IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2007
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de : 2015
Anciens Noms :
Numéro de francisation :
N° Immatriculation : PV 314 922
Quartier d'immatriculation : PV
Type, série, ou nom local : BARQUE CATALANE : SARDINAL
Protégé au titre des Monuments Historiques :

Localisation

Localisation (département) : 66
Port d’attache habituel : Port Barcares
Chantier d’hivernage :

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine :
Mode de propulsion (à l'origine) :
Mode de propulsion (actuel) :
Architecte : Construction traditionnelle
Chantier constructeur : André AVERSA SETE
Année de construction (ou mise en service) : 1946
Longueur hors tout : 11.20m
Longueur coque : 11.20m
Longueur flottaison : 11m
Largeur Maître bau : 3,30M
Tirant d’eau : 0,8M
Tirant d’air : 9m
Déplacement (tonnes) : 6.5Tonnes
Jauge administrative (tonneaux) : 7 TX

Description

Coque / à propos :

Coque bois, structure chêne bordés et pont sapin

Coque / état actuel :

Pont et superstructures / à propos :

Pont sapin

Pont et superstructures / état actuel :

Gréement / à propos :

A l'origine : gréement latin 1 mât et 1 antenne

Gréement / état actuel :

Voilure / à propos :

A l'origine : 1 grand voile sur antenne 1 polacre (foc)

Voilure / état actuel :

Emménagements / à propos :

Cale vide

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

Moteur débarqué

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Barque catalane de grande taille : Sardinal voué à la pêche à la sardine et au thon. En voie de disparition, il est urgent de sauver ce type de barque.

Témoignage technique ou conceptuel :

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

Construite pour un pêcheur de SETE qui commande au chantier AVERSA deux barques à l’identique , elle est la seule « survivante ». Ses caractéristiques sont celles reconnaissables d’André Aversa qui l’a authentifiée, avec les aménagements souhaités par le pêcheur qui l’a commandée : un bordé de coque supplémentaire a été rajouté pour tenir compte de la motorisation. Elle a été immatriculée à la pêche de 1946 jusqu’aux années 2000. MAIS : mâture et antennes ont disparues, construction d’une superstructure : timonerie. A ce jour, elle est menacée de toutes parts : abandonnée depuis 3 ans des précédents propriétaires, à sec depuis 2005 sur la zone portuaire du port de Canet en Roussillon, le Port de Cant veut débarrasser la zone de cette « épave » que nous avons connue flottante (voir photo 1° page du dossier) pour mener à bien un projet de restauration. L’association VELATINA n’avait pas obtenu les papiers nécessaires : acte de francisation, acte de cession etc … et nous nous sommes heurtés à des impératifs administratifs. A ce jour, nous avons : -1° : obtenu un certificat de cession de l’;ancien propriétaire, -2° : entamé des pourparlers avec l’ADPEI 66 pour commencer un chantier de restauration avec les jeunes adultes handicapés, – 3°: réussi à temporiser avec le Port de Canet… jusqu’à quand ?- – 4° : la place d’accueillir cette barque au « Village des Pêcheurs » de Port Barcarès avec l’accord de la Municipalité. Une convention de partenariat est en cours, chantier qui sera supervisé par Yves Bernadou (chantier naval de Canet en Roussillon). Le classement de cette barque prendrait valeur humaine dans ce projet…

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE