IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2022
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : 1279/412C
N° Immatriculation : TL326237
Quartier d'immatriculation : TL
Type, série, ou nom local : Barque martégale
Protégé au titre des Monuments Historiques : NON

Localisation

Localisation (département) : 06
Port d’attache habituel : en chantier
Chantier d’hivernage : chantier associatif de la Campanette

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Pêche
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte :
Chantier constructeur : BATTIFERO
Année de construction (ou mise en service) : 1960
Longueur hors tout : 10.92m
Longueur coque : 10.5m
Longueur flottaison : 10m
Largeur Maître bau : 3.15m
Tirant d’eau : 0.9m
Tirant d’air : 5m
Déplacement (tonnes) : 5.22t
Jauge administrative (tonneaux) : 2.35t

Description

Coque / à propos :

Coque en bois, bordés en acajou, membrures en chêne, barrots pont et jambettes en acacia Etambot, quille et étrave en platane, étrave à guibre typique bateaux d'origine sicilienne Bordés en très bon état, étrave à refaire, étambot à consolider

Coque / état actuel :

Pont et superstructures / à propos :

Pont et superstructures / état actuel :

Pont roof hiloires en teck massif 25mm, panneau coulissant pour descendre en cabine, le tout en très bon état

Gréement / à propos :

Voile latine apiquée et polacre à enrouleur. Bon état général

Gréement / état actuel :

Voilure / à propos :

Mestre 24m2, polacre 8m2, excellent état

Voilure / état actuel :

Emménagements / à propos :

A tribord à la descente un coin toilette avec WC chimique A bâbord, un coin cuisine avec plan de travail, tout en bois avec évier en teck et point d'eau douce sous pression. Deux banquettes en vis à vis sur les côtés Plus à l'avant deux bannettes en pointe (basses sous barrot) sont actuellement réservées au rangement (échelle de bain, survie, matériel de pêche, gaffe, gréement courant) Excellent état

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

en cours de remotorisation

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

De retour de la Galite en Tunisie, suite à la fin du protectorat français en 1956 ,des familles de pêcheurs originaires de Ponza (proche Sicile) s’installent dans le Var et commandent des langoustiers de forme identique aux bateaux qu’ils utilisaient (étrave à guibre) Le bateau appartenait au père d’Antoine Vitellio, originaire de la Galite et à Jean et Dominique Conte ,frères de Vicente sa mère. Le nom Ste Thérèse est le nom du bateau qu’ils utilisaient en Tunisie. Antoine travailla 4 ans dessus dès l'âge de 16 ans avant de le racheter. Son père et son oncle ont travaillés dessus jusqu’en 1986/1987 .Il acquit ensuite d’autres bateaux. La pêche a toujours eu lieu au Lavandou. Antoine est resté premier prud’homme au Lavandou pendant 18 ans. Une fresque peinte à la maison des pêcheurs au Lavandou représente la Ste Thérèse . Les pêcheurs partaient poser 80 à 100 nasses à chaque sortie, qu'ils fabriquaient eux-mêmes. Le poisson péché servait généralement d’appât. La voile latine et les rames étaient obligatoires en plus du moteur.

Témoignage technique ou conceptuel :

l'utilisation du platane pour la quille, l'étrave et l'étambot était courant dans les années 50, suite à la présence d'un stock important en France. Bateau construit à francs-bords

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Autres éléments remarquables :

Présence d’un vivier à langoustes structurel aux bordages ( à l'origine 90 trous, nombre ramené à 30 actuellement par Antoine Vitellio) à circulation permanente en eau de mer. Des capots les fermaient et l'étanchéité des cloisons était assurée par du brai. Le vivier ne pouvait être traité ou peint à l’intérieur pour éviter l’empoisonnement des crustacés, ce qui a valu au bateau une attaque des tarets par l'intérieur de la coque. Le niveau d’eau montait jusqu’à la ligne de flottaison. Antoine Vitellio au sujet de l'utilisation de la voile latine: "seul mon père l'utilisait, l'eau montant jusqu'à la coursive"

Chronologie :

12/1960 famille Conte et Vitellio au Lavandou 1991 vendu à Hubert de Montmarin 22/10/2007 vendu à Olivier Ginon Patrique Girard charpentier de marine à Sète le transforma en bateau de plaisance 2007/2009 pour Olivier Ginon : aménagements intérieurs , changement du pont (teck massif), barre à roue , Navsat, accastillage en bronze de luxe, nouveau moteur très puissant , le nouveau propriétaire souhaitant un « pointu rapide » 2019 Aventure Pluriel qui entame sa restauration au Chantier associatif de la Campanette dans une logique de conservation des éléments remarquables (vivier, essence de bois) et une remise à l'origine de son étrave

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE