Nom du navire

VETILLE

Année de labellisation

2014

Renouvelé en DATE DE

2018

N° Immatriculation

SN B84360

Quartier d'immatriculation

SN Saint-Nazaire

Type, série, ou nom local

Sloop houari

Protégé au titre des Monuments Historiques :

oui

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

voile

Mode de propulsion (actuel)

voile

Architecte :

M.Humel

Chantier constructeur

Dubigeon

Année de construction (ou mise en service) :

1893

Longueur hors tout :

9.95

Longueur coque :

9.15

Largeur Maître bau :

2.05

Tirant d’eau :

1.2

Déplacement (en tonnes) :

1.5

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

Coque en forme, constitué de plaques de fer galvanisé

Pont et superstructures : description, matériaux

Pont en fer

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

houari

Voilure : description, surfaces, matériaux

Voilure : un foc, une grand-voile Surface de voilure : 40m2, dacron

Témoignage humain :

Vétille (ce mot signifie « bougeotte dans la région nantaise) a été dessiné en tenant compte de la jauge de course de 1892, c’est un des tous premiers yachts à voiles français construit en métal ( fer galvanisé) après VEZON. Ils ont tous les deux la particularité d’être des dériveurs. Ces deux bateaux naviguent sur le même plan d’eau : l’Erdre. Il fut construit chez Dubigeon, dans le bas Chantenay, en 1893. L’architecte est Mr HUMMEL pour le compte de Monsieur LEVESQUE. Une photo datée de 1892 montre sa mise à l’eau(!!). En 1910 : ajout d’un moteur à essence mono-cylindre DE DION-BOUTON de 8 CV entrainant une hélice bi-pale bec de canard et d’un roof en teck. Puis il a régaté jusqu’aux années 60 et est abandonné. Philippe Abalan le découvre en 1982 dans une vasière à Noirmoutier, l’acquiert, le fait restaurer par les chantiers Dubigeon, l’expose au Salon Nautique de 1982, et le vend à AMERAMI en 1983. . Mr Abalan déclare : « C’est vraisemblablement le plus vieux de tous les bateaux de plaisance français et notamment le plus vieux des bateaux de plaisance en métal. Je l’ai trouvé au cimetière des bateaux de Noimoutier où se trouve l’un des anciens yachts en bois, d’un roi d’Espagne régates dans la région nantaise; il possédait un sister-ship; la ‘Viviane’ coulé en Erdre dans les années 65. » « Mon seul but est de le faire naviguer ». Après avoir été exposé en divers endroits le bateau bénéficie d’une nouvelle restauration en 1997 et Patrice Brunet en prend la charge et navigue sur les lacs. Il participe régulièrement aux rendez vous de l’Erdre et en 1999 l’association Nantes Voiles Passion, actuellement Erdre Voiles Passion, en prend la responsabilité dans le cadre d’ un partenariat avec AMERAMI. Classé monument historique en 1994, il subit une nouvelle restauration . Il navigue régulièrement notamment à Brest 2004 et 2008 avant de rentrer une nouvelle fois en restauration. Les travaux sont terminés et Vétille a rejoint l’Erdre et participe pleinement aux Rendez-vous de l’Erdre.

Témoignage technique ou conceptuel :

Construction en forme par assemblage de tôles de fer doux galvanisé.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Bateau construit selon la jauge de course de 1892

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Bateau construit en 1893. Philippe Abalan le découvre en 1982 dans une vasière à Noirmoutier, l’acquiert, le fait restaurer par les chantiers Dubigeon, l’expose au Salon Nautique de 1982, et le vend à AMERAMI en 1983. Auparavant il eut pour propriétaires (liste non exhaustive) : MM. Guérin, Levèque, Renaudinet et Fourage

Localisation : Département

44

Localisation : Port d’attache habituel

Sucé sur Erdre