditionnellement à partir de gabarits

Chantier constructeur

Auguste Bonafos

Année de construction (ou mise en service) :

1904

Longueur hors tout :

10m35

Longueur coque :

3m35

Longueur flottaison :

10m30

Largeur Maître bau :

2m96

Tirant d’eau :

0m90

Tirant d’air :

10m90

Déplacement (en tonnes) :

4

Jauge administrative (en tonneaux) :

5.28

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

construction traditionnelle bordés en pin sur membrures en chêne. Structure longitudinale en chêne et chêne vert ; essences locales provenant de Cerdagne et du Vallespir

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont incliné vers les bordés, typiques de ce type de bâtiment. Bordés de pont en conifère.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

gréement latin en pin ; mât à emplanture au maître bau incliné de 17° sur l’avant, antenne en deux vergues (penne et car), cordages en polypropylène

Voilure : description, surfaces, matériaux

Une voile triangulaire (mestre) 60 m² avec deux bandes de ris

Emménagements : description, matériaux

cale sans aménagement

Moteur(s) : type, puissance, année

moteur électrique POD fixe Aquamot F75 puissance 7,5k Walimentation batterie 48V

Témoignage humain :

Un des plus anciens bateaux de pêche construit à Banyuls sur Mer au chantier Bonafos, et entretenu dans ce chantier jusque dans les années 1950 ; il a servi à la pêche jusqu’en 1977 avec diverses modifications. Une première restauration par la fondation de Collioure a été effectuée sur la plage lui redonnant sa configuration de voilier. Une restauration complète a été effectuée en 2012 à l’atelier des barques de Paulilles avec un financement de la DRAC, de la Région et du Conseil Général. Le choix d’une motorisation électrique auxiliaire sur un bateau traditionnel a permis l’utilisation de ce bateau pour naviguer toute l’année et la transmission des savoirs faire traditionnels en navigation.

Témoignage technique ou conceptuel :

Technique révolue (bordés classiques) ; restauration soutenue par la DRAC

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

bateaux de travail passé à la plaisance en 1977, classé Musée de France, participe à la mise en valeur du patrimoine maritime depuis 1987

Autres éléments remarquables :

Bateau faisant partie de la collection du musée Casa Pairal (N° d’inventaire Musée de France : CP 87.5.4) labélisée musée de France, restauré en 2012 dans sa configuration pour la pêche à la sardine à son neuvage. La motorisation électrique par Pod a permis de rétablir l’étambot d’origine De nombreux témoignages sur la pêche ont été recueillis auprès des familles des différents armateurs et des équipages. Sa restauration et son utilisation actuelle s’inscrivent dans des projets de valorisation du patrimoine maritime dans les Pyrénées orientales

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

restauration 2011-2013

Localisation : Département

66

Localisation : Port d’attache habituel

Argelès-sur-mer

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image