IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2022
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : 08687026001
N° Immatriculation : 244779
Quartier d'immatriculation : AY
Type, série, ou nom local : CERES
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 56
Port d’attache habituel : BELZ
Chantier d’hivernage : BELZ

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Transport de passagers
Mode de propulsion (à l'origine) : moteur
Mode de propulsion (actuel) : moteur
Architecte : Compagnie Général Transatlantique
Chantier constructeur : MONTI
Année de construction (ou mise en service) : 1953
Longueur hors tout : 9,90 mètres
Longueur coque : 9,60 mètres
Longueur flottaison : 9,20 mètres
Largeur Maître bau : 3,5 mètres
Tirant d’eau : 0,9 mètres
Tirant d’air : 1,8 mètres
Déplacement (tonnes) : 5
Jauge administrative (tonneaux) : 8,9

Description

Coque / à propos :

coque construite en bordée classique sur membre ; type chaloupe ou petit canot. Forme habituel pour une chaloupe en plus gros, et franc bord plus haut. Pas de propulsion à la rames possible. Avant et arrière pointu, gaillard Avant et Arrière relié par un pont étroit de chaque côté. Cloison étanche, sensiblement au milieu du la coque. Le moteur est placé juste derrière cette cloison. Je dispose d'un plan de construction qui sera joint au dossier.

Coque / état actuel :

La coque, quoique pillé, était plutôt en bonne état, lorsque j'ai racheté le bateau. Stocké depuis plus de 30 ans dans un hangar, seul les parties en contactes avec divers métaux était vraiment altéré. Les plus grands dégâts était plus lié à un "démontage " brutal avant sont abandons. Le pont avait disparu, il restait juste quelques éléments de sa structure ; barrots et élongis. L'ensemble des aménagement intérieurs avait quasiment tous disparu, la cloison centrale étanche aussi. Il restait le bâtis moteur, les varangues, aussi, les face avant des banquette avant, et les cloison d'abordage et de gaillard Ar.

Pont et superstructures / à propos :

La coque à été remise en état. elle ne présentait pas de grave problème. Seule la quille extérieur était à changer. il a fallu aussi réparer certain élément comme la contre-quille, une carlingue intérieur, quelques partie de bordées et membre et les bâtis moteur qui avait subit un incendie .

Pont et superstructures / état actuel :

Pont presque inexistant au départ, tout à été refait à neuf en respectant les plans d'origine. Seul la mise en oeuvres est différente ; tout est collé. Aussi certain bois n'existe plus... Il y avait un roof ouvert en tôle d'aluminium, disparu, je l'ai reconstruit en contreplaqué stratifié. Et sa forme est identique au plans d'origine.

Gréement / à propos :

pas de gréement

Gréement / état actuel :

pas de gréement

Voilure / à propos :

pas de voilure

Voilure / état actuel :

pas de voilure

Emménagements / à propos :

A l'origine 60 places passagers, plus un équipage de 2 ou 3 matelots. il y avait 60 places passagers, repartie sur des banquettes en bois. Un couvre moteur central, un banc pour l'équipage près du gaillard AR, et aussi un poste de barre à roue contre la cloison étanche à tribord.

Emménagements / état actuel :

La coque est vide, seul la cloison étanche et les deux face avant des banquettes avant sont présente.

Moteur(s) / type, puissance, année :

A l'origine BAUDOUIN DK2 Diesel , 33 kw ; 20 CV pour l'instant rien de choisie, mais possiblement quelques chose de plus moderne.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Témoignage technique ou conceptuel :

Je suis charpentier naval, et du point de vue de sa construction, il est intéressant à plus d’un titres.
Il n’est pas construit comme habituellement les bateau de cette taille, mais plutôt comme un petit canot. Avec des complément structurel très ciblé pour supporté un moteur de ce poids ; 1,2 tonnes, et qui vibre énormément : 2 cylindre diesel de 2,8 litres chaque et sans silent block. Du coup le bateau finie est léger, de quoi le monter sur le pont du paquebot facilement. Ce qui est très important, car le bateau passe souvent de la mer au pont du paquebot
Il comporte 60 place passagers, sur une bateau de moins de 10 mètres, et possiblement en haute mer ; c’est presque un exploit…

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Ce bateau; le CALYPSO est la vedette de croisière du capitaine du paquebot ANTILLES,
CALYPSO est témoin et acteur, de l’histoire des grands paquebots Français de la Compagnie Générale Transatlantique.
Il équipait ANTILLES prestigieux fleuron des paquebots français jusque à l’arrivée du FRANCE.
Après l’incendie de ANTILLES, ou il à joué pleinement sont rôle, il a transporté les passagers de nombreux paquebot à partir de HAITI y compris du FRANCE.

CALYPSO était la chaloupe principale du paquebot. Motorisé elle servait à débarquer les passagers à terre, et aussi à remorquer les autres chaloupes, à rame celle la, en cas de naufrage du paquebot.
A ma connaissance , j’ai questionné entre autres, à ce sujet, la CGT devenu “french lines” , elle est la seule restante, de la série CERES, construite au chantier MONTI de Nice. Une autres vedette identique avait été construite pour équiper FLANDRE, autres paquebot identique à ANTILLES en moins luxueux.
Je connais bien l’histoire de ce bateau, car il à été racheter par mon Grand père pour sa retraite vers 1974. A l’époque directement à la Compagnie général transatlantique (CGT) à sa sortie de flotte. il revenait de HAITI ou il avait servit à transporté les passagers de nombreux paquebot, y compris le FRANCE, et d’autres américain…
La CGT conserve toute sont histoire.

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

Construite par le Chantier MONTI de NICE pour la Compagnie Générale Transatlantique.
Livré à BREST, site de construction de ANTILLES
A navigué au Antilles sans gros déboire, trouvé une réparation au tiers avant babord.
Sortie de flotte rapatrié a Lorient
Acheté par DANIEL André et immatriculé le 29 06 1975 il sera à quais à ETEL.
Des modifications sont apportées ; le roof est reculer et le pont Avant fermé à hauteur du ponts existant.
L’idée était de rendre le pont étanche aux paquet de mer, et ce jusqu’au milieu du bateau.
Un planché de travail pour la pêche est posé à hauteur des bancs, en arrière de la cloison étanche.
Acheté par BELLON Marc le 10 juillet 1979. A peu navigué tel quel, peut être une saison, puis l’a conduit dans un chantier pour un projet inconnu, le chantier a fermé suite au décès du patron.
Acheté dans un lot de 3 bateau par FEVRIER Pascal. pour ne rien en faire.
Récupéré avant une destruction promise par DANIEL Francois le 12 07 2013.
Est depuis en cours de réfection. tout va bien.

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE