IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2019
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : non francisé
N° Immatriculation : 272978
Quartier d'immatriculation : SM
Type, série, ou nom local : Maquereautier, cotre
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 35
Port d’attache habituel : Ile et Vilaine
Chantier d’hivernage : Saint Malo

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Pêche
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : Auguste Craipeau, architecte naval et armateur à Saint Malo. Des documents publicitaires dans les revues de l’époque attestent de sa renommée publique.
Chantier constructeur : Chantier Craipeau, Saint-Malo, spécialisé dans la construction de navire de pêche et de transport en bois. Connu pour son importante production de maquereautiers dès la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’à sa reprise par Raymond Labbé en 1953. Le Pesket est à notre connaissance l’une des dernières unités construites par le chantier Craipeau.
Année de construction (ou mise en service) : 1952
Longueur hors tout : 5m00
Longueur coque : 5m00
Longueur flottaison : 4m75
Largeur Maître bau : 2m20
Tirant d’eau : 1m25
Tirant d’air : 6m00
Déplacement (tonnes) : 3
Jauge administrative (tonneaux) : 3

Description

Coque / à propos :

Construction à franc bord Bordée en sapin sur membrure en chêne Lest en acier, 800kg Étrave droite, tableau arrière droit avec élancement, quille longue et béquilles d’échouage

Coque / état actuel :

En cours de restauration

Pont et superstructures / à propos :

Plats bord et lisses en teck

Pont et superstructures / état actuel :

En cours de restauration

Gréement / à propos :

Cotre aurique avec mat de flèche Espar en bois Gréement dormant inox (épissé) daté de l’origine du navire, 1952 Gréement courant en lin (Irrécupérable, celui-ci sera refait à l’identique) Toutes ferrures de gréement en bronze

Gréement / état actuel :

En cours de restauration

Voilure / à propos :

Tourmentin : 8.70 m² Grand-voile : 22.05m² Flèche : 7.43m² Trinquette génoise : 8.54m² Grand Foc : 12 .20m²

Voilure / état actuel :

Voiles en cours de réalisation avec le partenariat du conservatoire maritime du Havre

Emménagements / à propos :

Soute à voile dans le poste avant Espace de navigation sous la bôme avec compas et avirons Emplacement moteur 8CV dans le poste arrière

Emménagements / état actuel :

En cours de restauration

Moteur(s) / type, puissance, année :

Volvo Penta 8CV, remplacement prévu par un moteur de puissance équivalente.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Bateau construit par Auguste Craipeau, charpentier de marine à Saint-Malo avant et après la seconde guerre mondiale
Témoignages et manifestation autour de Craipeau organisée par sa petite fille en Juin 2018. Participation des derniers bateaux encore à flot construit par le chantier Craipeau dont deux autres maquereautiers
Bateau entièrement restauré à la fin des années 80 par le chantier de la Passagère situé sur l’estuaire de la Rance. Le directeur du chantier, Monsieur Toulouzou se souvient de ses lignes harmonieuses et avait encore en sa possession de nombreuses photos du bateau en restauration. Celles-ci nous permettent de repérer les éléments originaux du navire et de voir également que les couleurs originales du bateau ont été respectées.

Témoignage technique ou conceptuel :

Le Bot, Jean ; les bateaux des côtes de la Bretagne Nord, Ed. des 4 Seigneurs, Grenoble, 1976.
« […] Le gréement dormant est très simple et se réduit à un étais et une paire de haubans bâbord et tribord, comme sur beaucoup de maquereautiers, ceux-ci ne comporte pas de caps de mouton mais des rides simple passant dans la cosse du hauban et l’œil de la latte correspondante. La voilure, bien proportionnée comporte une grand-voile aurique une trinquette et un foc dont l’amure passe dans une galoche située sur l’étrave à la hauteur de la flottaison, faisant office de sous barbe. La grand-voile ne comporte pas de bande de ris, comme sur la plupart de ces bateaux, la bôme était munie d’une ferrure à cliquet permettant de réduire en prenant des tours de rouleau. »
Témoignage événementiel (bateaux de plaisance ou de sport) ou d’une activité révolue (bateaux de travail) :
Après de nombreuses recherches sur le Pesket en particulier et les maquereautiers en général, seul deux navires de ce type naviguent encore. D’autres ont coulés ou sont conservés au sein de musées associatifs comme celui d’AMERAMI. Le Pesket est un bateau muni de béquilles afin d’amourer sur ses cales à marée descendante. Il participe du renouveau d’une industrie locale d’après-guerre qui se développe peu à peu avec des bateaux plus grands pour passer à l’échelon National.
La présence de plusieurs de ces bateaux est tout aussi importante que la protection d’un seul élément, cette pêche étant représentative d’une communauté autant que d’un type bien particulier de bateau.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Deux maquereautiers encore naviguant nous permettent d’en apprendre plus sur la manière de naviguer avec ce type de bateaux. Restaurés à l’identiques, ces deux bateau constituent une référence de choix pour la restauration du Pesket.
Le Rigel, fut également construit par le chantier Craipeau en 1945 puis classé au titre des Monument Historiques par Raymond Labbé (Référence dossier Base Palissy Monument Historiques : IM22005534). Le même homme en assura la restauration.
De dimensions plus grandes que le Pesket de 1m50 de long, le Rigel est exploité par l’association « Etoile de Binic » (http://www.facebook.com/Le-Rigel-1203388209699680/ )

L’Albatros II, construit par le chantier Craipeau en 1948, de dimensions similaires au Pesket, est exploité comme bateau école par l’association « La Granvillaise.
( www.lagranvillaise.org/lalbatross-ii/ )

Autres éléments remarquables :

Le bateau, en cours de restauration au conservatoire maritime du Havre est destiné à retourner à son port d’attache d’origine, Saint-Malo.
Respectant les cadres administratifs et d’exploitation de l’association Aventure Pluriel, le Pesket sera utilisé en « bateau partagé », un cadre qui permet de responsabiliser les adhérents tout en limitant leurs investissements financiers.  Chaque bateau peut fonctionner avec une petite dizaine d’abonnés effectuant des rotations régulières et permettant de garder un œil attentif sur l’état physique du navire. Donner les références du site d’aventure Pluriel ou de bateaux partagés
Pour des raisons de sécurités en mer, le bateau sera rééquipé d’un moteur afin de le rendre navigable tout au long de l’année.

Chronologie :

Aucune information de propriété antérieure à l’année 2005 ne nous est malheureusement parvenue.
2005 à 2009 : Propriétaire privé, Jean François Riez
2009 à 2011 : Propriétaire privé, Pol Kerguilec
2011 à Aujourd’hui : Association Aventure Pluriel

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE