Nom du navire

LOUIS SIMONE

Année de labellisation

2016

Anciens Noms (éventuels)

EMILE FRANCOIS

N° Immatriculation

CH 162520

Type, série, ou nom local

Vaquelotte du Cotentin

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Architecte :

LEMONNIER BARFLEUR

Chantier constructeur

LEMONNIER BARFLEUR

Année de construction (ou mise en service) :

1929

Longueur hors tout :

14m71 avec espars voiles sorties, queue de malet et boutdehors

Longueur coque :

6m29

Longueur flottaison :

4m80

Largeur Maître bau :

2m28

Tirant d’eau :

1m20

Tirant d’air :

6m98

Déplacement (en tonnes) :

inconnu

Jauge administrative (en tonneaux) :

3,1

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

– construction à francs bord sur membrures sciées en chêne – bordés en pitchpin et orme en ventrière – quille en orme – étrave droite et arrière à tableau avec forte quête (environ 45°)en chêne – tableau okoumé après restauration de 1993

Pont et superstructures : description, matériaux

– tire d’avant (petit pontage sur le 1er quart avant) en sapin – accès par panneau – barrots et barbotins en chêne et orme – mataude en chêne – plats bords en iroko depuis la restauration de 1993 (origine en chêne) – plancher en sapin nord rouge – Coiffe (coueffe) et galoche en chêne, collier de bout dehors sur étrave – Queue de malet par tableau AR et au dessus du banc de barre

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

– type bourcet malet (voiles au tiers, foc et tapecul) – espars en bois sapin nord rouge – ferrures en acier – gréement courant drisses et écoutes imitation chanvre – poulies en orme

Voilure : description, surfaces, matériaux

– misaine au tiers 27m2 avec prises de ris – grand foc 12m2 – clin foc 8m2 – petit foc 6m2 – tapecul 5,5m2 Voiles en tergal

Emménagements : description, matériaux

– tire d’avant compartiment moteur – magasin matériel accès par panneau – pompe de cale à main cuivre et bronze – matériel de navigation GPS/sondeur

Moteur(s) : type, puissance, année

– PERKINS type KE30302.J – 30cv réels 4cv administratif – Inverseur Hurth – 2002 remplacement du yanmar ST95 d’origine à graissage manuel de la culbuterie, par le Perkins

Témoignage humain :

– Le chantier LEMONNIER de Barfleur s’établit à la place du chantier Lecannelié à deux pas du chantier Bellot. Faute d’archives, il est difficile de décrire exactement son activité. – En raison de ces informations (revue du Musée Maritime de TATIHOU), il est d’autant plus important de conserver et protéger les quelques éléments encore existant ; LOUIS-SIMONE est certainement un des rares exemplaires en bon état existant et naviguant sans avoir été restructuré. – Construit pour M. JEANNE de Cosqueville (50),grand-père de la mère du propriétaire actuel, LOUIS-SIMONE, en sortie de pêche, passe à la plaisance en 1989 et prends son nom actuelle. Son propriétaire, M. Briand Jean-Luc, le cède en 1993 à son propriétaire actuel. LOUIS-SIMONE navigue régulièrement en pêche-plaisance et participe aux fête et rassemblements maritimes sur le Nord du Cotentin d’Omonville à Carentan. – Anecdote : le bateau, encore dénommé Emile-François, en 1944, propriété de M.JEANNE, est mitraillé ; il reçois trois balles sur son bâbord et quatre dans le tableau AR. Le bordé sera changé et, lors de la restauration de 1993, les « pinoches » bouchant les impactes du tableau seront retrouvées.

Témoignage technique ou conceptuel :

Les vaquelottes, d’une grande facilité d’emplois, sont très marins et d’une conception robuste. Les serres et violons de bout-en-bout leurs donnent une tenue et rigidité exemplaire.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Les vaquelottes ou canots de Barfleur, de conception idéale pour la petite pêche, sont utilisées pour la pêche aux casiers et nasses (crustacés, bouquet etc.…) mais aussi pour la pose de cordes (palangres), filets et la ligne (maquereaux, bars colins, cabillauds etc.…). Le bouquet est conservé dans des « gouges » (vivier pointu par chaque extrémité) et les crustacés dans des viviers soit rectangulaires soit triangulaires.

Autres éléments remarquables :

– Le chantier LEMONNIER semble être plus précis dans les assemblages ainsi que jointures de bordés – Les échantillonnages sont plus forts que chez les autres chantiers locaux et les bois sont d’excellentes qualités dans ce chantier par le soin accordé aux choix.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

– Construit pour la petite pêche professionnelle, LOUIS-SIMONE (ex Emile-François) n’aura que deux propriétaires pendant cette période de 1929 à 1987 : M.JEANNE de Cosqueville et M.TRAVERS. – LOUIS-SIMONE passe à la plaisance en 1989 pour le compte de M. BRIAND Jean-Luc qui le vend en 1993 à son propriétaire actuelle, M. LESAUVAGE Serge-Pierre – Des restaurations des hauts et du tableau AR seront effectuées en 1993 et 1994, voilure et gréements en 1995 – Remplacement du moteur en 2002

Localisation : Département

50

Localisation : Port d’attache habituel

TOURLAVILLE (Les Flamands)

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image