IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2021
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : non francisé
N° Immatriculation : FC415560
Quartier d'immatriculation : FC
Type, série, ou nom local : LOCTUDY
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 76
Port d’attache habituel : Dieppe
Chantier d’hivernage : Saint Aubin sur Scie

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : François SERGENT
Chantier constructeur : Claude de Baudouin - Constructions navales de Loctudy
Année de construction (ou mise en service) : 1963
Longueur hors tout : 5.20
Longueur coque : 5.20
Longueur flottaison : 4.75
Largeur Maître bau : 2.00
Tirant d’eau : 0.75
Tirant d’air : 7.50
Déplacement (tonnes) : 0.85

Description

Coque / à propos :

quille longue ; coque en lattes sapin du nord collées a champ

Pont et superstructures / à propos :

pont en contreplaqué marine

Pont et superstructures / état actuel :

tous les contreplaqués rouf, pont et panneaux sont en cours de remplacement

Gréement / à propos :

mât posé sur la quille ; gréement Marconi

Voilure / à propos :

deux jeux de voiles de marque Dean ; grand voile foc trinquette

Emménagements / à propos :

deux couchettes et une petite table amovible

Emménagements / état actuel :

les aménagements sont d'origine ; bon état hormis peinture à refaire

Moteur(s) / type, puissance, année :

9.8 Tohatsu année 2002 (remplacement programmé par un British Seagull

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Le Quernet est sans doute l’un des premiers Loctudy de cette longue série. La plaque de constructeur (photo) porte le nom de Claude de Baudouin, le créateur des Constructions Navales de Loctudy. Celui-ci était à la tête du chantier lorsque les premiers Loctudy ont été construits à partir de 1961. A la suite de son décès accidentel, le chantier a été repris par Jean de Massol . Des recherches sont en cours pour déterminer le n° de construction du Quernet, probablement situé quelque part entre 1 et 6

Témoignage technique ou conceptuel :

Le Quernet diffère des Loctudy de Massol par quelques aspects : absence du hublot sur le devant du rouf ; absence de puits moteur dans le cockpit. Le mode de construction reste le même à celui des Loctudy ultérieurs : lattes de sapin rouge du Nord collées et clouées sur champ et membrures ployées rivées cuivre. Ce mode de construction développé par François Sergent était innovant à l’époque. Il offrait de nombreux avantages : gain de poids, rationalisation de la construction et maitrise des coûts. A titre d’exemple, en 1968, un Loctudy neuf était vendu 7 500 francs tandis qu’un Courlis de la Manche, de dimensions similaires mais de construction classique, était vendu 9 000 francs (revue bateau janvier 1968 spécial Salon)

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Activité révolue : la plaisance au temps des Trente Glorieuse

Autres éléments remarquables :

La carte de navigation du Quernet mentionne 1970 comme année de construction. C’est impossible. Je détiens des photos (photo) du bateau prises à Deauville, ainsi qu’un témoignage écrit du fis de son propriétaire à l’époque. D’après celui-ci, son père aurait acquis le Quernet en mai 1963. Le nom Quernet est celui d’un ruisseau et d’un ancien quartier de Trouville où il passait ses vacances durant son enfance.

Chronologie :

1963 – 1974 : Monsieur DUPUIS le Quernet est dans son état de sortie de chantier ; 1974-1990 : parcours encore inconnu. Je me souviens avoir vu le Quernet pour la première fois à Saint Valery en Caux, où il était basé. Il était alors intégralement vernis. En 1997 le Quernet est acquis par l’Hôpital Local de Saint Valery en caux. Jusqu’en 2009 il sera utilisé dans le cadre d’activités occupationnelles pour des personnes en situations de handicap vivant d’un foyer de Vie. Durant cette période, sa coque sera peinte en vert et un bout dehors sera posé. En 2009, le Quernet est vendu à un pêcheur dieppois qui l’utilise pour taquiner le maquereau devant les jetées. c’est là que je l’ai retrouvé en fin d’année 2020. Avec quelques travaux à entreprendre… Mais le Quernet reste à ce jour le Loctudy le plus ancien en état de naviguer que j’ai pu identifier.

En savoir + sur ce navire

Site internet :