IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2011
Renouvelé en date de : 2015,2019
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation :
N° Immatriculation : B23249W
Quartier d'immatriculation : BA
Type, série, ou nom local : Shpountz
Protégé au titre des Monuments Historiques :

Localisation

Localisation (département) : 80
Port d’attache habituel : Canet en Roussillon
Chantier d’hivernage :

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine :
Mode de propulsion (à l'origine) :
Mode de propulsion (actuel) :
Architecte : Daniel Bonbigher
Chantier constructeur : Alain Chevalier à Labenne
Année de construction (ou mise en service) : 1999
Longueur hors tout : 15,50 m
Longueur coque : 12,62 m
Longueur flottaison : 10,96 m
Largeur Maître bau : 4,08 m
Tirant d’eau : 1,50 m
Tirant d’air : 17 m
Déplacement (tonnes) : 17 t
Jauge administrative (tonneaux) : 15,05 tx

Description

Coque / à propos :

Chantier amateur sous serre. Bois iroko et acajou. Lamellé-collé, 4 plis sous membrures.Ne l'ayant pas construit, je suis incapable de vous expliquer la mise en oeuvre. Lorsque je l'ai acquis, ce bateau faisait de l'eau, le rouf fuyait à la moindre pluie, le moteur ne tenait même plus en place, faute aux carlingues qui n'étaient pas fixées à la coque...

Coque / état actuel :

Pont et superstructures / à propos :

Le pont a deux roufs. Contreplaqué revêtu d'iroko collé avec joint sikaflex. Les joints sika étaient à refaire, certaines lames étaient fendues. Les capots fuyaient, le rouf principal laissait passer l'eau car les barrots de pont n'étaient pas de niveau. Le contreplaqué ne collait pas, les lames de finition, faute d'un bon appui, s'étaient décollées. Cinq fenêtres avec volets coulissant et deux hublots inox de chaque coté.

Pont et superstructures / état actuel :

Gréement / à propos :

Gréement de goélette aurique, mâts en bois lamellé-collé de section ronde. Jatoreau dans le grand mat. Haubannage en galva. Rides et cap de mouton. Poulies en bois. Deux winchs. Cordages en textiles moderne. Etai avant, étai de trinquette, maroquin reliant le mât de misaine au grand mât. Bout-dehors et sous barbe.

Gréement / état actuel :

Voilure / à propos :

GV: 28,80m², Misaine: 24,30m², Trinquette:12,50m², Flèche: 9,00m², Génois: 40,00m², Fisherman: 22,80m²; le tout en vectis narrow.

Voilure / état actuel :

Emménagements / à propos :

Intérieur de type ouvert, cher à Daniel Bombigher, tout en bois d'ébénisterie. Planchers en petites lattes à joints sika noir. A gauche de la descente, le lit matrimonial avec ses coffres et sa penderie, à droite le placard à cirés et la table à cartes avec ses rangements et les instruments de navigation. Ensuite, la cuisine en U avec deux éviers, le frigo marin, la cuisinière à pétrole Taylor's et des rangements. En face, le cabinet de toilette avec le WC et sa cuve à eaux noires, le lavabo et son meuble de rangements. Le carré, sa table à deux abattants, deux couchettes avec leurs coffres. Le poste avant avec deux couchettes au-dessus des réservoirs d'eau douce.

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

De marque Beta-MArine Kubota, 90 cv-2007.

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Alain Chevalier médecin de son état a voulu réaliser son rêve en partie par amour du bois et par amour de l’esthétique des goélettes de Daniel Bombigher, l’envie de naviguer en Méditerranée venant ensuite. L’architecte était connu pour son caractère… difficile, ce fût le cas. Alain a mis neuf années pour mener à bien sa construction, son épouse médecin elle aussi faisant bouillir la marmite. Après quatre années passées à naviguer et à se cultiver en Méditerranée Alain est tombé malade et a du se résoudre à vendre Régalade qu’il ne pouvait plus entretenir. Après le bateau s’est retrouvé au Barcarès (seul port de Méditerranée où il était accepté) où il est resté près de deux ans, le propriétaire a mis une annonce dans Voiles et Voiliers et Thierry Grassard l’achète.

Témoignage technique ou conceptuel :

La construction d’une goélette aurique en bois moulé avec bout-dehors est un vrai pari sur ses capacités à mener à bien un tel travail, l’accueil qui est offert à chaque escale montre bien l’intérêt que le public porte à la marine en bois et récompense le temps passé à sa réalisation. Les ports sont saturés de clônes en pastique, nous apportons une touche de poésie dans l’uniformité.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Alain Chevalier propriétaire constructeur de 1999 à 2007. Thierry Grassard à partir de février 2007 rénovation profonde de Régalade, barre hydraulique, pilote, radar.

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE