IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2023
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : DF809040601
N° Immatriculation : SMD81916
Quartier d'immatriculation : SM
Type, série, ou nom local : Smack
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 35
Port d’attache habituel : Saint Malo
Chantier d’hivernage :

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Pêche
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : J.W JAMES
Chantier constructeur : J.W JAMES
Année de construction (ou mise en service) : 1898
Longueur hors tout : 10.50
Longueur coque : 8.53
Longueur flottaison : 7.60
Largeur Maître bau : 2.66
Tirant d’eau : 1.10
Tirant d’air : 8.00
Déplacement (tonnes) : 6.0

Description

Coque / à propos :

La coque est en bonne état, entièrement construite en pitchpin. 15 bordées de 20 mm par coté plus la préceinte, légèrement plus épaisse (25mm). la restauration de la coque à été entreprit entre 2020 et 2022. Étrave droite, râblure correct et tableau arrière ajouré méritant quelques travaux dans les années à venir. Un calfatage en étoupe de chanvre est venu remplacé l'intégralité de la coque bâbord (anciennement calfaté au coton) et seulement les oeuvres vives a tribord. Il est intéressant d’observé le faible tirant d'eau du navire, lui permettant a l'époque de pouvoir remonté très haut dans les estuaires.

Pont et superstructures / à propos :

Pont et superstructures / état actuel :

Le pont est en contreplaqué marine de 12mm. La partie en avant du roof est neuve. le reste du pont est dans un état correct. les listons ont été intégralement remplacé par un liston en sappeli, ré-haussé de 5mm par rapport a loriginal, permettant d'arrivé affleure du pont, évitant ainsi la stagnation d'eau. Le pont repose sur un ensemble de barrots et de barrotins en chène, dont 2 barrots structurels de la cale de mat, ont été changé en coeur de frêne.

Gréement / à propos :

Gréement de type Aurique. Le Mat date de 1984 en épicéa lamellé-collé. Bon état voir même très bon état pour son age. l'ensemble des espars ( bout dehors, pic et bôme ) sont en spruce, bois plein et en bon état également. L'ancienne barre en lamellé-collé à laissée sa place à une barre en iroko massif légèrement plus fine et plus basse ( préserve ainsi mieux la ligne du bateau). Haubans, Gal-haubans, Bas-hauban en inox bon état. Élingue entourant le mat repris sur cap de mouton en acacia (état moyen). les cadènes sont constituées de 3 lames extérieures en bronze, boulonnées en inox traversant le plat-bord, la préceinte/serre bauquière ainsi que les 3 premières bordées. Des cales intérieures de cadène ont été réalisé en coeur de frêne. Étai, moustache et sous barde en inox et en bon état. Les Bastaques sont aussi reprisent à laide d'un palan 2 réas sur une cadène extérieure en bronze à 5 points de fixations. bon état. Épontille de mat neuve en lamellé-collé reprise en tenon mortaise sur varangue.

Voilure / à propos :

Grand voile année 90 en dacron 82m2 Bon état. Foc 6m2 et Trinquette 5m2 en coton état neuf. Foc ballon 18m2 en nylon état moyen.

Emménagements / à propos :

1m40 sous barrot. avant du roof refait en sapelli 30mm. cloison de cabine avant refaite à neuf. Sellerie très bon état.

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

Yanmar YS8 8cv année 80, état moyen. Alternateur et pompe de gavage neuf.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

C’est au cours d’une enquête de plusieurs mois, en collaboration avec Alison Cable de l’association des Old gaffers anglais, que nous avons pu retracer la vie de ce petit smack de l’Essex.
Construit en Juillet 1898 au chantier J.W JAMES à Brightlingsea, Madeline était tout d’abord destinée à une activité de dragage d’huitres dans la rivière Colne.
A la fois robuste et rapide, elle fût certainement adaptée à la croisière au cours des années 1920 comme beaucoup d’autres smacks appréciés pour leurs qualités nautiques.
Le 28 Août 1942, alors propriété du maître Voilier John Hector Barr, Madeline fût réquisitionnée pour soutenir l’effort de guerre.
Elle portera le numéro CK156, et fût réarmée pour la pêche et ainsi nourrir les populations côtières.
Sans doute rendue à son ancien propriétaire, ce dernier mis le bateau en vente en 1946.
Nous la retrouvons dans le Llyods Register sur plusieurs années entre 1952 et 1957.
L’ensemble des bordées furent changées en 1969 au Fred Webb’s Yard qui souhaitait la revendre en Hollande.
Ballottée de propriétaire en propriétaire dans les années 70, elle finit entre les mains de Pat Walton, qui refera l’intérieur, le pont, ainsi que le roof en prenant soin de le faire aussi proche de l’original que possible.
En 1984, John Hugget, grand passionné de smack rachète le bateau.
Et c’est finalement en 2008 que Madeline fût importée en France par Dinard yacht service. Revendue plusieurs fois sur le terre plein sans jamais toucher l’eau, c’est finalement Stéphane de Marquette, qui sera le premier à la refaire naviguée en France en 2016.
A l’hiver 2018, une forte dépression d’ouest endommage très fortement le bateau. Le montant des travaux étant extrêmement important, Stéphane me demanda si je voulais reprendre le bateau. Après plusieurs heures d’expertise, je me décide finalement à accepter son offre. S’en suivirent 3 années de restauration. La mise à l’eau a eu lieu le 12 Juin 2023.

Témoignage technique ou conceptuel :

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

1898 Construction JW JAMES Brightlingsea
1942-1946 John Hector Barr
1946-1952 W.H Scott-Easton
1952-1954 T.A Andrews
1972 A. Beal, M. Dugdale, D. Johnson, J. O’Donnell, and B. Simmons
1972-1977 Smith
1978-1978 B.Richardson
1978-1978 Mike Brooks
1978-1984 Pat Walton
1984-1989 John Huggett
1990- G.F. Hoad
2003-2006 Gary Walls
2007-2008 Joe Ebbage
2008-2010 Yves Jambon
2010-2015 Raphael Gaudin
2015-2018 Stéphane Demarquette
2018- Jean Bertrand

En savoir + sur ce navire

Site internet :