IDENTIFICATION

Année de labélisation : 2016
Renouvelé en date de : 2020
Non renouvelé en date de :
Anciens Noms : à l'origine( 1965) : Yanica puis : Boomerang puis : dune
Numéro de francisation : 4880040601
N° Immatriculation : 727249
Quartier d'immatriculation : SM
Type, série, ou nom local : Monk of Malham
Protégé au titre des Monuments Historiques : oui

Localisation

Localisation (département) : 29
Port d’attache habituel : Inconnu, à définir
Chantier d’hivernage : Le Guip Brest

Caractéristiques

Genre : Maritime
Usage à l'origine : Plaisance
Mode de propulsion (à l'origine) : voile
Mode de propulsion (actuel) : voile
Architecte : John Illingworth
Chantier constructeur : Souter à Cowes Ile de Wight
Année de construction (ou mise en service) : 1965
Longueur hors tout : 12.3 m
Longueur coque : 12.3 m
Longueur flottaison : 9 m
Largeur Maître bau : 3.80 m
Tirant d’eau : 2.10 m
Tirant d’air : 15 m
Déplacement (tonnes) : 11 t
Jauge administrative (tonneaux) : 9.82 tx

Description

Coque / à propos :

Ce bateau est l'un des deux sister-ship de Monk of Malham aujourd'hui disparu. Coque en bois moulé  

Coque / état actuel :

Coque en bon état, visitée par chantier du Guip 

Pont et superstructures / à propos :

Pont en contreplaqué peint et un petit roof de descente en bois moulé vernis. Boites daurade, pied de mat et mains courantes en acajou vernis 

Pont et superstructures / état actuel :

Absents pour cause d'un projet de restauration avorté il y a 10 ans. Par contre nous avons des documents ( voire les plans) pour sa restitution 

Gréement / à propos :

Cotre marconi, spécialité de John Illingworh (GV, yankee, trinquette. Mat et bôme en aluminium, voiles dacron. Gréement dormant: étai de yankee,étai de trinquette,babystay,pataras,bastaques. 

Gréement / état actuel :

Nous avons retrouvé le mat et la bôme. Le gréement courant et dormant. Le gréement dormant et courant est à restituer. 

Voilure / à propos :

Cotre: GV env 40 m2/ trinquette env 20 m2 et Yankee (3 voiles) de 18 à 35 m2 

Voilure / état actuel :

Il existerait (?) une GV, une trinquette et un yankee de 15 ans. Il faudra vérifier leur état et leur conformité au plan de voilure d'origine. 

Emménagements / à propos :

De l'arrière vers l'avant: une cabine sous cockpit 2 couchettes simples dans la descente : cuisine à Bb et table à cartes longitudinale à TB Carré : 6 couchettes simples toilettes pic avant 

Emménagements / état actuel :

Etat actuel sauvegardé à 90 %. Les emménagements sont "vintage" anglais période 1930/1970 , vernis et plein de charme sur ce bateau de course croisière 

Moteur(s) / type, puissance, année :

récent ( vers 2003)Peu d'heures ( 200 à 300) moteur Nanni diesel bicylindre 35 CV à remettre en marche 

Intérêt Patrimonial

Témoignage humain :

Monk of Malham fut construit en 1965 par le chantier Labbé de Saint Malo, pour John Illingworth. Il participa au RORC 1965. Il fut ensuite ( 1968) vendu à Jacques de Charsonville qui y embarqua de nombreux jeunes malouins. 

Témoignage technique ou conceptuel :

C’est, avec Oryx, le dernier dessin de John Illingworth.C’est donc l’aboutissement de 30 ans de réflexion sur l’architecture des bateaux de course. L’arrivée de Carter et de Stephens va rendre cette architecture obsolète. En matière de charpente maritime, la construction de Yabika est intéressante en particulier dans le barrotage et la membrure. Apparition du lamellé collé. 

Témoignage événementiel ou d’une activité révolue :

Monk Of Malham ( le modèle) et Oryx ont fasciné nombre de jeunes marins. Le Maîca de John Illingworth existait déjà depuis 8 ans et ces deux bateaux, c’étair encore une évolution extrème. 

Autres éléments remarquables :

La constante collaboration de John Illingworth et du chantier Labbé.Elle a marqué une période de la course croisière(1956/1966).Yanika peut être un emblème de cett collaboration , à défaut de retrouver Monk 

Chronologie :

Construction à Cowes en 1965. Nous avons les photos de Beken.Le propriétaire, encore non identifié est français et affilié à l’UNC devenue UNCL.L’histoire de Yanika est inconnue entre 1966 et 2003.Nous poursuivons l’enquête ( le livret de francisation d’origine a disparu.En 2006, le dernier propriétaire a dû abandonner un projet de restauration des superstructures. 

En savoir + sur ce navire

Site internet :

PARTAGER CETTE FICHE NAVIRE