IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2022
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : néant
Numéro de francisation :
N° Immatriculation : AC G37928
Quartier d'immatriculation : AC
Type, série, ou nom local : SPEEDLINER TROPHY MODEL CIRCA
Protégé au titre des Monuments Historiques : NON

Localisation

Localisation (département) : 33
Port d’attache habituel : Arcachon
Chantier d’hivernage : Petit Musée du Canot Automobile La Teste de Buch

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : moteur
Mode de propulsion (actuel) : moteur
Architecte : néant
Chantier constructeur : speeliner and co
Année de construction (ou mise en service) : 1950
Longueur hors tout : 4,25
Longueur coque : 4,25
Longueur flottaison : néant
Largeur Maître bau : 1,40
Tirant d’eau : 0,30
Tirant d’air : néant
Déplacement (tonnes) : 0,250

Description

Coque / à propos :

Matériau principal (coque) : bois Construction : contreplaqué acajou sur membrure. très bon état

Pont et superstructures / à propos :

Pont et superstructures / état actuel :

néant

Gréement / à propos :

néant

Voilure / à propos :

néant

Emménagements / à propos :

néant

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

Moteur : hors-bord Evinrude de 40 ch. Transmission : embase - hélice Vitesse : env. 55 km/h

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Le chantier américain General Marine installé à St Joseph dans le Missouri depuis la deuxième moitié des années 1930 n'est pas aussi connu que les Chris-Craft, Gar Wood ou Century mais ses modèles très sportifs sont désormais de plus en plus reconnus par les connaisseurs et les collectionneurs de bateaux classiques. Ses nombreux succès en compétition ont grandement contribué à établir sa réputation de vitesse et de qualité avec des clients passionnés comme le très exigeant Karl Kiekhafer, fondateur et président des moteurs Mercury ou le talentueux chef d'orchestre du big band de jazz-swing Guy Lombardo & his Royal Canadians, vainqueur de la Gold Cup en 1946 et qui faisait les belles soirées du Waldorf Astoria. Le déferlement de la compétition motonautique amateur sur la plupart des plans d'eau des Etats-Unis dès l'immédiat après Seconde Guerre mondiale ont attisé une large demande pour des coques simples, robustes et rapides, pouvant recevoir des moteurs hors-bord performants et tout aussi abondants sur le marché.

Témoignage technique ou conceptuel :

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Autres éléments remarquables :

L'une des particularités très appréciées à l'époque de l'incontournable modèle Trophy et de ses nombreuses variantes successives résidait dans son utilisation mixte facile pour de nombreux ménages de la classe moyenne, escapade avec madame le samedi et compétition avec monsieur, seul au volant, le dimanche. Les résultats des Speedliner et leurs finitions attrayantes eurent un effet de bouche-à-oreille qui généra, pendant trois décennies, des ventes importantes jusqu'à l'avènement définitif de la fibre de verre dans les années 1960. Le nom de Speedliner est resté si populaire parmi les passionnés que la marque existe toujours, reprise par un chantier ouvert par un amoureux des bateaux en bois des années 1940 comme le Trophy. On peut donc encore s'en faire construire un neuf, sur commande, à un prix prohibitif qui rendent très attractifs les rares exemplaires d'époque très recherchés.

Chronologie :

En savoir + sur ce navire

Site internet :