IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2022
Renouvelé en date de :
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : FRIP
Numéro de francisation :
N° Immatriculation : TL225945T
Quartier d'immatriculation : TL
Type, série, ou nom local : STAR - Série olympique
Protégé au titre des Monuments Historiques : NON

Localisation

Localisation (département) : 83
Port d’attache habituel : Saint-Raphaël
Chantier d’hivernage : Les Issambres (83380) - Propriété familiale

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Compétition
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : Francis SWEISGUTH du Cabinet William GARDNER
Chantier constructeur : Chantier naval
Année de construction (ou mise en service) : 1963
Longueur hors tout : 6.92
Longueur coque : 6.92
Longueur flottaison : 4.17
Largeur Maître bau : 1.73
Tirant d’eau : 1.05
Tirant d’air : 10
Déplacement (tonnes) : 671 kg
Jauge administrative (tonneaux) : 1

Description

Coque / à propos :

Le Star est une extrapolation du Bug, un petit quillard de 18 pieds, dessiné en 1906 par l'architecte William Gardner à la demande de Pop Corry, Commodore du New York Yacht Club. Il a été conçu en 1911 par Francis SWEISGUTH qui travaillait dans son Cabinet d'architecte. Cette série est devenue internationale avec le développement de l'association de classe, l'ISCYRA, International Star Class yacht Racing Association, avant de devenir en 1936 série olympique, ce qu'elle sera à 18 reprises ! Le Star possède une coque à bouchains vifs munie d'une quille à bulbe. La coque du n°4655 est en bois massif avec membrures. Elle n'a jamais été stratifiée. La quille en fonte est boulonné au fond du bateau avec des boulons INOX. La coque est en bon état.

Coque / état actuel :

Pont et superstructures / à propos :

Pont et superstructures / état actuel :

Le pont est en contreplaqué marine 9mmm. Il a peut être refait. Il est en bon état. Il n'y a pas de superstructures.

Gréement / à propos :

Le Star est une classe de voilier de régate gréée en sloop. Le mat très souple mesure prés de 10 mètres. La longueur de la bôme ne permet pas l'installation d'un pataras. Il est donc tenu par deux étages de bastaques, fixés sur chaque bord au niveau du pont sur un chariot circulant sur un rail. Leur réglage permet de creuser ou aplatir la grande-voile. En l'absence de spinnaker, interdit par la série, le mat est basculé sur l'avant au portant au point que sa tête se situe à la verticale de l'étrave et le foc est alors tangonné. Le Star est équipé de tous les réglages nécessaires pour les voiles. Un rail semi circulaire est nécessaire pour le hale bas. Le Star n°4655 a successivement été équipé d'un gréement bois vernis d'origine. Fragile, il a été remplacé (mais conservé et stocké, avec la bôme bois à refabriquer) par un gréement alu récent de marque Emetti plus fiable et performant permettant le port de voiles récentes. Le gréement bois dispose de deux étais à l'avant dont un de tête. L'ensemble est en bon état.

Gréement / état actuel :

Voilure / à propos :

Les caractéristiques originales du Star sont principalement liées à son gréement. La grand-voile mesure environ 20,5 m2 pour un tout petit foc de 6 m2. Avec 28 m2 de voilure le Star est un bateau très sportif dans la brise, mais également très technique dans le petit temps. Il remonte très bien au près. Mythique, il compte de régatiers de haut niveau et nombre de participants à l'America's Cup ont fait leurs armes sur Star, à l'exemple de Denis CONNER. Le Star n°4655 dispose d'un jeu de voiles North dans un état correct pour le mat bois et d'un jeu de voile d'origine gardé pour sa valeur historique. Il dispose de deux jjeux de voiles Fritz Segel pour le gréement alu.

Voilure / état actuel :

Emménagements / à propos :

La série des Star ne dispose pas d'emménagements. Il existe simplement une cloison avec ouverture en contreplaqué à chaque bout de la "baignoire", nom donné au grand cockpit sur la série. Il peut être ainsi stocké à l'arrière les pare-battages et divers équipements en navigation. Un ou deux Star bois ont été dans les années 1960 transformés en "habitables" avec surélévation du franc bord pour donner un peu plus de volume et de hauteur sous pont.

Emménagements / état actuel :

Moteur(s) / type, puissance, année :

Pas de moteur. Le Star est un voilier de régate pur !

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Mon expérience du Star remonte a 1992, date de l'achat d'un premier Star auprès de la famille NIELSEN du Chantier Canebiers Martime à Saint-Tropez, le N°3064, construit au chantier Mallard en 1951. Il avait été baptisé "Pityriasis Versicolor" du nom d'une maladie dont on n'arrive pas à se débarrasser facilement ! Ce Star avec lequel j'ai régaté dans le Golfe de Saint-Tropez, a nécessité une restauration complète avec remplacement complet du pont m'a permis de découvrir la série et apprécier ses qualités et sa technicité. Il a été vendu pour l'achat du Dragon FRA160 "Heurtebise" construit au Chantier de la Touque près de Deauville en 1962. CF Revue Yachting Classique n°2, mais c'est une autre histoire ! Repéré dans les années 1990 avec le regretté Dominique GRAUX, membre fondateur des "Vieux safrans d'Annecy" restaurateur de plusieurs star (dont le sien, le Star n°969 construit par le chantier Abbo en Finlande), j'en ai retrouvé la trace en décembre 2012. Le Star n°4655 stocké dans le jardin de son dernier propriétaire, Jacques PINVIDIC qui avait navigué avec sur l'étang de Berre, attendait des jours meilleurs. Il me l'a cédé pour que je lui redonne vie. Je l'ai restauré puis utilisé pendant trois ans, de 2013 à 2015, avant de devoir a nouveau le stocker pour préservation. Je souhaite le remettre en route à l'approche des JO de 2024 dont les épreuves de voile se tiendront en Méditerranée sous l'égide de la Ligue de Voile Sud.

Témoignage technique ou conceptuel :

Plusieurs témoignages : - La récupération du Star n°4655 a Aix en Provence en 2013 a nécessité un changement de remorque dans le jardin où il était entreposé. Pour ce faire a été réalisé un portique démontable avec 4 planches et une armature de liaison en métal avec le soutien d'un ami, Thierry PETITJEAN. Arrivé avec une remorque neuve équipée pour accueillir un Star, en ayant transporté le portique démonté, j'ai pu le réinstaller sur place, lever le bateau changer de remorque, ce seul et en une journée. Le levage a été réalisé avec un palan à chaine d'une tonne pour un bateau de plus de 600kg. J'avais vingt ans plus tôt réalisé un levage pour une opération similaire similaire avec mon Star précédent dans le jardin de mes parents mais accroché à une branche maître d'un pin parasol cinquantenaire. - La conception d'un système de triangulation du haubanage pour réduction des efforts du mat pesant sur la coque. les deux étages de haubans sont renvoyés au travers du pont sur le haut du bordé. Si les haubans sont trop tendu le mat peut en navigation forcer sur la coque. J'avais opté un système de triangulation du haubanage sur le Star n°3064 avec le prolongement et le renvoi des haubans (hauban de tête et galhauban pour chaque côté) jusque sous le support du mat. Pour éviter un phénomène de compression au niveau du pont, ce dernier a été renforcé par un cadre métallique fixé par dessous avec deux barres parallèles à la coque en position horizontale pour bloquer le positionnement des haubans. Les efforts sur la coque sont alors limités. Ce système est transposable à d’autres série. je l'ai fait sur mon Dragon en remplaçant la platine de support du mat par une platine inox avec 4 points d'accrochage intégrés. - Le transport de mats : comment transporter un mat de star - prés de 10 mètres - autrement que sur le bateau ? Par la réalisation d'un support fixé sur une remorque de route de route de 470. Réalisé deux fois à 20 ans d'intervalle.

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Le Star n°4655 a été construit au Chantier Félix PORTIER de Zurich en Suisse en 1963 à la demande du Docteur Georges PISANI régatier émérite résidant entre Paris et Toulon. Contemporain de J. HERBULOT et d'Albert DEBARGE (Classé 2ème au Championnat du Monde de Star en 1956 avec pour équipier Lowell NORTH et propriétaire d'ATTILA, Star construit à sa demande et dont les dimensions avaient été multipliées par trois dans les années 1960). Albert DEBARGE a sans doute régaté à Toulon où la Marine Nationale y a eu une flotte. Il s'est illustré au Championnat du Monde de Naples en 1958 sur le Star n°3171 déjà baptisé "FRIP" et arrive 13ème, puis participe aux jeux olympiques de Naples en 1960 sur le Star n°3898 se classant 11ème. Ses résultats lui valurent le titre de champion d'Europe délivré par l'ISCYRA et une distinction, celle de porter une étoile couleur argent et non plus rouge sur la Grand voile de ses Star et notamment sur le 4655. Je conserve un jeu de voile ancien et défraichi portant le numéro du bateau et l'étoile d'argent.

Autres éléments remarquables :

Plus ancienne série internationale organisée après le Snipe, le Star présente un historique bien rempli. Introduit en France en 1926, il a été olympique à 18 reprises depuis 1936. Dans son ouvrage "Mémoires Marines", André MAURIC, architecte naval marseillais évoque sa contribution à la classe par une optimisation des performances en recalculant en 1935 la configuration de la coque dans les limites imposées par la jauge. Il sera propriétaire d'un Star baptisé "Tabou". Ses activités à Marseille ont été évoquées par un ami, Hubert POILROUX-DELEUZE, Historien de la plaisance marseillais et capitaine de la flotte des Star de Marseille, dans son ouvrage "Marseille et sa Plaisance"; Il y évoque le développement de la flotte de Star, sa place dans le milieu des régatiers, avec la présence d'un autre petit quillard, le monotype "Libellule"et les réalisation du chantier CHABERT. Lors de la restauration de mon premier Star, j'avais reçu le soutien des staristes de Nice et en particulier de la famille PUISSEGUR et de Cannes avec Jean-Pierre GAILES et de Paris, sans oublier ANNECY. Construit il y a plus de cinquante ans, le Star n°4655 est un donc un voilier entrant dans la catégorie "Classique". La labellisation d'un Star serait au-delà du n°4655 un hommage à la série et à leurs acteurs passionnés et actifs depuis de nombreuses années au niveau national.

Chronologie :

Propriétaires Successifs : - Dr Georges PISANI, à la construction en 1963, sous le nom de FRIP, - Gérard TORES et Martial CONDETTE du18 février 1983 jusqu'au 26 janvier 1990, sous les noms de DOCTOR JIMMY jusqu'en 1982, puis SIRIUS, - Thierry CHASTANET jusqu'au 16 juillet 1992, sous le nom de SIRIUS, - Jacques PINVIDIC jusqu'en février 2013, sous le nom de BLEUN-MOR,

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE