IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2020
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : non francisé
N° Immatriculation : Bx D10223 M
Quartier d'immatriculation : BX
Type, série, ou nom local : Filadière
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 33
Port d’attache habituel : Le Tourne
Chantier d’hivernage : Les Chantiers Tramasset

Caractéristiques

Genre : Fluvial
Usage à l'origine : Pêche
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : Monsieur Descorps, Chantiers Léglise
Chantier constructeur : Charpente axiale réalisée par l’école de charpente navale Les Ateliers de l’Enfer à Douarnenez (29), terminé aux Chantiers Tramasset
Année de construction (ou mise en service) : 1999
Longueur hors tout : 6,18m
Longueur coque : 5,80m
Longueur flottaison : 5,80m
Largeur Maître bau : 2m
Tirant d’eau : 8m
Tirant d’air : 7 m
Déplacement (tonnes) : 1 tonne
Jauge administrative (tonneaux) : 2,11 T

Description

Coque / à propos :

construction traditionnelle en bois, membrures sciées, bordé à franc bords. L'étrave est légèrement arrondie, plus élevée et plus longue que l'étambot, positionnant le tirant d'eau maximum à l'avant. Cette forme est tout à fait adaptée pour ce type de bateau qui devait, sur la Dordogne la Garonne et l’estuaire de la Gironde, affronter le clapot dur du jusant couplé à un vent de noroît. L'arrière, également pointu, serait lié à la pratique de l'échouage par l’arrière. Lors de la pêche en dérive, l’étrave plus profonde pointe naturellement au courant laissant au pêcheur tout son attention pour s’occuper du filet tiré à l’arrière du bateau. Une fois le safran relevé, pour ne pas crocher le filet, cette forme permet de hisser aisément ce dernier en tirant et en remontant sur lui, à la fin d'un lan. Ici et là, elles pêchaient, lamproies, aloses, maigres, esturgeons ou autres poissons.

Coque / état actuel :

Charpente axiale correcte, reprise des membrures, bordage plat bord à refaire

Pont et superstructures / à propos :

sans

Pont et superstructures / état actuel :

sans

Gréement / à propos :

sloop grée avec voile au tiers, bout dehors, foc et flèche

Gréement / état actuel :

bon état

Voilure / à propos :

voiles en Duradon, grand-voile 24m², Foc 6m², Flèche 4m²

Voilure / état actuel :

bon état

Emménagements / à propos :

banc de nage

Emménagements / état actuel :

bon état

Moteur(s) / type, puissance, année :

néant

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Témoignage technique ou conceptuel :

Son gréement comporte une voile au tiers, manœuvrée par un rocambeau qui coulisse le long du mât, et un foc installé sur un bout-dehors ; elle est également équipée d’un flèche. La position du mât très en avant privilégie les allures portantes, vent arrière ou grand largue. Les deux extrémités relevées et pointues de sa coque sont caractéristique de ce bateau. Article dans « Chasse marée » sur les fiadière: https://www.chasse-maree.com/toutsavoir/filadiere-de-gironde/

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

L’Amynata est un bateau important de la petite flottille de bateaux de l’association les chantiers Tramasset. L’association, par le biais de sa commission navigation, rassemble une quarantaine d’adhérents. Navigations : – Rencontre des Bateaux en Bois et Autres Instruments à Vents de 1999 jusqu’à aujourd’hui (vidéo du 10eme rencontre en 2007 : https://www.youtube.com/watch?v=60BzRPDCPvM&list=UUNMvBpMj20-turzBqOgZsOw&index=5) . – Entre 2000 et 2008 : Les grands rassemblements de vieux gréements : Brest et Douarnenez, la Semaine du golfe, Patrimoine Navigant de Charente Maritime (collectif d’associations et de propriétaires de vieux gréements), Pertuis Charentais, Hissez haut Marins de Gascogne (patrimoine estuarien), Gréement d’Ys (patrimoine breton), Les Escumayres (patrimoine pays basque), Voiles d’antan (patrimoine bassin d’Arcachon). – La Voga Monstra (le grau du roi) – La fête du fleuve de Bordeaux – Les rencontres de la seudre ? D’innombrable sorties sous forme de sortie à la journée, au week-end ou en raid : De la Réole/Branne à Talmont, sur le Lac Cazeaux, sur le bassin d’Arcachon, dans les pertuis charentais. Vidéo de navigation à Arcachon en mai 2012 : https://www.youtube.com/watch?v=aBF53oyZEcw La tenue de stand lors des rassemblements offrant au public l’opportunité de découvrir le patrimoine navigant de Garonne et de s’initier à la charpente navale. Article sur une navigation en 2011 dans le « Sudouest » https://www.sudouest.fr/2011/02/23/et-vogue-enfin-l-amynata-324844-2953.php

Autres éléments remarquables :

C’est une embarcation dont il ne reste que 5 exemplaires navigants sur la Garonne et l’Estuaire (Valaisdire, Clairette, Amynata, La Parfaite, Libournaise).

Chronologie :

Ateliers de l’Enfer, Douarnenez ; Les chantiers Tramasset

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE