IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2008
Renouvelé en date de : 2016,2020
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : NC
N° Immatriculation : TL240230
Quartier d'immatriculation : TL
Type, série, ou nom local : barque de pêche, gourse
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 83
Port d’attache habituel : Havre de la Madrague de Giens
Chantier d’hivernage : reste à flot (pas de chantier)

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte :
Chantier constructeur : Chantiers Gaussard Antibes
Année de construction (ou mise en service) : 1876
Longueur hors tout : 5,00 m
Longueur coque : 4,30 m
Longueur flottaison : 4,30 m
Largeur Maître bau : 1,80 m
Tirant d’eau : 0,50 m
Tirant d’air : 5,70 m
Déplacement (tonnes) : 0,47 t
Jauge administrative (tonneaux) : 1,30 tx

Description

Coque / à propos :

Barque de pêche dite gourse niçoise. Construction bois. Forme de barquette à capian et éperon, étambot arrondi portant le timon. Varangues et membrures sciées en chêne  

Coque / état actuel :

Bordages à bord franc en pin. Capian imposant (0,60 m)sans couillettes éperon posé sur un taille mer.  

Pont et superstructures / à propos :

Bon état : restauration complète terminée en 2004  

Pont et superstructures / état actuel :

Pont en pin, estive protégée par des hiloires et fermée par des panneaux. Devant le trou d'homme présence d'un senoun (portion de pont où l'on garde le poisson démaillé pour éviter qu'il ne bouge et ainsi se gâter).  

Gréement / à propos :

Bon état  

Gréement / état actuel :

Voile latine gréée sur une vergue appelée antenne. Le mât en pin massif est tenu par un hauban et une drosse,il est placé dans son emplanture et appuyé sur le banc d'arboura; le foc(poulacre) est amuré sur un court bout dehors fixé sur l'éperon.  

Voilure / à propos :

Bon état  

Voilure / état actuel :

Voile latine en toile mixte à laises verticales de 12m2, ralingue en cordage comportant une rangée de tiercerols (un ris) foc, même toile de 1,5m2  

Emménagements / à propos :

Bon état (en attente d'un nouveau foc, plus grand)  

Emménagements / état actuel :

Un payol, une caisse en pied de mât pour le lest et le mouillage  

Moteur(s) / type, puissance, année :

NEANT

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Bateau du XIXème qui navigue encore au XXIème siècle grâce à la fidélité d’une famille et au relais de la Partègue

 

Témoignage technique ou conceptuel :

je connais deux gourses qui naviguent en Méditerranée: .celle de M. Autiéro à Fréjus ( de 1992 ) .notre Etoile du matin à Giens ( de 1876 )

 

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Bateau de travail avec une activité très localisée sur Antibes, Cannes et Nice. Il travaillait aux petits métiers et notamment l’issaugue (filet calé aux avirons et sarpé depuis la plage). Il était tiré tous les soirs sur la plage.

 

Autres éléments remarquables :

L’Etoile du matin a été mise à l’eau à Douarnenez en 2004 sous l’égide du “Chasse-marée” par les charpentiers du chantier de l’Enfer. Coup de coeur de la FPMF en 2005 aux voiles latines de St Tropez

 

Chronologie :

Livraison pour la pêche en 1876 à M. Corrado un napolitain de Cannes habitant au Suquet. Après plusieurs années de travail, elle a été acquise et toujours entretenue par la même famille. Utilisée en plaisance jusqu’en 1998 par cette famille Botton, c’est la Partègue qui assurera une restauration complète durant 5 ans.

 

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE