Nom du navire

LA LIBELLULE

Année de labellisation

2014

Non renouvelé en DATE DE

2018

Anciens Noms (éventuels)

La Bresle

N° Immatriculation

707864

Quartier d'immatriculation

AY Auray

Type, série, ou nom local

Canot

Protégé au titre des Monuments Historiques :

non

Genre :

Maritime

Usage à l’origine :

Plaisance

Mode de propulsion (à l'origine)

moteur

Mode de propulsion (actuel)

moteur

Architecte :

Jacques Laulaigne

Chantier constructeur

Chantier de la libellule, 2 rue gaudray, Vanves

Année de construction (ou mise en service) :

1950

Longueur hors tout :

4,50 m

Longueur coque :

4,50 m

Longueur flottaison :

4,40 m

Largeur Maître bau :

1,44 m

Tirant d’eau :

0,30 m

Tirant d’air :

0,50 m

Déplacement (en tonnes) :

0,300 t

Jauge administrative (en tonneaux) :

0,300 tx

Coque : type de construction, matériaux, formes particulières...

– Construction originale – Bordés en acajou sur membrures frêne – Rivetage cuivre – Liston en pin Ce bateau construit à une époque difficile (après guerre) bénéficie d’un dessin caractéristique de cette période de rénovation de la plaisance : dessin très original, simplicité de moyens dans la construction, recherche de performances, ce bateau est l’un des très rares survivants de ce type d’embarcation. Il n’en reste que deux autres en état de naviguer.

Pont et superstructures : description, matériaux

– Pont latté en acajou, – Listons en pin – Vis laiton

Gréement : type, mâture, gréement courant, dormant, matériaux

Néant

Voilure : description, surfaces, matériaux

Néant

Emménagements : description, matériaux

A l’avant et à l’arrière, deux banquettes lattées d’époque, style banc de jardin .

Moteur(s) : type, puissance, année

Le moteur d’origine a disparu et a été remplacé Motorisation hors bord Année 2011 Marque selva (marque italienne Yamaha) 15 cv , 4 temps , essence

Témoignage humain :

Le chantier « La Libellule » était situé a Vanves , ce chantier a été créé en 1930 ; Le concepteur , J. Laulaigne , a cherché au travers d’une forme tulipée l’esthétisme et la performance . La Libellule est un charmant runabout comme on les concevait au début des années 50. Sa construction en acajou, toute classique, est dans la droite ligne de celles antérieures à l’ utilisation du polyester. Très soignée celle ci montre bien à quelle qualité de travail les petits chantiers de la région parisienne et des bords de Seine étaient parvenus. La restauration et la conservation de ce genre de bateau de plaisance est bien entendu une nécessité. La présence de ce bateau dans les collections d’ AMERAMI, association reconnue d’ utilité publique, dont l’objet est la protection et la sauvegarde du Patrimoine maritime et fluvial, n’est pas un hasard.

Témoignage technique ou conceptuel :

Technique peu utilisée à l’heure actuelle Forme très originale Ce bateau existait en deux versions : 2 places in-bord, 4 places hors-bord. Il existe aujourd’hui deux autres exemplaires de ce bateau restauré.

Chronologie des propriétaires, modifications ou rénovations importantes connues

Le bateau a été construit pour son premier propriétaire , M. Luquet résidant à Mers sur Mer , qui l’a fait immatriculer à Dieppe . Ce bateau est aujourd’hui basé dans la baie de Quiberon (secteur de Carnac , La Trinité).

Localisation : Département

56

Localisation : Port d’attache habituel

La Trinité sur Mer

Photo n°1 (OBLIGATOIRE)

image

Photo n°2 (obligatoire)

image

Photo n°3 (obligatoire)

image

Photo n°4 (obligatoire)

image