Nom du navire

THETIS

Année de labellisation

2018

Numéro de francisation :

Non francisé

N° Immatriculation

ST 858907

Quartier d'immatriculation

ST Sète

Type, série, ou nom local

Bussi catalan

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Année d’acquisition du navire :

2004

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Pêche

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

Aucun, construction artisanale à l'aide de gabarits

Chantier constructeur

Inconnu

Année de construction (ou mise en service) :

1950

Longueur hors tout :

4,30m

Longueur coque :

4,16m entre perpendiculaires

Longueur flottaison :

4,178m

Largeur Maître bau :

1,546m

Tirant d’eau :

0,32m

Tirant d’air :

5,64m mesuré haut de l'antenne

Déplacement (en tonnes) :

0,583T

Jauge administrative (en tonneaux) :

0,89T

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque en bois.Structure longitudinale en chêne, bordage à franc bord en pin.L’étrave est élancée,surmontée d’un capian. Elle est renforcée d’une contre-étrave. un marsouin lie l’étrave et la quille.Construction symétrique à l’arrière.Quatorze membrures (une varangue et deux allonges) constituent la structure transversale, la construction est en gras.Le bateau possède deux quilles de tirage, typiques de ce type de barque.(le plan de charpente sera transmis)

Coque : état actuel

La coque est neuve, seule la préceinte tribord et la partie arrière de la demi préceinte bâbord ont été conservée lors de la restauration (l’avant du bateau avait brûlé)

Pont et superstructures : description, matériaux

Conformément aux gravures et photos d’époque, Thétis possède un petit pont à l’avant. les barrots sont en chêne, les lattes en pin. Une face avant appelée « talamete » reçoit l’étambrai de mât lui-même en chêne.

Pont et superstructures : état actuel

Le pont est neuf.L’objectif de cette restauration était que Thétis navigue de nouveau à la voile latine.L’ensemble a été remis à neuf pour des raisons de résistance aux efforts transmis par la voilure.

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Lorsqu’on a reçu le bateau en don, le gréement était inexistant suite à la motorisation de la barque dans les années cinquante.

Gréement : état actuel

Le gréement a été calculé,dessiné et réalisé lors de la restauration. Il est constitué d’un mât vertical dont l’emplanture se situe dans une carlingue posée sur 5 varangues. C’est un gréement latin constitué d’une antenne (car et penne) et d’une voile dite voile de « Martell »(latine tronquée).

Voilure : description, surfaces, matériaux

La voile a fait l’objet d’un calcul puis d’un tracé pour être parfaitement adaptée à la coque. les résultats ont permis de tracer le triangle vélique dans le respect du critère de manoeuvrabilité du bateau.La surface de la voile est de 10m²avec pour le guindant 5,82m, la bordure 3,93m, la chute 4,86m. (les plans tracé et plan de voilure seront transmis)

Voilure : état actuel

Voile neuve réalisée par la voilerie Depoorter à Palamos

Emménagements : description, matériaux

Conformément aux bussis, Thétis est équipée de 2 bancs de navigation (voile-aviron), d’une banquette à l’arrière et d’un trou d’homme (voir photos et plan de charpente).

Emménagements : état actuel

Les aménagements sont ceux d’origine, ils n’ont subi que quelques réparations lors de la restauration, sans modification.

Moteur(s) : type, puissance, année

Pas de motorisation, l’objectif était de redonner à Thétis ses formes d’origine lorsqu’il naviguait à la voile latine. (arrière arrondi avec un safran de gouvernail qui descend d’une hauteur égale au tirant d’eau sous la quille).

Témoignage humain :

Thétis présente toutes les caractéristiques des bussis catalans. Sa restauration a été suivie par les personnes compétentes du Musée Maritime de barcelonne et par un charpentier de Escala. Lors des journées du patrimoine ou de nos rassemblements de barques à voile latine, Thétis est un livre ouvert qui raconte l’histoire de ce type de barque typique des côtes de Catalogne.

Témoignage technique ou conceptuel :

Construction traditionnelle en bois typique des côtes de catalogne.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Le bussi est un bateau de travail qui pratiquait tout type de pêche(calamars, casiers, nasses) ainsi que l’anchois et la sardine. Dans ces derniers cas le bussi était équipé d’un lamparo (acétylène puis Pétromax). Ils furent ainsi appelés « bots del llum » (bateau de lumière). Leur faible tirant d’eau leur permettait d’approcher des côtes).

Autres éléments remarquables :

Ces bateaux ont été détruits, souvent brûlés à cause de la pression liée au développement touristique en catalogne sud dans les années 1960/1970. Pour le bien être des touristes, il fallait alors libérer les plages qu’ils occupaient.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

La modification de sa quille d’origine laisse supposer que sa construction remonte aux années 1930. Mais officiellement, son histoire reste inconnues jusqu’en 1988 date à laquelle la barque est récupérée par un artisan de Mèze(34). Elle servait de jardinière dans une propriété. Trois propriétaires se sont alors succédés, l’association VLSBT, actuellement propriétaire, l’a reçue en don en 2004. Elle a été entièrement restaurée par Guy BROUET, adhérent formé à la charpente navale. Ce dernier en a fait un objet d’étude et de transmission des savoirs. Un livre relatant ce travail a été écrit, des articles de presse (Midi Libre) et un dossier de 14 pages sur le Chasse-Marée (CM N°269 juillet 2015) relatent ce travail.

Localisation : Département

34

Localisation : Port d’attache habituel

sete

Chantier d’hivernage :

La plagette. 24, rue des chantiers Sète

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image