IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2010
Renouvelé en date de : 2021
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : Notre Amour Shangaie (non donné par le précédent propriétaire)
Numéro de francisation :
N° Immatriculation : 417.188
Quartier d'immatriculation : PV
Type, série, ou nom local : Coquiller de la rade de Brest
Protégé au titre des Monuments Historiques :

Localisation

Localisation (département) : 66
Port d’attache habituel : Canet plage
Chantier d’hivernage :

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine :
Mode de propulsion (à l'origine) :
Mode de propulsion (actuel) :
Architecte : inconnu
Chantier constructeur : Orjubin Joseph La Trinité Sur Mer
Année de construction (ou mise en service) : 1943
Longueur hors tout : 8,12 m à l'origine, aujourd'hui 11 m (avec le bout dehors)
Longueur coque : 8,04 m à l'origine, aujourd'hui 8,20 m
Longueur flottaison : 7 m
Largeur Maître bau : 2,96 m
Tirant d’eau : 1,30 m
Tirant d’air : 9,80 m
Déplacement (tonnes) : 4,5 tonnes
Jauge administrative (tonneaux) : 5,20 tonneaux

Description

Coque / à propos :

Coque avec quille à différence. Bordés pin sur membrures chêne. Safran sur tableau. Roof installé par l'ancien propriétaire

Coque / état actuel :

Bon état

Pont et superstructures / à propos :

Lattes iroko sur contre-plaqué. Roof contre-plaqué (toit latté iroko)

Pont et superstructures / état actuel :

En réfection

Gréement / à propos :

Cotre aurique sans flêche. Mât epicéa; Haubans metal ,caps de mouton. Drisses fibre synthétique.

Gréement / état actuel :

Moyen/bon

Voilure / à propos :

Voiles Dacron Grand voile 28 m2 Génois 32 m2 Trinquette 10 m2 Yankee 15 m2

Voilure / état actuel :

Emménagements / à propos :

Amènagé pour quatre personnes Triangle avant lit double. Cuisine sur tribord, carré sur babord. Une couchette sur chaque bord. Rangements avec portes. Erable, pin.

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

Vetus M4.17 Année 2005 Puissance 42cv

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Pendant la seconde guerre mondiale ce chantier n’a réalisé que deux bateaux. A cause de la pénurie de matétiaux, les clous utilisés furent “empruntés” aux troupes allemandes (Information donnée par la fille du charpentier constructeur).

Témoignage technique ou conceptuel :

Je n’ai aucun témoignage précis. Ce constructeur travaillait à partir de demi-coques pour etablir ses plans de formes.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Drague à la coquille Saint Jacques a son neuvage. Reconverti à la plaisance il pratique la péche à l’éponge et au corail au Maroc puis en Tunisie.

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

Ce bateau a été construit en 1942, il a pratiqué la draque à la coquille Saint-Jacques.Les Scouts marins l’ont racheté et ponté et posé le roof. Le propriétaire suivant l’amène jusqu’en Meditérannée (par Gibraltar). Pendant sept ans il l’utilise à la croisiére pratique la pêche au corail et à l’éponge au Maroc et en Tunisie. Il s’appelle alors ShangaÏ.il arrive à Canet plage,il change encore de propriétaire.Celui-ci le désarme et l’abandonne sur une vasière. C’est là que je le découvre en 1988 et le rachéte. Après une réstauration de sauvetage je navigue avec pendant une dizaine d’années avent d’entreprendre une restauration approfondie

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE