IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2021
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : 54634000001 (A001)
N° Immatriculation : 106311
Quartier d'immatriculation : BL
Type, série, ou nom local : GOELETTE
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 80
Port d’attache habituel : A Définir
Chantier d’hivernage : Restauration en cours à Buigny-les-Gamaches

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : ERNEST LHONORE / PLAN VOILURE TALMA BERTRAND (YAWL MARCONI) / PLAN VOILURE P.A. SOUQUE (GOELETTE)
Chantier constructeur : LAGORCE / BORDEAUX, FRANCE
Année de construction (ou mise en service) : 1908
Longueur hors tout : 17 m
Longueur coque : 14,26 m
Longueur flottaison : 11,16 m
Largeur Maître bau : 4,0 m
Tirant d’eau : 1,80 m
Tirant d’air : 17 m
Déplacement (tonnes) : 25
Jauge administrative (tonneaux) : 18

Description

Coque / à propos :

La coque est levée sur une longue pièce de chêne prolongée à l’avant par un brion et une étrave arrondie, à l’arrière par un étambot, une allonge et une large arcasse de voute. Carène à tonture prononcée, longue voute, et faible franc bord. Le maitre couple est large et aplati dans les fonds. Toute la longueur de quille surmonte un saumon de fonte boulonné permettant l’échouage dans le bassin d’Arcachon. Les œuvres vives sont en Acajou, les œuvres mortes sont en Pitchpin importé d’Amérique du Nord, bois couramment disponible à l’époque au port commercial de Bordeaux. Sur la quille de chêne sont fixées des membrures chantournées en chêne, deux membrures massives étant espacées par trois couples en acacia ployé (‘’bouilli’’). Souvent employé en construction mais rarement pour compléter des membrures chantournées, les couples ployés permettent de supposer une construction en partie sur gabarit perdus.

Coque / état actuel :

La coque est en restauration, certaines membrures ployées ont été remplacées par du chêne lamellé-collé. Les bordages fragilisés sont remplacés par de nouveaux bordages en iroko, principalement dans les fonds et la voute. Les varangues en chêne chantournées sont remplacées quand nécessaire par des pièces en orme massif et en chêne lamellé collé.

Pont et superstructures / à propos :

Initialement pont en teck sur barrotage en chêne supportant deux roufs en acajou avec passavants et un cockpit. Ridoirs en bronze et manches à air en cuivre. Cockpit en teck, caillebotis en teck.

Pont et superstructures / état actuel :

A reconstruire

Gréement / à propos :

Au neuvage yawl aurique avec tape cul à bourcet-malet (voilure 140m2), puis yawl aurique à tape-cul aurique, ensuite gréé Yawl Marconi dessin de Talma Bertrand architecte naval réputé (voilure 140m2), puis Ketch Marconi vers 1960, enfin Goélette en 1970 (voilure 150m2): 2 Mâts Goélette , Grand Mât 15m Mât de Misaine 13m. Bout dehors en bois de 2.70m

Gréement / état actuel :

Etat neuf, à installer

Voilure / à propos :

Grand-voile, grande misaine, foc, trinquette, voile d’étai, foc d’artimon, yankee, Voiles en dacron, Superficie totale 150 m2

Voilure / état actuel :

Bon état

Emménagements / à propos :

A reconstruire

Emménagements / état actuel :

A reconstruire

Moteur(s) / type, puissance, année :

Nanni 6.28 6Cylindres 60 CV réels (récent)

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Construction unique sur plan de l’architecte français Ernest Lhonoré, forme élancée, large à fond plat. Le premier propriétaire était Mr Etchegoyen assureur à Bordeaux. Inscrit au Lloyd’s Register of Yacht dès 1909 et au Yacht Club de France de 1920 à 1952. Entre 1923 et 1939 engagé sur une quinzaine de régates par son troisième propriétaire Mr Castillon du Perron (Président de la Société des Régates de Royan) et son quatrième propriétaires Mr Samzun (Président du Yacht Club de Lorient), arrivé 3ieme au Grand Rallye Nautique de Brest en 1939 (ref. revue Le Yacht).

Témoignage technique ou conceptuel :

Yanna est un des rares derniers exemplaires de son époque de voilier français, architecte, constructeur et propriétaires français. Il a toujours porté le pavillon français et a été successivement attaché à des ports des quartiers maritimes de l’Atlantique, de la Méditerranée et de la Manche. L’historique est précisément connu et documenté par Patrick Vuillefroy de Silly.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Ce bateau est un des rares survivants de la belle plaisance à la française construit avant la guerre de 14. Qualifié de « yawl mixte » à son lancement puisque faisant partie des premiers yachts équipés d’un moteur il illustre le yachting en bois du début du siècle dernier par sa construction et sa participation aux courses classiques dans les années 20 à 40 sur la côte atlantique. Il a porté le guidon du Yacht Club de France de 1920 à 1952. C’est aussi un témoin historique de Lorient durant la 2ieme guerre mondiale ou il a servi en prêt à un marin pécheur dont les 3 enfants avaient été fusillés par l’occupant. Juste après la Libération il est prêté à une troupe de scouts pour leur camp d’été. Ceux-ci auront la chance d’accueillir à bord de Yanna pour une mémorable soirée Louis Bernicot de retour de son tour du monde à bord d’Anahita. Enfin un témoignage de la plaisance dans les années 60-70 avec des navigations régulières vers les Baléares

Autres éléments remarquables :

Un yawl du même type, Gwenili, plus petit, construit à la même période par le même chantier, propriété de Mr Goodrich (UK), qui participe à de nombreux rassemblements en France et en Angleterre.

Chronologie :

1908 construction pour Mr Etchegoyen Assureur maritime à Bordeaux (Yawl aurique), 1914 Mr Haentjens et Mr Rossignol, 1920 Mr Castillon du Perron, 1935 Mr Samzun (Yawl Marconi), 1960 Mr Godin, 1968 Mr Savin, 1969 Mr Telleria , 1969, Mr Amardeilh, 1972 Mr Souque (nouveau gréement en goélette à voile d’étai), 1979 Mr Afflatet, 1982 Mr Fallet, 2012 Mr Tavernier restauration en cours

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE