IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2021
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : SAINTE-THERESE
Numéro de francisation : Non francisé (Fluvial)
N° Immatriculation : P11415 F
Quartier d'immatriculation : PA
Type, série, ou nom local : Spits automoteur
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 31
Port d’attache habituel : Ramonville St-Agne
Chantier d’hivernage : Ramonville St-Agne

Caractéristiques

Genre : Fluvial
Usage à l'origine : Transport de marchandises
Mode de propulsion (à l'origine) : moteur
Mode de propulsion (actuel) : moteur
Architecte : Néant
Chantier constructeur : René De WINTER (Boom, Belgique)
Année de construction (ou mise en service) : 1932
Longueur hors tout : 31m
Longueur coque : 30,37
Longueur flottaison : 29m
Largeur Maître bau : 5,05m
Tirant d’eau : 1,18m
Tirant d’air : 3,30m
Déplacement (tonnes) : 100T
Jauge administrative (tonneaux) : 231,93T

Description

Coque / à propos :

Coque formée, en acier riveté à chaud, poupe en "cul de poule", 38,60m raccourci à 30,37m

Coque / état actuel :

Excellent état, sole refaite en 8mm en 2006. Plan de sondage 2019.

Pont et superstructures / à propos :

Toute la structure en acier 6mm. Logement arrière d'origine. La moitié des écoutilles ont été remplacées par des tôles, au-dessus des hiloires, même forme pour conserver l'aspect d'origine. L'autre moitié de la cale est pontée entre les hiloires, en partie basse, pour accueillir une terrasse. Les plabords ont été refaits comme à l'origine.

Pont et superstructures / état actuel :

Excellent état.

Gréement / à propos :

Petit mât acier pour accueillir feu de proue, feu de stationnement et pavillons de coutoisie.

Gréement / état actuel :

Néant

Voilure / à propos :

Néant

Voilure / état actuel :

Néant

Emménagements / à propos :

Logement arrière (cabine du marinier) d'origine en acajou. Cale de frêt transformée en logement moderne. 10 hublots 60cm en laiton, vieux parquet chêne

Emménagements / état actuel :

Excellent état.

Moteur(s) / type, puissance, année :

Baudouin DB6, 75cv, 450tr/mn, démarrage à air comprimé

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Néant

Témoignage technique ou conceptuel :

Néant

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Ce bateau a parcouru les fleuves et canaux du nord de la France, transportant essentiellement des céréales. Plusieurs maitres batelier se sont succèdés derrière le macaron jusqu’à ce que en1970, la famille ALMUZARA rachète le bateau. Elle le rebaptise du même nom que leur précédent outil de travail, une péniche en bois, du nom de «Germinal». En 1975, Madame originaire du sud a le mal du pays mais le nouveau «Germinal» mesure 38.60m et les écluses du mdi seulement 30m. Qu’à cela ne tienne, ils enlèvent 8.50m au milieu du bateau, ressoudent l’avant et l’arrière et les voilà partis sur un bateau raccourci au gabarit du midi. A la fin des années 70, le frêt fluvial est au plus mal, l’état distribue des primes de déchirage, c’est la mort annoncée de la battellerie sur le midi. En 1979, la famille Almuzara, trop attachée à leur bateau pour récupérer la «prime à la casse», vend «Germinal» à la mairie d’Angoulême.

Autres éléments remarquables :

Néant

Chronologie :

Construit en 1932, immatriculé en 1933 sous le nom de “Sainte-Thérèse”, le premier propriétaire connu répond au nom de Raymond MOUSSOURS en 1946, puis Raymond LEBLANC en 1950, Adrien SEVENO en 1962, Jean ALMUZARA en 1970 qui le rebaptise “GERMINAL” et le raccourci en 1975. Fin de la carrière de frêt fluvial en 1979. En 1981, la mairie d’Angoulême transforme le bateau en salle d’exposition et colonie de vacances sur la Charente. Le trajet de Bordeaux à Angoulême se fera en camion (super exceptionnel). A l’abandon et en très mauvais état, Bernard KERIGUY le rachète en 1995 et le revend dans le même état à un couple d’Anglais, Mr et Mrs HUTCHINS en 1998. Ils le redescendent dans la région toulousaine en passant par l’océan Atlantique puis l’estuaire de la Gironde et le transforment en logement sommaire. Nous achetons le Germinal en 2001, réalisons, lors de notre première cale sêche en 2002, que la coque est “morte” et que le plan de sondage, remis lors de la vente, est faux. Après mûre réflexion, nous engageons de lourds travaux de rénovation à partir de 2006. Sole, superstructure, marquise, isolation, hublots, électricité, aménagement intérieur, …, tout est neuf ou presque en conservant, pour l’essentiel, l’aspect d’origine des années 30. Communautaire 2020.

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE