IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2019
Renouvelé en date de : 2023
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : Solange, Carmen, MIC-CI, Dolce Vago, Over The Top
Numéro de francisation : 1830995
N° Immatriculation : P16976f
Quartier d'immatriculation : PA
Type, série, ou nom local : Spits
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 94
Port d’attache habituel : Alfortville
Chantier d’hivernage : alfortville

Caractéristiques

Genre : Fluvial
Usage à l'origine : Transport de marchandises
Mode de propulsion (à l'origine) : moteur
Mode de propulsion (actuel) : moteur
Architecte :
Chantier constructeur : la DURME à Tielrode à proximité d’Anvers en Belgique
Année de construction (ou mise en service) : 1949
Longueur hors tout : 39,04
Longueur coque : 38,76
Longueur flottaison : 36,3
Largeur Maître bau : 5,03
Tirant d’eau : 1
Tirant d’air : 4,30 timonerie montée
Déplacement (tonnes) : 115,085

Description

Coque / à propos :

Coque en acier riveté de 5 mm, en formes à l’avant et à l’arrière, avec un tunnel d’amenée d’eau pour l’hélice.

Pont et superstructures / à propos :

Les plats bords et les denbords ou hiloires sont en acier de 5 mm riveté. Un logement pour le batelier sur la partie arrière du bateau en acier riveté également.

Pont et superstructures / état actuel :

-Les plats bords de 50 cm de large sont assemblés au bordé par une cornière de 50×50 et une ceinture de 200 mm allant des veules avants aux veules arrières. -La rigidité de l’ensemble est assurée par des goussets triangulaires de 40×40 cm placés tous les mètres. -Le denbord ou hiloire est rigidifié par une cornière longitudinale rivetée de 60 part 100mm. Les 24 écoutilles en aluminium sont cintrées rivetées et emboîtées sur des godes (profils en U). L’ensemble repose sur 4 sommiers qui s’appuient sur un overgant (poutrelles transversales à hauteur des denbords) à une extrémité et sur le huis dormant à l’autre extrémité. Le logement d’origine se trouve à l’arrière du bateau. Il est composé de deux parties. Un reu encastré dans la coque et une cabine dont la forme arrondie est caractéristique des années 50.

Gréement / à propos :

Gréements et apparaux comme beaucoup de bateaux fluviaux se résument aux guindeaux des ancres avant (1 ancre de 225 kg et une de 250kg) et arrière ( une ancre de 150 kg )

Voilure / à propos :

Néant

Emménagements / à propos :

Les volumes intérieurs d’origine ont été respectés ainsi que les cloisons étanches, la cale (aménagée pour l’usage de plaisance) est vaigrée en bois, la salle des machines, a été légèrement agrandie pour ajouter un groupe électrogène. La timonerie en bois exotique est démontable pour passer sous les ponts en canal. Le poste arrière, logement du marinier est vaigré en bois d’acajou.

Emménagements / état actuel :

L’allure générale du bateau a été conservée pour lui garder son aspect de « bateau de commerce » (bateau de travail). Aucune superstructure n’a été créée. Les hublots de l’habitation ont été posés en suivant la ligne de rampage et sont peu visibles.

Moteur(s) / type, puissance, année :

Un moteur kromhout 100 cv en assurait la propulsion lors de sa construction. Le Kromhout original a été remplacé par un Général Motor modèle 6/71 de 165 cv. Lorsque M DETIER, a souhaité pousser un autre bateau pour augmenter sa rentabilité le moteur a été remplacé par un DAF DKX 1160 M en 1988.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

néant

Témoignage technique ou conceptuel :

A l’origine il y avait un seul safran qui repose sur une crapaudine. Il a ensuite été remplacé par deux safrans suspendus permettant d’améliorer la manœuvrabilité du bateau. Une quille de poussage a également été ajoutée ainsi que des bollards pour permettre le poussage d’un deuxième bateau et ainsi augmenter la rentabilité pour le batelier. L’hélice a également été remplacé par une hélice de 4 pales de 130 cm de diamètre dont la poussée est bien plus importante.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

néant

Autres éléments remarquables :

Néant

Chronologie :

Le bateau est le 212 em sorti du chantier de la DURME à Tielrode à proximité d’Anvers en Belgique en 1949 sous la devise « SOLANGE » appartenant à M. DE ROO. Pendant les 10 premières années, il a principalement navigué sur le Rhin pour transporter des poutrelles métalliques entre Anvers et Duisbourg en Allemagne. Il a ensuite été la propriété de M Blassieaux qui l’a renommé CARMEN.Ensuite, il s’est appelé MIC-CI, appartenant à M DETIER, poussant un autre automoteur le MIC-CI. Il a ensuite été racheté par M DE BOOM qui l’a appelé DOLCE VAGO poussant la barge DOLCE AMOR. Durant cette période il a beaucoup transporté du sable blanc pour la verrerie de Boussois dans le nord de la France
Il a ensuite été racheté par Mme HAVEZ et s’est appelé OVER THE TOP.
Les propriétaires actuels en ont fait l’acquisition en 2001.

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE