IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2019
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : Rebaptisé Ffrog au Royaime Uni
Numéro de francisation : 11051/3750/1
N° Immatriculation : A37801N
Quartier d'immatriculation : GV
Type, série, ou nom local : Prototype
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 56
Port d’attache habituel : La Trinité sur Mer
Chantier d’hivernage : sur bouée

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : Eugène Cornu
Chantier constructeur : Pichavant
Année de construction (ou mise en service) : 1968
Longueur hors tout : 15,00m
Longueur coque : 14,4
Longueur flottaison : 10,80m
Largeur Maître bau : 4,12m
Tirant d’eau : 1,70/2,40m
Tirant d’air : 17,40m
Déplacement (tonnes) : 17t
Jauge administrative (tonneaux) : 18,61

Description

Coque / à propos :

Dériveur lesté de construction classique: bordés en Grand Bassam sur membrures acacia, lest plomb, puits dérive et dérive bronze. Barre à roue Goïot d'origine

Coque / état actuel :

idem

Pont et superstructures / à propos :

Pont entoilé remplacé en 1976 par du teck, Cockpit et Roof Grand Bassam couvert de contreplaqué 2 plis, Claires-voies acajou, 12 hublots Goïot d'origine.

Pont et superstructures / état actuel :

idem

Gréement / à propos :

Yawl avec yankee/trinquette, mats en spruce d'origine, bôme grand voile refaite en 1996. Galhaubans indépendants sur barres de flèche séparées, bas haubans , bastaques reprenant l'étai de trinquette et pataras avec patte d'oie reprenant la tête de mat. Pataras mobile sur l'artimon pour reprendre les efforts de la voile d'étai.

Gréement / état actuel :

Deux bas haubans ont été rajoutés sur l'artimon par rapport au plan d'origine. Le yankee est aujourd'hui sur enrouleur.

Voilure / à propos :

Voilure Dacron GV 41m2, Yankee 37m2, Trinquette 19,30, Artimon 12m2, voile d'étai 40m2, gennaker 60m2.

Voilure / état actuel :

idem. Pour le moment, si j'ai un tangon, je n'ai plus de spinnaker en état.

Emménagements / à propos :

Des divers plans d'aménagement (j'en ai 3 différents), je ne sais pas lequel avait été réalisé, et aucun desdes compagnons du chantier survivant n'a pu me le dire. Dans tous les projets il y avait une gigantesque cabine d'armateur au pied de la descente, mais cela a été modifié par la suite et je ne sais pas dire quand cela a commencé

Emménagements / état actuel :

De l'arrière vers l'avant les aménagements sont en acajou et contreplaqué marine: Grand carré avec couchette de quart (tribord) et table à cartes et bibliothèque (bâbord) autour de la descente.  Le carré suit à bâbord avec table, banquettes et équipets, un siège/coffre couvrant le puits de dérive. En face à tribord: cuisine en long avec bloc froid, évier2 bacs, plan de travail/égouttoir et réchaud 2 feux et de nombreux rangements. Cabine armateur au pied du mat, avec wc toilette douche à bâbord. De l'autre côté de la coursive, wc et toilette équipage à bâbord. Et, à l'avant. 3 couchettes équipage: une latérale et une double en pointe.

Moteur(s) / type, puissance, année :

Moteur Yanmar 4JH2E 50 cv de 1992, hélice tripale.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Bateau conçu par Eugène Cornu pour Mr Klobb, construit au chantier Pichavant , il a été revendu par sa veuve dès 1970.
Lors de l’achat en Angleterre, Jacques Pichavant, neveu du constructeur, qui est venu expertiser le bateau m’a remis un jeu de plans qui était conservé au chantier et la liste des heures travail des compagnons du chantier consacrées à sa construction.
Noël Le Berre, le contremaître du chantier à l’époque de la construction a pu vérifier la qualité du travail de ses compagnons charpentiers lorsque j’ai ramené le bateau au chantier Pichavant à son retour en France en 1996.

Témoignage technique ou conceptuel :

Belle construction classique, extrêmement solide (maille de 13cm pour les membrures), vraisemblablement conçu pour la navigation dans les alizés (une capote arrière figure sur les plans de Cornu et on en retrouve les traces dans les hiloires de cockpit).
Le concept de dériveur lesté est bien adapté aux allures portantes, le tirant d’au de 1,70m permet un accès à beaucoup d’endroits et un échouage facile. Le grément de yawl est également facile à gérer.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Le bateau rebaptisé FFROG (french frog) fait un tour du monde par le canal de Suez et le cap Horn avec des anglais (J’ai un certificat de passage aux Falklands et d’anciennes voiles d’Australie et de Nouvelle Zélande).

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

Je ne connais pas toute la liste des propriétaires après Mr Klobb.
Je crois qu’il aurait subi assez tôt avec le second propriétaire quelques transformation pour “moderniser” l’intérieur (quand je l’ai acquis il y avait encore des portes garnies de tissus plastifié couleur marron glacé), avant d’être acheté par un quirat de 3 anglais pour faire leur tour du monde (pour les mers du sud, tous les planchers avaient été vissés et deux évacuations avaient été percées dans les hiloires de cockpit afin de le vider plus vite). Un américain qui avait navigué à bord m’a dit que certains au moins étaient décédés.
Resté à Gibraltar après ce périple il a été racheté en 1992 par un Néo-Zélandais, qui avait navigué à bord, avec en projet de retourner au pays auquel il a du renoncer.
C’est auprès de qui je l’ai acquis en 1996,
Je suis donc le 5ème propriétaire, mais aussi celui qui a navigué les plus longtemps à bord.

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE