IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2021
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms :
Numéro de francisation : non francisé
N° Immatriculation : SM303181
Quartier d'immatriculation : SM
Type, série, ou nom local : Dernier maquereautier d'avant guerre de la baie de Saint-Malo
Protégé au titre des Monuments Historiques : non

Localisation

Localisation (département) : 35
Port d’attache habituel : Saint-Suliac
Chantier d’hivernage : Chantier du Tanet / Le Minihic sur Rance

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Pêche
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : Lanier-Lebreton
Chantier constructeur : Lanier-Lebreton
Année de construction (ou mise en service) : 1927
Longueur hors tout : 8,50m
Longueur coque : 5,96m
Longueur flottaison : 5,60m
Largeur Maître bau : 2,30m
Tirant d’eau : 1m
Tirant d’air : 9,00m
Déplacement (tonnes) : 2150kgs
Jauge administrative (tonneaux) : 2 tonneaux et 67 centièmes (2,67)

Description

Coque / à propos :

Canot creux, bordés calfatés en résineux, structure chêne

Coque / état actuel :

Bon état général et entretenu annuellement

Pont et superstructures / à propos :

Pont en chêne massif blanc

Pont et superstructures / état actuel :

Neuf

Gréement / à propos :

Gréement aurique, mât en pin d'oregon, 1 hauban - 2 bas-haubans acier sur cap de mouton

Gréement / état actuel :

Bon état général et entretenu annuellement

Voilure / à propos :

Côtre aurique, GV, clin foc, grand foc, trinquette et flêche sur bâton tissus nylon imitation coton couleur rouge

Voilure / état actuel :

Bon état général et entretenu annuellement

Emménagements / à propos :

Pas d'aménagement. Etat d'origine du bateau de travail (Pointe avant vide et coffre arrière avec armement de sécurité)

Emménagements / état actuel :

Bon état général et entretenu annuellement

Moteur(s) / type, puissance, année :

2005, Nanni Diesel 13cv

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

L’association des Copeaux d’à bord a fait l’acquisition du Saint-Expedit en 2002 bien qu’ayant appartenu à de nombreux propriétaires dans sa vie, il est toujours resté en baie de Saint-Malo. Avant l’association, le dernier propriétaire souhaitait le transmettre et préserver ce bateau au sein du patrimoine local. Aujourd’hui, l’association continue de l’entretenir et de le faire naviguer tout en transmettant l’amour des vieux gréements aux jeunes générations.

Témoignage technique ou conceptuel :

Le Saint-Expedit a été ponté avec une cabine pour la plaisance dans les années 60. Autrefois et d’après les photos dont nous disposons, il était en canot creux et son hiloire arrondis lui donnait son caractère spécifique. Aujourd’hui, grâce au travail de l’association, il est de nouveau dans son état d’originie.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Le Saint-Expedit est le dernier macreautissr d’avant-seconde guerre mondiale ayant servi à la petite pêche côtière. La majorité des autres macrotiers ayant été détruits lors des bombardements alliés de la libération de la ville de Saint-Malo.

Autres éléments remarquables :

Chronologie :

Il a été vraisemblablement utilisé par Monsieur Clèret pendant une vingtaine d’années. Il existe la trace d’un acte de francisation ultérieur daté du 23 juin 1934, toujours au nom de Jules Cléret. AVANT SAINT-SULIAC… Selon un acte de vente établi par Maître Serrard, notaire à Cancale, le bateau a été acquis, le 11 décembre 1946, par Félix Perrigaut, domicilié à Cancale. Le 21 avril 1959, Hervé Hochet, demeurant à Granville, devient le nouveau propriétaire du bateau. Il sera revendu le 22 avril 1961, à Granville, selon l’administration de la Marine de Cherbourg, à Michel Levionnois, Greffier d’instance demeurant à Saint Hilaire du Harcouët. Il existe la trace d’un acte de francisation en date du 2 décembre 1964 à Granville. C’est vraisemblablement à cette époque que le « Saint Expédit » n’a plus été utilisé en tant que bateau de travail, pour devenir un bateau de plaisance. De fait, il a été la propriété de diverses personnes, dont un Monsieur Brachet en 1978. Ce propriétaire fait effectuer les travaux de modification par ajout d’un roof, supprimant le caractère initial de ce bateau. Il aurait, d’autre part, fait réaliser un nouveau gréement. Pour l’anecdote, le plan de ce gréement aurait été dessiné par le commandant Gauthier, célèbre « Grand mât » de l’association des anciens cap-horniers à cette époque. Il est ensuite racheté par Raphaël Gaudin, puis acquis en copropriété par Jérôme Gilbert et Xavier Gilbert en 1984. En 1988, le « Saint Expédit » arrive à St Suliac, acquis par Pierre Mérel (acte de francisation du 30 décembre 1988). En septembre 2003, l’association « Les Copeaux d’à Bord » devient le dernier propriétaire (en date) du bateau .

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE