Nom du navire

LORELEI

Année de labellisation

2007

Renouvelé en DATE DE

2015

Anciens Noms (éventuels)

1953 : Sybèle Puis Askel 1995 : Lorelei

N° Immatriculation

NEANT (toujours navigué en rivière à l'YCIF)

Type, série, ou nom local

AILE, quillard de sport

Genre :

Fluvial

Architecte :

Jarl Lindblöm (Finlande)

Chantier constructeur

Conception en Finlande Åbö Båtwarf, Construction au Chantier Naval de Meulan (France)

Année de construction (ou mise en service) :

1953

Longueur hors tout :

7,10 m

Longueur coque :

7,10 m

Longueur flottaison :

5,90 m

Largeur Maître bau :

1,60 m

Tirant d’eau :

1,04 m

Tirant d’air :

8,50 m

Déplacement (en tonnes) :

0,475 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

1,51 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Type Fin Keel à safran suspendu; Coque en bois à bouchains; Membrures, varangues, carlingue et autres pièces de structure en chêne. Bordés en acajou. Fonds en CP. Voile de quille en fonte, lest en plomb.

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont en bois, peint en blanc avec tour et ligne centrale vert foncé, cockpit en acajou.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Mât en bois, épicéa. Bôme en pin. Gréement dormant en inox et spectra. Gréement courant en textile. Accastillage et ferrures d’époque pour partie, dont superbe tourelle en bronze, moderne pour le reste.

Voilure : description, surfaces, matériaux

Surface de voile : 16 m2, GV 11 m2, Foc 5 m2. Un jeu en Dacron crème. Plusieurs jeux de voiles anciens (Dacron et Tergal).

Emménagements : description, matériaux

Pas d’emménagement particulier (quillard de sport).

Témoignage humain :

Seconde série historique du Yacht Club de l’Ile de France (YCIF) après le Monotype de Chatou, introduite en France en 1936 après recherche par le Club d’un nouveau quillard, grâce à la générosité d’Armand Esders, bienfaiteur de l’YCIF. Connu tout d’abord sous le nom de « 16 m2 finlandais », le nom d’Aile lui a été donné par Mme Esders en hommage aux bateaux de Virginie Hériot.

Témoignage technique ou conceptuel :

Le bateau date de 1953. Il a appartenu à Pierre Bogrand, l’un des introducteurs de l’Optimist en France. C’est grâce à Pierre Bogrand que les Ailes ont été sauvées de la destruction. Avec des amis de l’YCIF, il a recensé les Aile subsistantes. Il les a rapatriées à l’YCIF et remises en état. Puis il a fait construire un moule pour sortir des coques en plastiques. A noter que les premières Ailes, construites par Åbö Båtwarf en Finlande et importée en France avaient été construite en Masonite. Il n’en existe plus aucune à notre connaissance, dans ce matériau à l’exception de l’AILE N°7, propriété du Musée Maritime de Rouen, qui doit faire l’objet d’une demande de classement et d’une restauration). Au début des années 50, Georges Paul Thierry a édité un livre : Construis toi-même ton Aile.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

L’INTERNATIONAL AILE CLASS qui possède un historique assez complet de toutes les Ailes construites, recense à ce jour 45 Ailes en France. 22 sont au YACHT CLUB DE L’ILE de FRANCE aux Mureaux et participent régulièrement aux régates organisées par le Club. 2 vieilles coques sont encore détenues par l’YCIF, elles devraient être restaurées dans les prochaines années. Les autres Aile sont réparties en France, à l’unité. Il en existe une à La Réunion.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Aile : n° 182, construite à Meulan en 1953. Premier propriétaire Pierre Schneider (Sybèle), un des membres du Conseil de l’YCIF dans les années 50, il y avait une coupe P. Schneider courue par les Ailes. Puis Pierre Bogrand (Askel). Depuis 1995, Yves Tuset (Lorelei). C’est la doyenne des Ailes stationnées à l’YCIF.

Localisation : Département

78

Localisation : Port d’attache habituel

Les Mureaux (Yacht-Club de l'Ile de France)

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image